Tullianum

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

41° 53′ 36″ N 12° 29′ 04″ E / 41.8933, 12.4844

Le Tullianum, aussi appelé prison mamertine, est une ancienne prison de la Rome antique, actuellement située sous l'église San Giuseppe dei Falegnami, dans le rione de Campitelli.

Historique[modifier | modifier le code]

Accès au Tullianum, dit « Mamertinum », sous l'église San Giuseppe dei Falegnami.
Coupe schématique du Tullianum. Le cachot inférieur est traditionnellement celui des condamnés à mort

Selon la tradition, cette prison de Rome a été creusée au pied du Capitole au VIIe siècle av. J.-C., sous le règne d'Ancus Marcius. Cette prison a été agrandie par Servius Tullius qui lui laissa son nom. Elle fut encore agrandie sous Tibère : la dénomination de prison Mamertine date du Moyen Âge.

C'était une prison souterraine à deux étages. Selon l'historien Salluste : « Elle contient une salle basse, nommée Tullianum, qui s'enfonce à douze pieds sous terre. Elle est fermée de murs épais et couverte d'une voûte de pierre. C'est un cachot malpropre, obscur, infect, dont l'aspect a quelque chose d'effrayant et d’horrible[1]. »

Ce lieu ne servait pas seulement de lieu de détention, mais aussi d'exécution. Jugurtha et Séjan y furent incarcérés. Cicéron y fit exécuter les complices de Catilina[1]. Si Vercingétorix y resta six ans avant d'être exécuté pendant le triomphe de César, la plupart des prisonniers ne restaient pas longtemps dans cette prison et étaient exécutés au bout de quelques mois.

Selon la tradition catholique médiévale, c'est là aussi que furent détenus les apôtres Pierre et Paul. Pierre aurait été délivré par un ange et aurait baptisé ses geôliers avec l'eau d'un puits qu'il aurait fait jaillir du sol (il est cependant prouvé que ce puits est plus ancien). Un autel leur a été dédié dans le cachot au XIXe siècle. Aujourd'hui, la prison est incluse sous une église.

Archéologie[modifier | modifier le code]

Rien, ni dans les textes, ni dans la disposition des lieux ne permet de confirmer la grande ancienneté prêtée traditionnellement à cette prison. La salle supérieure, trapézoïdale et voûtée, est construite en blocs de tuf. Elle est datable du IIe siècle av. J.-C.

Un escalier conduit à la salle inférieure faite de blocs de pépérin, circulaire, en forme de coupole tronquée, sans doute par suite de la construction de la basilique Porcia, en -184. Le nom de Tullianum n'est pas lié avec certitude à celui de Servius Tullius[2],[3].

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Salluste, Conjuration de Catilina, 55
  2. Samuel Ball Platner, « Carcer », A Topographical Dictionary of Ancient Rome, London, Oxford University Press, 1929, sur Lacus Curtius
  3. Filippo Coarelli, Guide archéologique de Rome, 1991, p. 53-54

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :