Fourbure

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Radiographie d'un pied fourbu de profil chez le cheval.
Bascule de la troisième phalange.

La fourbure est une maladie des sabots ou des onglons du bétail.

C'est une congestion inflammatoire aiguë du pied. En raison de l'inextensibilité relative de la boîte cornée, elle entraîne un arrêt circulatoire localisé avec ischémie des tissus, notamment du tissu podophylleux. Il se produit une désunion entre les structures osseuses et cornées, provoquant le basculement de la troisième phalange vers l'avant, caractéristique de cette affection. À l'extrême, la troisième phalange peut perforer la sole. Il s'agit là d'un cas gravissime.

La cause peut être :

  • métabolique par excès de nourriture, déshydratation, infection généralisée provoquant la libération d'endotoxines, rétention placentaire ;
  • traumatique, par excès de travail ou surcharge chronique, c'est-à-dire par excès de poids ;
  • ou iatrogène par administration de trop grande quantité de corticoïdes.

Une fourbure chronique peut se manifester suite à une fourbure aiguë[1].

On peut reconnaître la fourbure aiguë par une chaleur aux pieds affectés (le plus souvent bilatérale et le plus souvent aux antérieurs) une boiterie modérée à intense, un positionnement de l'animal de telle sorte qu'il met son poids sur les membres postérieurs, une sensibilité de la sole aux pinces tricoises ainsi que le basculement ou la descente de la 3e phalange sur une radiographie. La fourbure chronique se reconnaît par des bosses sur le devant des pieds affectés et une boiterie légère à modérée.

Le traitement est celui de la cause avec, de plus, mise au repos, anti-inflammatoires avec ferrure orthopédique s'il est possible de mettre en place un fer en tronquant la pince et en privilégiant l'appui sur les talons. Une plaque et du silicone peuvent être également mis en place. Dans les suivis possibles, citons également l'administration d'acépromazine, le patch de nitroglycérine ou la cryothérapie pour la vasodilatation, la mise en place d'une litière épaisse, ou encore la saignée dans les 12 heures après les premiers symptômes en cas de surcharge alimentaire[1]. Des inhibiteurs du TNF sont parfois utilisés[2].

Cheval[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (février 2014). Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

Une alternative au traitement de la fourbure chronique est le déferrage du cheval ainsi qu'un parage « pieds nus » qui favorisera le dynamisme du métabolisme[réf. souhaitée], la vascularisation du pied est améliorée et favorise la guérison. Il ne faut pas oublier par contre qu'une ferrure bien adaptée peut soulager la douleur d'un cas fortement atteint[réf. souhaitée]. La fourbure reste une affection grave pouvant compromettre définitivement l'aptitude au travail.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Dr C. Descamps, « La fourbure » dans Sports équestres, no 21 (décembre 2007)
  2. N.S. Loving, Manuel vétérinaire pour propriétaires de chevaux

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]