Pignon à échelons

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le pignon à échelons ou pignon à gradins (en allemand Staffelgiebel, Treppengiebel ou Stufengiebel) est un pignon ornemental qui orne souvent le dessus des édifices de l'architecture gothique de brique du haut Moyen Âge ou de l'architecture Renaissance en Europe du nord, en particulier dans les contrées germaniques, flamandes (trapgevel), ou scandinaves (trappgavel). On le retrouve aussi en Angleterre et en Écosse (crow-stepped gable). Il se présente sous la forme d'un pignon saillant bordé des deux côtés d'échelons ou de gradins de briques, cachant en partie le toit. Le pignon peut être aveugle ou plus tard à fenêtres. Il s'apparente au pignon à redents que l'on trouve aussi dans l'architecture rurale et qui empêchait les infiltrations d'eau du mur porteur.

Les échelons peuvent être crénelés avec des merlons, ornés de tracerie, de frises, ou d'arcatures. Ce type d'ornement était particulièrement prisé en Allemagne du nord et dans les régions de la Baltique, ainsi que dans les villes de l'ancienne ligue hanséatique, puis à la Renaissance en Scandinavie, en Alsace et dans les pays flamands. Le pignon à échelons est repris au XIXe siècle et au début du XXe siècle dans l'architecture néogothique ou historiciste, aussi bien pour les bâtiments profanes que pour les églises.

Il sera remplacé plus tard par le pignon à volutes à la fin de la Renaissance et pendant l'ère baroque.

Galerie[modifier | modifier le code]