USS George H. W. Bush (CVN-77)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir George Bush.
USS George H. W. Bush (CVN-77)
Image illustrative de l'article USS George H. W. Bush (CVN-77)
USS George H. W. Bush dans l'océan Atlantique (2009)

Histoire
A servi dans Pavillon de l'United States Navy United States Navy
Commandé
Quille posée
Lancement
Armé
Statut En service en 2014
Caractéristiques techniques
Type Porte-avions
Longueur Total : 333 m
Ligne de flottaison : 317 m
Maître-bau Total : 76,8 m
Ligne de flottaison : 40,8 m
Tirant d'eau Maximum navigable : 11,3 m
Limite : 12,5 m
Déplacement 98 000 tonnes à pleine charge[1]
Propulsion 2 réacteurs nucléaires A4W Westinghouse

4 turbines
4 arbre d'hélices

Puissance 260 000 ch (194 MW)
Vitesse 30+ nœuds (56+ km/h)
Caractéristiques militaires
Armement 2 batteries de missiles surface-air Sea Sparrow Mk 57 Mod3

2 batteries de missiles surface-air RIM-116 Rolling Airframe Missile
4 canons anti-missile de 20 mm Phalanx

Aéronefs 61 à bord[2], capacité maximale : 90
Rayon d'action Pratiquement illimité
Autres caractéristiques
Électronique
  • Radar de veille air tridimensionnel AN/SPS-48 E
  • Radar de veille air lointaine AN/SPS-49(V) (portée : 460 km)
  • Radar de conduite de tir AN/SPQ-9B
  • 2 radars de navigation AN/SPN-46
  • Radars de navigation AN/SPN-43B
  • 4 radars de conduite de tir Mk 91 NSSM
  • 4 radars de conduite de tir Mk 95
  • Contre-mesures électroniques SLQ-32A(V)4
  • Contre-mesures électroniques SLQ-25A (Leurre anti-torpille)
Équipage Environ 6 000 au total
Chantier naval Chantier naval Northrop Grumman de Newport News
Port d'attache Norfolk (Virginie)
Indicatif CVN-77

CVN-77 insignia.svg

L’USS George H. W. Bush (CVN-77) est un porte-avions polyvalent américain à propulsion nucléaire, faisant partie de la classe Nimitz. Il est le deuxième porte-avions de la sous-classe Ronald Reagan, et fait partie des 11 porte-avions géants de l'US Navy.

Ce porte-avions est l'un des rares, avec l'USS Ronald Reagan, à avoir été baptisé en l'honneur d'une personnalité encore en vie : le président des États-Unis George H. W. Bush, en sa qualité d'aviateur naval dans la marine américaine (lors de la Seconde Guerre mondiale). C'est également le deuxième porte-avions à avoir été nommé en l'honneur d'un aviateur naval (le premier étant l'USS Forrestal).

À l'origine, le Sénat américain voulait nommer le navire Lexington, en référence à la bataille de Lexington, qui marqua le début de la Guerre d'indépendance. Toutefois, il s'agissait d'un avis et non d'une décision officielle, et la Navy a décidé de choisir à la place le nom de George H. W. Bush[3].

Construction[modifier | modifier le code]

Vue du pont du navire, lors de la cérémonie de 2006. L'îlot, soulevé par une grue, est sur le point d'être posé sur le pont du navire.
Pose de l'îlot sur le pont du navire (2006).

Le contrat pour la construction du Bush incomba au chantier naval Northrop Grumman de Newport News, signé le 26 janvier 2001. La quille a été posée le 6 septembre 2003 aux quais de Newport News, dans l’État de Virginie. Il a été lancé le 9 octobre 2006 en présence de Dorothy Bush Koch, et quitta le chantier naval pour entamer sa croisière de tests le 23 décembre 2008.

Il fut assigné à son port d'attache (Norfolk) le 10 janvier 2009, avant la fin des tests. Ceux-ci s'achevèrent le 10 avril 2009, et il entra finalement en service actif le 11 mai 2009[4]. Sa construction aura coûté 6,2 milliards de dollars[5] (en dollars de 2009).

Tout comme le Ronald Reagan, le Bush a subi de nombreuses modifications par rapport aux précédents navires de sa classe : nouveau design pour les hélices de propulsions, nouveau revêtement sur la coque (sous la ligne d'eau), modernisation du système de catapultage, modernisation des locaux et de l'équipement du département médical, etc.[6].

423 toilettes sont à bord du navire et son système d’aspiration des eaux usées comporte environ 400 km de tuyaux[7].

Histoire[modifier | modifier le code]

Depuis sa sortie du chantier, le Bush doit remplir les nombreux tests de qualification. Entre 2007 et 2008, durant les essais du navire, George Prescott Bush, le petit-fils de George H.W. Bush servit comme officier de renseignement à son bord.

Groupe aéronaval du George H. W. Bush[modifier | modifier le code]

Pour la croisière inaugurale de 2011, le groupe aéronaval du George H. W. Bush est constitué des unités suivantes[8]

Escadrons du CVW-8[modifier | modifier le code]

Avion sur le pont d'envol, en train de suivre les indications de deux veilleurs.
Un EA-6B Prowler du VAQ-141 “Shadowhawks” (2008), se préparant au catapultage.

Le parc aérien du Bush est constitué d'environ 60 aéronefs[9] :

Insigne[modifier | modifier le code]

L'insigne représente le navire en perspective isométrique, avec à son bord les profils d'un chasseur F/A-18 Hornet, d'un hélicoptère Seahawk et d'un avion de détection E-2 Hawkeye. Au centre de l'insigne est représentée une superposition de trois profils d'avions de 3 époques différentes, représentant le passé, le présent et le futur de la marine américaine : un TBF Avenger datant de 1942, un F/A-18 Hornet datant des années 1980 et un Lockheed F-35 Lightning II (prévu pour entrer en service en 2011).

Le symbole de l'ancre et du bouclier enroulés par une corde provient de l'insigne remis aux aviateurs américains, lors de leur sortie de l'école d'aviation. George Bush était le plus jeune aviateur à s'être qualifié dans une école d'aviation, à l'âge de 18 ans seulement. George Bush étant le 41e Président des États-Unis, 41 étoiles ont été placées dans la bordure de l'insigne.

La devise du navire, Freedom at Work (La liberté est à l'œuvre), provient d'une adaptation du discours d'investiture du Président George H. W. Bush[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) US Navy, « CVN 77 Island Lifted Into Place », sur www.navy.mil,‎ 15 juillet 2006 (consulté en 18/08/2009). Conversion : 1 short ton = 0,907 tonnes métriques.
  2. (en) « Carrier Air Wing EIGHT », sur GlobalSecurity.org,‎ dernière modification le 17 juillet 2006 (consulté en 04/05/2010). La valeur 61 provient de la somme des aéronefs de chaque escadre : 30 F/A-18 E/F Super Hornet, 15 F/A-18 C Hornet, 6 EA-6 B Prowler, 6 E-2 C Hawkeye, 6 hélicoptères.
  3. (en) « CVN-77 George H.W. Bush », sur www.globalsecurity.org,‎ dernière modification le 11 janvier 2009 (consulté en 24/05/2009). Voir paragraphe CVN-77 Lexington.
  4. (en) Dates provenant de « Future USS George H.W. Bush to Transit », sur www.navy.mil,‎ 18 décembre 2008 (consulté en 17/05/2009). Story Number: NNS081218-15.
  5. (en) AFP, « Bush plays joker, honors father with 'awesome' ship », sur Google,‎ 10 janvier 2009 (consulté en 20/06/2009).
  6. (en) « Navy's Newest Carrier Successfully Completes Acceptance Sea Trials », sur www.navy.mil,‎ 9 avril 2009 (consulté en 17/05/2009). Story Number: NNS090409-10.
  7. 20 novembre 2011, « Un problème technique gênant pour le porte-avions USS George H.W. Bush », sur Zone Militaire (consulté le 20 novembre 2011)
  8. (en) http://www.navy.mil/search/display.asp?story_id=60557
  9. (en) US Navy, « Site officiel du Carrier Air Wing Eights », sur navy.mil (consulté en 26/01/2012).
  10. (en) Discours d'investiture de George H. W. Bush, le 20 janvier 1989 :
    “We know what works: Freedom works. We know what's right: Freedom is right.”
    Disponible sur www.presidency.ucsb.edu.

Images[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Articles[modifier | modifier le code]

Galeries[modifier | modifier le code]