Visby

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Visby
Administration
Pays Drapeau de la Suède Suède
Province historique Gotland
Comté Gotland
Commune Gotland
Paroisse Visby
Statut de ville 897
Démographie
Population 22 593 hab. (2010)
Densité 1 816 hab./km2
Géographie
Coordonnées 57° 38′ 00″ N 18° 17′ 00″ E / 57.633333, 18.283333 ()57° 38′ 00″ Nord 18° 17′ 00″ Est / 57.633333, 18.283333 ()  
Superficie 1 244 ha = 12,44 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Suède

Voir la carte administrative de Suède
City locator 14.svg
Visby

Géolocalisation sur la carte : Suède

Voir la carte topographique de Suède
City locator 14.svg
Visby

Visby est la seule ville située sur l'île de Gotland, au milieu de la mer Baltique, à 90 km des côtes suédoises. Avec 22 593 habitants, elle constitue plus du tiers de la population totale de l'île (57 245[1]). C'est le chef-lieu de l'entité région Gotland, issu de la fusion de l'administration du comté de Gotland et de son unique commune.

Fondée au Xe siècle, elle fut une plaque tournante du commerce de la Baltique et devint rapidement une importante ville hanséatique. Du fait de sa richesse, la ville et l'île tout entière furent l'objet des convoitises de plusieurs pays (ou organisations), changeant souvent de nationalité au cours de son histoire. Elle fut partiellement détruite en 1525, laissant de nombreuses ruines toujours présentes. De nos jours, Visby est surtout connue pour son mur de pierre, pratiquement intact, de 3,4 kilomètres de long qui entoure la vieille ville, et la vieille-ville elle-même, tous les deux classés patrimoine mondial de l'UNESCO. Ce patrimoine, ainsi que les attraits naturels de l'île ont permis un développement important du tourisme, qui est maintenant une des principales industries de la ville. La ville est parfois affectueusement appelée « ville des roses et des ruines ».

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Carte topographique de l'île

La ville de Visby est située sur l'île de Gotland, qui est située au milieu de la mer Baltique, à 90 km de la côte suédoise et à 130 km des côtes baltes[2]. Avec 3 140 km2, c'est la plus grande île de Suède[2].

La ville elle-même est sur la côte ouest de l'île, la plus proche de la Suède. Une petite source est située dans la ville[3], ce qui fut important dans cette île sans véritables rivières. Le relief de la ville augmente à mesure que l'on s'éloigne du centre, et atteint environ 40 m dans la partie est. Au nord et au sud, la côte est principalement constituée de falaises[4].

Climat[modifier | modifier le code]

La ville possède un climat océanique, appartenant au groupe Dfb selon la classification de Köppen. L'île possède le plus important ensoleillement de la Suède[5].

Relevé météorologique de Visby
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température moyenne (°C) −0,5 −1,2 0,7 4,1 9,5 14 16,4 16 12,5 8,6 4,3 1,2 7,1
Précipitations (mm) 48 27,8 32,4 29,3 28,5 30,5 49,3 49,6 59,3 50,3 57,2 50,9 513
Source : SMHI [6],[7]


Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom Visby dérive du mot vi qui désigne un lieu où des offrandes sont faites aux dieux, et du mot by, qui désigne une ville (contrairement à l'actuel mot suédois by qui veut dire village)[8]. Dans la Gutasaga, la ville est simplement désignée par vi[8].

Histoire[modifier | modifier le code]

Fondation et premier développements[modifier | modifier le code]

La ville a été probablement fondée en 897[3]. Dès la fin du XIe siècle, de par sa position au milieu de la mer Baltique, la ville acquiert un rôle central dans le commerce entre l'Europe occidentale (Schleswig, Frise, Angleterre) et la Russie[4]. La ville augmenta alors assez vite en population avec en particulier une importante immigration allemande[3]. La prospérité de la ville attira des personnes mal intentionnées, et il fut décidé de créer une forteresse pour protéger le port, dont reste encore Kruttornet, datant de 1166[9].

L'époque hanséatique[modifier | modifier le code]

Valdemar Atterdag rançonne Visby, 1361 (tableau de Carl Gustaf Hellqvist, 1882).

En 1161, la ville établit une entente commerciale avec Lübeck, devenant ainsi l'une des premières villes de la Hanse, et son principal centre dans la Baltique[10]. Ceci augmenta l'influence de la ville dans le commerce de la région. Russes et danois vinrent alors s'installer dans la ville, au côté des Allemands et des Suédois[10]. De nombreux bâtiments furent construits dans la ville à cette époque, dont en particulier de nombreuses églises, la moitié étant allemandes, l'autre moitié gotlandaises[3].

Le commerce de Visby s'était jusque-là toujours fait en union avec le reste de l'île, mais Visby décida de rompre cette union pour s'allier plus fortement avec la Hanse[3]. Ceci entraîna un conflit en 1288 entre la ville, soutenue par la Hanse, et le reste de l'île[9]. Le mur de la ville fut alors continué jusqu'à séparer complètement la ville du reste de l'île[9]. Il fut achevé au début du XIVe siècle.

La conquête danoise[modifier | modifier le code]

Le 22 juillet 1361, Valdemar IV de Danemark accosta l'île de Gotland avec 2 500 soldats dans l'intention de prendre l'île[11]. Dans un premier temps, il ne rencontra que peu de résistance parmi les agriculteurs de l'île, mais le 27 juillet, une grande bataille eut lieu, aux pieds du mur de fortification, entre les troupes danoises et les agriculteurs gotlandais[11]. 1 800 Gotlandais moururent dans cette bataille, contre seulement 100 dans le camp adverse, tandis que les habitants de Visby restèrent barricadés derrière leur mur, sans intervenir[11]. La ville se rendit alors, sans livrer bataille. Cet évènement est maintenant célébré tous les ans lors de la semaine médiévale[11]. Cette bataille est en partie intéressante pour les historiens car les corps furent enterrés non dépouillés pour la plupart, et ont donc fourni des informations très intéressantes sur l'armement de l'époque[12].

Le traité entre l'ordre teutonique et le Danemark

Cette attaque créa une série de conflits entre la Hanse et le Danemark, dont en particulier en 1362 à Helsingborg, qui se solda par un échec de la Hanse[13] qui reconnut donc la possession de Gotland par le Danemark[14]. En 1398, Gotland fut prise par l'Ordre Teutonique, mais rachetée 10 ans après par le Danemark[15].

La période danoise[modifier | modifier le code]

La construction du château de Visborg, commencée sous l'ordre teutonique, fut poursuivie par Éric de Poméranie[16]. En 1448, Charles VIII de Suède, élu la même année roi de Suède, décida de récupérer l'île de Gotland. Il s'attaqua alors à Visby et son château, qui résista quelque temps, mais finit par être pris[16]. Cependant, le roi Christian Ier de Danemark, élu la même année, s'attaqua aussi à la ville, et parvint à défaire les forces suédoises, Visby redevenant ainsi danoise[16].

En 1524, Gustave Ier Vasa parvint à prendre la ville, mais l'année suivante, Lübeck attaqua à son tour et détruit fortement la ville, ne laissant que des ruines derrière eux, sans pour autant réussir à prendre le château, qui fut pris à la place par les danois[16]. Ceci mit définitivement un terme à l'ère de grandeur de Visby[4].

Réintégration à la Suède[modifier | modifier le code]

Visby autour du XVIIe siècle, dans Suecia antiqua et hodierna

Le Gotland fut intégré à la Suède en 1645 après 300 ans d'occupation danoise, grâce au traité de Brömsebro[16] Durant la guerre de Scanie, la ville tomba de nouveau dans les mains danoises en 1676, mais fut récupérée en 1679 après la paix de Lund. Cependant, quelques mois avant la fin du conflit, les Danois décidèrent de détruire la forteresse de Visborg[16].

Du fait de la pauvreté de l'île, les vieux bâtiments, incluant les ruines, ne furent jamais remplacés par des constructions plus modernes, ce qui permit à la ville de sauvegarder ce patrimoine[16]. Ceci permit l'essor du tourisme au XXe siècle. La vieille ville hanséatique de Visby est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO en 1995, selon les critères (iv) et (v)[17].

Économie[modifier | modifier le code]

Du fait de son climat ensoleillé, de sa nature particulière et de son patrimoine culturel exceptionnel, l'île de Gotland est une destination touristique très prisée. Chaque année, elle est visitée par 800 000 touristes (à comparer avec la population totale de 57 300 de l'île)[2]. L'industrie touristique est de ce fait l'un des principaux moteurs économiques de l'île[18], et en particulier de Visby, seule ville de l'île.

La ville est aussi le siège de Svenska Spel, l'entreprise nationale de loterie et de jeux d'argents.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

On ne connaît pas exactement la population de la ville au Moyen Âge, mais selon les estimations, 6 000 personnes vivaient à cette époque là[3]. Au XVIe siècle, la population était moins importante, la ville ayant perdu sa position clef dans le commerce. Depuis, la ville subit une croissance relativement régulière.

Évolution de la population de Visby à partir de 1570
1570 1610 1650 1690 1730 1770 1810 1850 1890 1930 1950 1960 1965 1970 1975 1980 1990 1995 2000 2005 2010 - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
1 600 1 600 1 778 2 372 2 427 4 269 3 577 4 502 7 102 10 467 14 383 15 014 16 973 19 245 19 886 19 835 20 986 21 740 22 017 22 236 22 593 - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
(Sources : [19],[20],[21])


Éducation et santé[modifier | modifier le code]

La ville possédait déjà des écoles au Moyen Âge[22]. De nos jours, la ville est le siège de Högskolan på Gotland, un collège universitaire fondé en 1998[23], qui est le seul établissement d'enseignement supérieur de l'île. Elle possède 6 473 étudiants et 212 employés[23].

Le seul hôpital de la région de Gotland se situe dans la ville. Il s'agit de Visby lasarett, construit en 1996[24].

Transport[modifier | modifier le code]

Le port de Visby

Visby est le principal point d'accès à l'île de Gotland, que cela soit par avion ou par bateau, et est ainsi le centre des transports de l'île.

Transport routier[modifier | modifier le code]

La ville est le point de départ des routes régionales 140, 142, 143, 147, 148 et 149, soit la quasi-totalité des neuf routes départementales de l'île[25]. De même, la quasi-totalité des 16 lignes de bus régionales ont pour point de départ Visby[26]. La ville elle-même est parcourue par 4 lignes de bus[27].

Transport maritime[modifier | modifier le code]

La ville est reliée au reste de la Suède par deux lignes de ferry, desservies par l'entreprise Destination Gotland au départ de Nynäshamn ou de Oskarshamn[28]. Le trajet met environ 3h pour les deux[28]. Ces lignes totalisent ensemble 1,6 million de passagers en 2008, la principale étant Nynäshamn–Visby avec 1,2 million[29].

Transport aérien[modifier | modifier le code]

La ville, ainsi que toute l'île, est desservie par l'aéroport de Visby, situé à 3,5 km du centre-ville[30]. Il a vu transiter 304 403 passagers en 2009, très majoritairement (291 229) pour des vols intérieurs[31].

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Ville hanséatique de Visby *
Logo du patrimoine mondial Patrimoine mondial de l'UNESCO
Pays Drapeau de la Suède Suède
Type Culturel
Critères (iv) (v)
Numéro
d’identification
731
Zone géographique Europe et Amérique du Nord **
Année d’inscription 1995 (19e session)
* Descriptif officiel UNESCO
** Classification géographique UNESCO

Patrimoine architectural[modifier | modifier le code]

Le mur de Visby[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Rempart de Visby.

La plus ancienne partie du mur, Kruttornet, date de 1166. À cette époque, l'idée n'était pas de construire un mur, mais simplement une tour pour protéger le port[32]. Le mur ne commença à être construit autour qu'entre 1250 et 1288[33], à cause du conflit entre Visby et le reste de l'île. Il possédait alors 29 tours et une longueur totale d'environ 3,5 km[33]. De nos jours, seules 27 tours subsistent.

Les églises de Visby[modifier | modifier le code]

Durant le Moyen Âge, il y avait 17 églises dans la ville[34]. beaucoup d'entre elles ont été détruites en 1525.

La cathédrale de Visby est la seule église médiévale encore debout[35]. Elle a été construites en calcaire par les marchands allemands en 1225, et est devenue une cathédrale en 1572[36]. Depuis sa construction, elle a subi de nombreuses modifications, en particulier plusieurs agrandissements au Moyen Âge, mais aussi en 1899-1901[36].

L'église sainte Catherine est l'une des plus belles ruines de la ville. L'église a été fondée en même temps qu'un couvent en 1233 par l'ordre franciscain[37]. Elle acquit des éléments gothiques au cours de rénovations lors du XIVe siècle[37]. L'église saint Nicolai a été construite par les Allemands au début du XIIIe siècle, et subit de nombreuses modifications par la suite[38].

Autres bâtiments notables[modifier | modifier le code]

Il reste encore plusieurs bâtiments datant du Moyen Âge, principalement sur la rue Strandgatan, qui était la rue principale à l'époque[39]. Parmi ces bâtiments, on peut noter Gamla apoteket (vieille pharmacie) et la maison Liljehornska, construite dans les années 1230[39]. Elles ont souvent une architecture typique avec des pignons à échelons. Certains bâtiments ont aussi une architecture à colombages.

Vie culturelle[modifier | modifier le code]

La semaine médiévale[modifier | modifier le code]

La semaine médiévale en 2010 : les danois entrent dans la ville

La semaine médiévale est un événement annuel, organisé tous les étés depuis 1994 à Visby[40]. Durant ce festival, les gens de la ville se déguise en costume d'époque, et tentent de reconstituer l'atmosphère de la ville au Moyen Âge, avec de la musique traditionnelle, de l'artisanat traditionnel etc[41]... Ce festival est en partie une reconstitution de l'invasion de Gotland par le roi danois Valdemar en 1361[11] et plusieurs joutes sont organisées[41].

Environ 40 000 personnes assistent chaque année à cet évènement[42].

Musées[modifier | modifier le code]

Le principal musée de Visby est le musée régional, Länsmuseet på Gotland, ayant accueilli 114 690 visiteurs en 2008[43]. Le musée est en réalité constitué de plusieurs parties[44].

Une de ces parties est le musée des antiquités (Fornsalen). Il contient une importante collection d'objets allant de l'âge de pierre à maintenant en passant par l'époque Viking et le Moyen Âge, dont en particulier une importante collection de pièces[45].

Le musée gère aussi des visites des ruines de la ville[37], ainsi qu'un musée d'art, contenant des œuvres d'artistes gotlandais, et un musée de vulgarisation scientifique[44].

Natifs célèbres de Visby[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (sv) « Folkmängd i riket, län och kommuner 30 juni 2010 och befolkningsförändringar 1 januari - 30 juni 2010 », sur Bureau central des statistiques suédoises (consulté le 2 mars 2011)
  2. a, b et c (fr) « Gotland », sur Gotland (consulté le 9 mars 2011)
  3. a, b, c, d, e et f (en) « The medieval growth of Visby », sur Bingeby (consulté le 9 mars 2011)
  4. a, b et c (en) « Ville hanséatique de Visby », sur Convention du patrimoine mondial (consulté le 9 mars 2011)
  5. (sv) « Normal globalstrålning under ett år », sur SMHI (consulté le 9 mars 2011)
  6. (en) « Normalvärden för temperatur för 1961-1990 », sur SMHI (consulté le 2 mars 2011): station 7839
  7. (en) « Normalvärden för nederbörd för 1961-1990 », sur SMHI (consulté le 2 mars 2011): station 7839
  8. a et b (sv) « Om gutniska och gotländska », sur Sprogmuseet (consulté le 9 mars 2011)
  9. a, b et c (en) « The city wall of Visby », sur Bingeby (consulté le 9 mars 2011)
  10. a et b (fr) « Visby, Suède », sur Organisation des villes du patrimoine mondial (consulté le 9 mars 2011)
  11. a, b, c, d et e (en) « A Medieval battle in Visby, Gotland », sur Bingeby (consulté le 9 mars 2011)
  12. (fr) Renaud FIGUERES, « Sur les traces de la bataille de Visby », sur Questes (consulté le 9 mars 2011)
  13. (sv) « Stenbockskulturen i Helsingborg - eller konsten att förfalska historia », sur Dansk-Skaansk Forening (consulté le 10 mars 2011)
  14. (en) « Hanseatic League », sur Library index (consulté le 10 mars 2011)
  15. (en) « Visby », sur Kalmar läns museum (consulté le 10 mars 2011)
  16. a, b, c, d, e, f et g (sv) « Visborgs slottsruin », sur Slottsguiden (consulté le 10 mars 2011)
  17. (fr) « Décision - 19COM VIII.C.1 - Inscription : Ville hanséatique de Visby (Suède) », sur Convention du patrimoine mondial (consulté le 10 mars 2011)
  18. (sv) « Om region Gotland », sur Svenskt näringsliv (consulté le 11 mars 2011)
  19. (sv) « Visbys befolkningsutveckling 1570-1995 », sur Historiska institutionen Stockholm Universitet (consulté le 9 Mars 2011)
  20. (sv) « Tätorter 1960-2005 », sur Bureau central des statistiques de Suède (consulté le 9 mars 2011)
  21. (sv) « Tätorter 2010 », sur Bureau central des statistiques de Suède (consulté le 25 juin 2011)
  22. (sv) « Visbys historia », sur Historiska institutionen Stockholm Universitet (consulté le 10 mars 2011)
  23. a et b (en) « About Gotland University », sur Högskolan på Gotland (consulté le 10 mars 2011)
  24. (sv) « Välkommen till Visby lasarett », sur Region Gotland (consulté le 10 mars 2011)
  25. (sv) « Kartor Tingstäde, Visby och Gotland », sur Krutbrännaren (consulté le 10 mars 2011)
  26. (sv) « Busstidtabell Landsbygdstrafiken Gotland », sur Region Gotland (consulté le 10 mars 2011)
  27. (sv) « Busstidtabell visbyområdet Gotland », sur Region Gotland (consulté le 10 mars 2011)
  28. a et b (sv) « Gotland turlista 2011 », sur Destination Gotland (consulté le 10 mars 2011)
  29. (sv) « Sjötrafik 2008 helår », sur Statens institut för kommunikationsanalys (consulté le 13 mars 2011)
  30. (sv) « Visby Flygplats », sur Gotlandsflyg (consulté le 10 mars 2011)
  31. (sv) « Passagerarfrekvens 2009 », sur Transportstyrelsen (consulté le 10 mars 2011)
  32. (sv) « Kruttornet », sur Gotland (consulté le 11 mars 2011)
  33. a et b (sv) « Ringmuren », sur Gotland (consulté le 11 mars 2011)
  34. (sv) « Hansestaden Visby », sur Riksantikvarieämbetet (consulté le 11 mars 2011)
  35. (sv) « Visby domkyrka », sur Gotland (consulté le 11 mars 2011)
  36. a et b (sv) « Visby domkyrka, Sankta Maria kyrka », sur På Gotland (consulté le 11 mars 2011)
  37. a, b et c (sv) « Visby kyrkoruiner », sur Gotlands museum (consulté le 11 mars 2011)
  38. (sv) « Planutveckling av S:t Nikolai », sur Nicolai kulturdral Visby (consulté le 11 mars 2011)
  39. a et b (sv) « Visby », sur Allt om Gotland (consulté le 11 mars 2011)
  40. (en) « Medeltidsveckan Foundation on Gotland », sur Medeltidsveckan (consulté le 11 mars 2011)
  41. a et b (en) « What is the Medieval Week? », sur Medeltidsveckan (consulté le 11 mars 2011)
  42. (sv) « Medeltidsveckan 5-12 augusti 2007 Visby », sur Medeltidsveckan (consulté le 11 mars 2011)
  43. (sv) « Museer & Konsthallar 2008 », sur Kulturrådet (consulté le 11 mars 2011)
  44. a et b (sv) « Länsmuseet på Gotland », sur Barn semester (consulté le 11 mars 2011)
  45. (sv) « Fornsalen – det kulturhistoriska museet », sur Gotlands museum (consulté le 11 mars 2011)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :