USS Nimitz (CVN-68)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nimitz.
USS Nimitz (CVN-68)
Image illustrative de l'article USS Nimitz (CVN-68)
USS Nimitz, en vue plongeante.

Autres noms surnommé « Old Salt »
Histoire
A servi dans Pavillon de l'United States Navy United States Navy
Commandé 31 mars 1967
Quille posée 22 juin 1968
Lancement 13 mai 1972
Mise en service 3 mai 1975
Statut actif
Caractéristiques techniques
Type Porte-avions
Longueur total : 333 m
ligne de flottaison : 317 m
Maître-bau total : 76,8 m
ligne de flottaison : 40,8 m
Tirant d'eau maximum navigable : 11,3 m
limite : 12,5 m
Déplacement 97 000 tonnes en pleine charge[1]
Propulsion 2 réacteurs nucléaires A4W Westinghouse

4 turbines
4 arbre d'hélices

Puissance 260 000 ch (194 MW)
Vitesse 30+ nœuds (56+ km/h)
Caractéristiques militaires
Blindage inconnu
Armement 2 batteries de 21 missiles surface-air Sea RAM

2 batteries de missiles surface-air Sea Sparrow Mk 29

Aéronefs 77 à bord[2], capacité maximale : 90
Rayon d'action essentiellement illimité
Autres caractéristiques
Électronique Radar de veille air tridimensionnel AN/SPS-48E

Radar de veille air lointaine AN/SPS-49(V) (portée:460 km)
Radar de conduite de tir Mk 23
2 radars de navigation AN/SPN-46
Radars de navigation AN/SPN-43B
3 radars de conduite de tir Mk 91 NSSM
3 radars de conduite de tir Mk 95
contre-mesures électroniques SLQ-32A(V)4
contre-mesures électroniques SLQ-25A (Leurre anti-torpille)

Équipage effectif marin : 3 200
effectif aérien : 2 480
Chantier naval Newport News Shipbuilding et Northrop Grumman
Port d'attache Naval Air Station North Island, dans la baie de San Diego en Californie
Indicatif Novembre - Mike - Tango - Zulu

L’USS Nimitz (CVN-68) est un porte-avions polyvalent américain à propulsion nucléaire. Il fait partie des 11 porte-avions géants de l'US Navy et est actuellement l'un des plus puissants navires de guerre au monde.

Le navire a été baptisé Nimitz, en hommage à l'amiral Chester Nimitz, qui commanda la flotte Pacifique lors de la Seconde Guerre mondiale. La devise du navire est « Teamwork, a Tradition »[3] (soit en français : « Le travail d'équipe, une tradition »).

Construction[modifier | modifier le code]

Il est le premier modèle de la classe des porte-avions géants Nimitz. La commande est passée par le congrès le 31 mars 1967, pour un budget de 635 millions de dollars[4] (en dollars de 1967).

Il est mis en chantier sous la désignation CVAN-68, mais renommé CVN-68 le 30 juin 1975 (CVN, étant l'abréviation des mots anglais désignant cette catégorie de navires, soit: "carrier", "vessel" et "nuclear"). La quille est mise en chantier le 22 juin 1968 au chantier naval Newport News Shipbuilding, à Newport News, dans l'État de Virginie.

Le navire est lancé le 13 mai 1972 et inauguré le 3 mai 1975 par le président Gerald Ford. Le captain Michael Manazir[5] en assume le commandement depuis le 16 mars 2007.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Nimitz est déployé pour la première fois le 7 juillet 1976 en mer Méditerranée, escorté des croiseurs South Carolina et California. C'est la première fois depuis dix ans que les États-Unis envoient un navire à propulsion nucléaire en Méditerranée. Le voyage se déroule sans incident, et le Nimitz retourne à Norfolk, en Virginie, le 7 février 1977.

Un second voyage en Méditerranée a lieu en 1977 – 1978, toujours sans incident. Toutefois, au cours du troisième voyage du 10 septembre 1979, le Nimitz doit intervenir lors de l'opération Eagle Claw, dont l'objectif est la libération des otages américains de l'ambassade de Téhéran, en Iran. La mission est annulée lorsque les hélicoptères envoyés sur place s'écrasent dans le désert. Le navire doit finalement rentrer le 26 mai 1980, après 144 jours en mer.

En 1980, le porte-aéronefs figure dans le film américain Nimitz, retour vers l'enfer.

L'année suivante, un des Grumman EA-6B Prowler du Nimitz s'écrase sur le pont d'envol et entre en collision avec plusieurs avions, tuant 14 membres d'équipage et en en blessant 48 autres. Le crash survient lorsque l'avion rate le dernier brin d'arrêt de quelques mètres, le pilote n'ayant pas suivi une consigne de l'officier d'appontage. Suite à l'analyse médico-légale, plusieurs des victimes se révèleront être positives au cannabis, alors que les pilotes, eux, ne seront pas testés. La responsabilité sera donc rejetée sur les membres d'équipage. Selon le rapport « officiel », l'accident aurait été causé par un abus de drogue de certains membres d'équipage du Nimitz. Cette conclusion est en contradiction avec les faits, puisque les victimes se trouvaient exclusivement sur le site du crash, et qu'aucun autre membre d'équipage n'a été tué durant la lutte contre l'incendie. Suite à cet accident, le président Ronald Reagan instaure la politique de « tolérance zéro » vis-à-vis de la drogue dans les armées, ce qui se traduit par le contrôle de tous les hommes et femmes en service[6],[7],[8].

Un membre d'équipage en train de surveiller un écran.
Prise de vue d'un terminal SLQ-32 de brouillage électronique (2003).

Le 19 août 1981, deux avions F-14A de l'escadron VF-41 font des manœuvres dans le golfe de Syrte. La tension entre la Libye et les États-Unis est alors très forte et les deux F-14, après avoir dépassé la « ligne mortelle », sont la cible d'un tir de missile par deux Su-22 libyens qui seront ensuite abattus par les F-14. Moins d'une heure plus tard, alors que les Libyens étaient en train de réaliser une opération de recherche et de sauvetage de leurs pilotes abattus, deux MiG-25 ont procédé à une simulation d'attaque en direction de l'USS Nimitz[9].

En 1985, deux terroristes chiites libanais détournent le vol TWA 847. À bord de l'avion se trouvent 153 passagers et membres d'équipage, dont beaucoup sont Américains. En réponse, le Nimitz est envoyé en Méditerranée orientale, à proximité des côtes libanaises, où il restera jusqu'en août.

Le 30 décembre 1986, le Nimitz quitte Norfolk pour la Méditerranée. Après quatre mois sur place et de nombreuses escales, le porte-avions entame un voyage vers le port de Rio de Janeiro. Une fois à Rio, il repart pour le cap Horn, puis se rend dans le Pacifique. Après une escale à San Diego, en Californie, pour déposer les escadrons aériens, le Nimitz arrive le 30 juin 1987 dans son nouveau port d'attache, Bremerton, dans l'État de Washington.

Lors des Jeux olympiques d'été de 1988 de Séoul (Corée du Sud), le Nimitz patrouille au large des côtes sud-coréennes, pour assurer la sécurité.

Le 29 octobre 1988, pour le Nimitz débute l'opération Earnest Will, au nord de la mer d'Arabie.

Le 30 novembre 1988, un canon de 20 mm du porte-avions ouvre accidentellement le feu sur un avion A-7 Corsair en maintenance. L'explosion fait prendre feu à six autres avions, deux membres d'équipage trouvent la mort (le premier le jour même, et le deuxième le lendemain, tous les deux des suites de leurs brûlures)[10].

Le 25 février 1991, le porte-avions quitte Bremerton pour remplacer l'USS Ranger, dans le cadre de l'opération Tempête du désert. Le Ranger reviendra sur place le 24 août 1991. Le Nimitz est à nouveau envoyé dans le golfe Persique pendant plusieurs mois en 1993, pour remplacer l'USS Kitty Hawk, dans le cadre de l'opération Southern Watch.

Photographie aérienne du navire.
Vue aérienne du Nimitz, dans le golfe Persique en 1997.

En mars 1996, il est déployé pour patrouiller au large de Taïwan durant la Troisième crise du détroit de Taïwan. Il s'agit du premier navire de guerre américain à passer le détroit de Taïwan depuis 1976.

Le 1er septembre 1997, il entame un long voyage avec pour destination finale Newport News où il subira une révision générale, qui durera jusqu'au 25 juin 2001. Il se rendra ensuite dans son nouveau port d'attache, North Island à San Diego, le 13 novembre 2001.

En janvier 2002, le Nimitz entame une croisière de vérification de 4 mois à la Naval Air Station North Island. Elle prendra fin en mai 2002. Quelques essais en mer supplémentaires seront effectués avant qu'il ne puisse reprendre le service.

En mi-avril 2003, le Nimitz remplace l'USS Abraham Lincoln dans le golfe Persique. Il opère alors en Irak, dans l'opération Libération de l'Irak.

Le Nimitz retourne à son port d'attache (North Island) le 5 novembre 2003, où il subit des opérations de maintenance de routine. Après ces réparations, il repart en mer pour des croisières de test.

En mai 2005, il repart dans le golfe Persique et reviendra à son port d'attache le 8 novembre 2005.

Le 16 mars 2007, son commandant, le Captain Ted. N. Branch est remplacé par le Captain Michael Manazir.

Le Nimitz quitte North Island (San Diego) le 2 avril 2007 à 9 h 50 pour un déploiement de 6 mois en mer d'Arabie. Sur place, il remplace l'USS Eisenhower. Le Nimitz atteint Chennai le 2 juillet 2007, dans le but de participer aux efforts de la coopération de défense bilatérale entre l'Inde et les États-Unis[11]. Le Nimitz quitte les côtes indiennes 3 jours plus tard en compagnie de l'USS Pinckney ; ils font route vers le golfe Persique. Le Nimitz retourne à North Island le 30 septembre 2007.

Le 18 janvier 2008, un communiqué officiel annonce le départ du porte-avions vers le Pacifique, le 24 janvier, pour une opération du Fleet Response Plan[12].

Photographie du Nimitz, prise du port.
Le Nimitz à quai à Pusan, aux côtés du sous-marin de la marine sud-coréenne Son Won-il (SS-072), en février 2008.

Dans la matinée du 9 février 2008, la controverse est lancée lorsque quatre bombardiers russes Tu-95 sont envoyés en direction de l'USS Nimitz, dans l'ouest du Pacifique. Les systèmes de détection les repèrent rapidement et quatre F/A-18 se lancent à la poursuite des bombardiers. Deux d'entre eux sont interceptés à 80 km au sud de la position du Nimitz, tandis que les deux autres restent en retrait à 800 km. Selon le département américain de la Défense, un des avions a volé au-dessus du porte-aéronefs à une altitude de 600 mètres, avant de frôler le pont du navire à deux reprises, pendant que le deuxième décrivait des cercles au point d'interception. Les quatre bombardiers reprirent alors la route vers la Russie, escortés par les quatre chasseurs. Il n'y eut aucun contact radio entre les Américains et les Russes. Le même jour, d'autres bombardiers russes entrèrent dans l'espace aérien japonais, ce qui valut de vives protestations de la part du Japon auprès de l'ambassade russe de Tokyo[13],[14].

Le 28 février 2008, le navire fait escale au port de Pusan, en Corée du Sud, pour y mener divers exercices de routine[15].

Groupe aéronaval du Nimitz[modifier | modifier le code]

Le Nimitz fait partie du groupe aéronaval Carrier Strike Group 11 (CSG-11) et transporte les escadrons qui composent le Carrier Air Wing 11 (CVW-11). Il est le navire amiral du groupe aéronaval et le siège du commandant du Destroyer Squadron 23.

Escadrons du CVW-11[modifier | modifier le code]

Deux chasseurs F/A-18 sur le pont d'envol, prêts au catapultage. Le HMAS Newcastle australien est visible en arrière-plan.
Deux F/A-18 Hornet du VFA-14 “Tophatters” (2005). Le panneau déflecteur de jet est levé.

Le parc aérien du Nimitz est constitué d'environ 77 aéronefs[16],[17] :

  • Quatre escadrons d'attaque et d'assaut F/A-18 Hornet :
    • Strike Fighter Squadron 14 (VFA-14) “Tophatters”
    • Strike Fighter Squadron 41 (VFA-41) “Black Aces”
    • Strike Fighter Squadron 86 (VFA-81) “Sunliners”
    • Strike Fighter Squadron 97 (VFA-97) “Warhawks”
  • Un escadron de Grumman EA-6 Prowler Electronic Attack Squadron 135 (VAQ-135) “Black Ravens” (contre-mesure électronique)
  • Un escadron de E-2 Hawkeye Carrier Airborne Early Warning Squadron 117 (VAW-117) “Wallbangers” (AWACS)
  • Un escadron de Seahawk Helicopter Antisubmarine Squadron 6 (HS-6) “Indians” (hélicoptères ASM)
  • Une flotte de support logistique de 12 Grumman C-2 Greyhound et de 3 UC-12 Super King Air Fleet Logistics Support Squadron 30 Detachment 4 (VRC-30) “Providers”

Navires du DESRON-23[modifier | modifier le code]

Le DESRON est composé des bâtiments suivants[18],[19] :

  • USS John Paul Jones (DDG-53)
  • USS Higgins (DDG-76)
  • USS Pinckney (DDG-91)
  • USS Sampson (DDG-102)

Insigne[modifier | modifier le code]

Insigne du navire.

L'insigne du Nimitz représente le navire en vue isométrique, entouré des cinq étoiles de l'amiral Chester Nimitz (étoiles propres au grade d'Amiral de la Flotte). Les trois couleurs dominantes sont le rouge, le blanc et l'or, les mêmes que celles du pavillon de l'US Navy.

Le Nimitz dans la culture[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Site officiel de l'US Navy sur l'USS Nimitz, partie Statistics. Conversion : 1 short ton = 0,907 tonnes métriques.
  2. (en) « Carrier Air Wing ELEVEN », sur GlobalSecurity.org,‎ dernière modification le 28 août 2005 (consulté le 04/01/2009). La valeur 77 provient de la somme des aéronefs de chaque escadre (attention, la liste des escadres n'est plus à jour).
  3. Nimitz (Aircraft carrier : CVN-68), Nimitz, twenty years of teamwork, 1996. (OCLC 53225179)
  4. (en) Allan L. Damon, « Defense Spending », sur American Heritage, American Heritage Publishing,‎ février 1975 (consulté le 20/06/2008)
  5. Captain Michael C. Manazir - Commanding Officer - USS Nimitz (CVN 68), Site officiel de l'USS Nimitz
  6. (en) US Navy, « USS Nimitz (CVA(N)-68) », sur DANFS (consulté le 25/07/2009). Voir paragraphe « 26–28 May 1981 ».
  7. (en) Kurt Andersen et Jonathan Beaty, « Night of Flaming Terror », Time,‎ 8 juin 1981, p. 3 (lire en ligne).
  8. (en) Robert H. Coombs et Louis Jolyon West, Drug Testing: Issues and Options, États-Unis, Oxford University Press, USA,‎ 18 avril 1991, 248 p. (ISBN 978-0195054149). Consulter le chapitre “A history of drug testing” de Deborah L. Ackerman (pages 3 à 21).
  9. (en) Tom Cooper, « Libyan Wars, 1980-1989, Part 2 », sur Air Combat Information Group,‎ 13 novembre 2003 (consulté le 18 août 2008)
  10. Citation de l'USS NIMITZ WestPac Cruisebook 1988-89 :
    « One sailor killed Nov 30, 1988, and another died Dec 2, 1988 from injuries sustained in that fire. »
  11. (en) « ‘USS Nimitz not known to be carrying nuke warheads’ », sur The Times of India,‎ 26 juin 2007 (consulté le 28/12/2008)
  12. (en) « Nimitz Carrier Strike Group Set to Deploy », sur navy.mil,‎ 18 janvier 2008 (consulté le 28/12/2008)
  13. (en) Communiqué de presse du ministère américain de la Défense : Russian Bomber Buzzes Nimitz; Incident Raises Concern, par Donna Miles le 12 février 2008
  14. (en) Communiqué de presse du ministère américain de la Défense : Admiral Calls USS Nimitz Incident ‘Benign’, par Fred W. Baker III le 12 février 2008.
  15. (en) « Nimitz CSG Ships Arrive in South Korea for Port Visits », sur navy.mil,‎ 28 février 2008 (consulté le 14/06/2008)
  16. (en) US Navy, « CVW-11 Squadrons », sur le site officiel du CVW-11 (consulté le 20 juillet 2009).
  17. (en) US Navy, « Carrier Airwing 11 », sur le site officiel de l'USS Nimitz (consulté le 20 juillet 2009)
  18. (en) US Navy, « Commander, Destroyer Squadron Twenty Three (CDS 23) », sur le site officiel du DESRON 23 (consulté le 20 juillet 2009)
  19. (en) US Navy, « DESRON 23 », sur le site officiel de l'USS Nimitz (consulté le 20 juillet 2009)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Articles[modifier | modifier le code]

Galeries[modifier | modifier le code]