Trèfle à quatre feuilles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Trèfle à quatre feuilles

Le trèfle à quatre feuilles – « à quatre folioles » est plus exact en botanique – est une mutation, relativement rare, du trèfle blanc (Trifolium repens, l'espèce la plus commune dans les pelouses, dont le bout des feuilles forme souvent un cœur), qui lui donne des feuilles exceptionnellement composées de quatre folioles au lieu des trois habituelles. Il est considéré, dans la civilisation occidentale, comme un porte-bonheur[1].

Botanique[modifier | modifier le code]

Certaines personnes qui cherchent les trèfles à quatre feuilles font remarquer que certains sols seraient plus propices à contenir des spécimens à quatre feuilles et ils attribuent parfois cela à la pollution, la composition des terres et à d'autres facteurs environnementaux. On a estimé qu'il y a environ 10 000 trèfles à trois feuilles pour chaque trèfle à quatre feuilles[2]. Selon les experts, il serait plus intéressant de chercher les trèfles à quatre feuilles au printemps, à cause de la pousse abondante et des feuilles plus vertes[3].

On peut trouver exceptionnellement des trèfles à cinq ou six feuilles, voire plus. Le record est de 56 feuilles et a été cultivé au Japon par Shigeo Obara et cueilli le 10 mai 2009[4],[5].

Feuille de Oxalis tetraphylla mais pas de trèfle…

On trouve parfois dans le commerce des plantes vivantes dites trèfles à quatre feuilles qui ont toujours quatre folioles. Il s'agit en réalité de plants de Oxalis tetraphylla. Cette plante n'est pas un trèfle, n'est pas de la même famille ni du même ordre et donc ne doit pas être prise pour du trèfle véritable.

Dans la culture[modifier | modifier le code]

Pour Sophocle, ce trèfle renfermait un venin terrible alors que, pour le Romain Pline, elle était un antidote à la morsure de serpent (théorie des signatures). On s’en servait pour créer des philtres d’amour. Les druides croyaient que le détenteur de ce trèfle avait le don de percevoir la présence des démons[3].

Selon une tradition chrétienne chaque feuille du trèfle représente une des vertus théologales. La première feuille est pour l'espérance, la seconde est pour la foi et la troisième est pour la charité ; la quatrième feuille serait donc pour la chance[6]. Selon une autre légende, la première apporterait la renommée, la deuxième la richesse, la troisième l'amour et la quatrième la santé[3].

Chez certains peuples, le trèfle à quatre feuilles est lié au pouvoir. Ainsi, dans la tribu des Abourés, celui qui trouvait un trèfle à quatre feuilles prenait le pouvoir de la tribu, jusqu'à ce qu'une nouvelle personne en trouve un[réf. nécessaire].

Symbole d'Alfa Romeo

Le trèfle à quatre feuilles est aujourd'hui le signe distinctif des modèles haut de gamme de la marque automobile italienne Alfa Romeo (Quadrifoglio, en italien). Avant la Seconde Guerre mondiale, ce symbole figurait sur ses voitures de course. Le trèfle apparut sur les Alfa Romeo en 1923 quand Ugo Sivocci en offrit un aux pilotes de l'écurie avant le départ de la 14e Targa Florio pour leur porter chance. Il devint ensuite le symbole des "Alfas" préparées pour la course et aux performances améliorées.

Les collectionneurs de trèfles à quatre feuilles et plus sont des Ultratrifoliophiles, et ceux qui en trouvent des Quadrifoliistes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Mabey, Richard, Flora Britannica, Sinclair-Stevenson, London, 1996, p. 225. ISBN 1-85619-377-2
  2. 4 leaf
  3. a, b et c Véronique Barrau, Plantes porte-bonheur, Plume de Carotte,‎ 2012, 155 p. (ISBN 978-2-915810-79-0)
  4. 56-Leaf Clover, consulté le 02 février 2012.
  5. Most leaves on a clover, Guinness World Record. Consulté le 02 février 2012.
  6. How common are four-leaf clovers?

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :