Lakota (langue)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lakota.
Lakota
Lakȟótiyapi
Parlée aux États-Unis, Canada
Région Dakota du Nord, Dakota du Sud
Nombre de locuteurs 6 390[1]
Typologie SOV[2], active
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-3 lkt
IETF lkt

Le lakota (ou lakhota, autonyme : lakȟótiyapi[3], langue des Lakhotas) est le principal dialecte dakota (ou sioux) parmi les quatre ou cinq existants. La langue fait partie des langues siouanes.

Avec environ 6 000 locuteurs, elle est l'une des langues amérindiennes les plus parlées aux États-Unis. Les locuteurs vivent principalement dans les plaines du Dakota du Nord et du Dakota du Sud.

Écriture[modifier | modifier le code]

La langue, qui ne possédait pas d'écriture propre, ce qui était le cas de la plupart des langues indigènes de l'Amérique du Nord, reçut pour la première fois une écriture en 1840 par les missionnaires, et a depuis bien évolué pour s'adapter aux besoins modernes.
Il est essentiel de distinguer les consonnes aspirées de celles qui ne le sont pas en lakhota. C'est un trait pertinent de la langue. Depuis le XIXe siècle, de nombreux systèmes orthographiques créés par des Américains ont échoué à les distinguer. Les orthographes actuelles transcrivent correctement la langue[4].

Dans les années 1970, les éducateurs lakotas des réserves de Rosebud, de Pine Ridge et de Cheyenne River échangeant du matériel didactiques voient la nécessité d’avoir une orthographe standardisée. Après une réunion organisée par le Sinte Gleska College (en) et l’Oglala Lakota College (en), durant laquelle les éducateurs comparent leurs orthographes et leurs origines, aucun consensus n’est atteint et il est décidé que chacun continue à utiliser son système. En 1982, la South Dakota Association of Bilingual and Bicultural Education (SDABBE) organise un atelier sur la grammaire lakota et en réponse des éducateurs lakotas des réserves de Rosebud, de Pine Ridge et de Cheyenne River, et Rapid City organise le Committee of the Preservation of the Lakota Language (Comité pour la préservation de la langue lakota) pour travailler sur une orthographe standardisée. Après avoir consulté les anciens et plusieurs réunions, le comité formula des recommandations orthographiques, qui sont alors adoptées[5]. En 1995, lors d’une conférence annuelle organisée par la SDABBE, des éducateurs des réserves de Rosebud, de Pine Ridge, de Cheyenne River, de Lower Brule, et Rapid City et d’autres écoles discutent des différentes orthographes et décident de conserver l’orthographe de 1982[5].

La nasalisation est généralement indiquée avec l’ogonek sous la voyelle ‹ ą, į, ų › dans les publications linguistiques de langues siouanes. Les missionnaires travaillant en lakota utilisaient la lettre eng ‹ ŋ › ou la lettre grecque eta ‹ η › pour indiquer la nasalisation, et la forme de cette dernière « un n avec un long jambage droit » a été adoptée dans l’orthographe lakota de 1982. Cette orthographe indique donc la nasalisation avec la lettre N à long jambage droit ‹ Ƞ, ƞ › après la voyelle[6]. Cependant la nasalisation est maintenant indiquée avec la lettre Eng ‹ Ŋ, ŋ › à sa place[7], comme défini dans le New Lakota Dictionary de 2008, dont l’orthographe a été adoptée par le Sitting Bull College (en), les tribus Standing Rock Sioux et Cheyenne River Sioux, et des écoles des réserves de Pine Ridge et de Rosebud[8]. On retrouve aussi parfois la lettre N ‹ N, n › avec cet usage[9].

Phonologie[modifier | modifier le code]

Voyelles[modifier | modifier le code]

Antérieure Centrale Postérieure
Fermée i [i] iŋ [ĩ] u [u] uŋ [ũ]
Moyenne e [e] o [o]
Ouverte a [a] aŋ [ã]

Consonnes[modifier | modifier le code]

    Bilabiale Dentale Latérale Palatale Vélaire uvulaire Glottale
Occlusives Sourdes p [p] t [t] k [k] ʔ [ʔ]
Sonores b [b] g [g]
Aspirées ph [] th [] kh []
Éjectives pʼ [] tʼ [] kʼ []
Fricatives Sourdes s [s] š [ʃ] ȟ [x] h [h]
Sonores z [z] ž [ʒ] ǧ [ʀ]
Éjectives sʼ [] šʼ [ʃʼ] ȟʼ []
Affriquées Sourdes č [t͡ʃ]
Aspirées čh [t͡ʃʰ]
Éjectives
Nasales m [m] n [n]    
Liquides l [l]
Semi-voyelles w [w] y [j]
  • Allophones :
    • Les occlusives sonores ne se rencontrent que dans trois environnements:
      • Dans les groupes consonantiques /-bl-/ et /-gl-/ , /-gm-/, /-gn-/. Ces groupes sont prononcés avec un schwa murmuré [], inséré entre les deux segments.
      • En dérivation.
        • šuŋgíla - renard diminutif de šuŋka - chien
      • En incorporation nominale. Ainsi les dérivés de napé - main.
        • nabáhuŋka - pouce
        • nabʔókazuŋte - les doigts avec les métacarpes
        • nabʔókaške - poignet

Morphologie[modifier | modifier le code]

Verbe[modifier | modifier le code]

Les verbes se divisent en deux catégories: ceux qui se finissent en /-a/ et ceux qui ont une autre voyelle finale. La première catégorie est composée de deux groupes de verbes :

  • Le premier groupe comprend les verbes qui décrivent un état, une qualité. ils prennent les pronoms /ma-/ , 1ère personne et /ni-/ 2ème personne:
    • bléza - être sain. mabléza - je suis sain. nibléza - tu es sain
    • ptúza - être penché. maptúza. niptúza.
    • tȟéča - être neuf. mathéča. nithéča.
  • Le deuxième groupe comprend les verbes d'action et prennent les pronoms /wa-/ , 1ère personne et /ya-/ : 2ème personne :
    • psíča - sauter. wapsíča - je saute. yapsíča - tu sautes.
    • káğa - faire, créer. wakáğa. yakáğa.
    • pȟáta - découper de la viande. wapháta. yapháta.

Sources[modifier | modifier le code]

  • (en) Elementary Bilinguial Dictionary. English-Lakhóta. Lakhóta-English, Lakhóta Project, Department of Linguistics, Boulder, university of Colorado, 1976.
  • (en) Boas, Franz, Ella Deloria, Notes on the Dakota, Teton Dialect, International Journal of American Linguistics, VII,3-4, 1932.
  • (en) Buechel, Eugene: Lakota-English Dictionary, Pine Ridge, Red Cloud Indian School, 1983.
  • Slim Batteux, Je parle Sioux/Lakota, Editions du Rocher, coll. Nuage Rouge, 1997, ISBN 2-268-02514-4
  • (en) Bruce Ingham, English-Lakota Dictionary, Curzon, 2001. ISBN 0-7007-1378-6
  • Ullrich, Jan. (2008), New Lakota Dictionary & Incorporating the Dakota Dialects of Santee-Sisseton and Yankton-Yanktonai (Lakota Language Consortium), 2008, ISBN 0-9761082-9-1.
  • (en) Michael Everson, Proposal to add LATIN CAPITAL LETTER N WITH LONG RIGHT LEG to the UCS, 29 novembre 2000. (copie en ligne)
  • (en) Sage and Sweetgrass, Lakota Language Dictionary, 2008.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Selon Ethnologue.com (en) Fiche langue, dans la base de données linguistique Ethnologue
  2. http://1onewolf.com/lakota/language2.htm#syntaxw
  3. (en) Jan Ullrich, New Lakota Dictionary : Lakhótiyapi-English / English-Lakhótiyapi & Incorporating the Dakota Dialects of Santee-Sisseton and Yankton-Yanktonai, Bloomington (Indiana), Lakota Language Consortium, Bloomington,‎ 2008 (ISBN 978-0-9761082-9-0, LCCN 2008922508)
  4. Un exemple de matériel pédagogique: Lakota Language Consortium
  5. a et b « Lakota Phonological Key », The Lodge of Šung'manitu-Išna...A Tribute to the Oglala Lakota People,
  6. Everson 2000
  7. Ingham 2001
  8. Ullrich 2008
  9. Sage and Sweetgrass, 2008

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Wikipédia en Lakota (langue) dans l'Incubateur de Wikimedia.