Supreme Commander

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Supreme Commander
Éditeur THQ
Développeur Gas Powered Games
Concepteur Chris Taylor

Date de sortie
  • Windows

États-Unis 20 février 2007
France 23 février 2007

  • Xbox 360

États-Unis 23 juin 2008 France 25 septembre 2008

Version 3269 (4 octobre 2007)
Genre Jeu de stratégie en temps réel
Mode de jeu Un joueur, multijoueur
Plate-forme Windows, Xbox 360
Média DVD
Contrôle Clavier, souris

Évaluation PEGI: 12+

Supreme Commander (souvent raccourci en SupCom) est un jeu vidéo de stratégie en temps réel, conçu par Chris Taylor, aussi créateur de Total Annihilation dont SupCom est la « suite spirituelle. » Développé par Gas Powered Games (GPG) et édité par THQ, ce jeu est sorti en France sur PC le 20 février 2007. Il a pour suite Supreme Commander 2.

Le jeu[modifier | modifier le code]

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Le jeu est basé sur le Commandeur. Ce robot bipède a été créé par les différentes factions pour être téléporté via les Portes quantiques à travers la galaxie. Le Commandeur (comme ses assistants) est la seule unité qui est pilotée, les autres étant totalement robotisées.

Les unités et structures sont réparties en 4 niveaux de technologies. Améliorer les structures et produire des robots-ingénieurs de niveaux supérieurs permet de produire des unités de plus en plus sophistiquées. Le niveau technologique 1 permet de produire des unités à faible coût. Le niveau technologique 2, outre une amélioration des unités d'assaut, permet de produire des défenses à très forte puissance d'arrêt. Le niveau technologique 3 permet de produire des unités offensives extrêmement puissantes capables de percer les bases les plus retranchées. Les unités « expérimentales » sont les unités les plus puissantes mais ont des coûts de productions prohibitifs.

Gestion des ressources[modifier | modifier le code]

La FTU ayant développé les nanotechnologies et la réplication, seules l'énergie et la masse sont nécessaires. En début de partie, ces ressources sont produites par des générateurs et des extracteurs ou en récupérant les ressources issues des déchets disséminés sur la carte. Il est aussi possible de transformer de l'énergie en masse grâce aux générateurs du même nom. Des structures de stockage peuvent être produites car tout excédent est perdu.

En collant certaines structures (par exemple un extracteur de masse à une unité de stockage) des bonus comme le temps de construction ou le coût peuvent être obtenus. Si un des bâtiments est détruit, les structures adjacentes subissent alors des dégâts.

Mode Solo[modifier | modifier le code]

Campagne[modifier | modifier le code]

Le jeu propose trois campagnes (à difficulté réglable) c'est-à-dire une pour chaque faction.

Chaque mission est graduelle: Le joueur commence avec une petite carte et des objectifs simples et ceux-ci, une fois accomplis, débloquent une portion de la carte et des objectifs supplémentaires. Certains sont obligatoires tandis que d'autres sont facultatifs. Des dialogues mis en scène, qui participent à l'immersion, viennent ponctuer les missions et introduisent la trame de fond de la campagne ou les futurs objectifs à accomplir. De nouvelles unités font leur apparition au fur et à mesure des missions. Ces dernières ont une durée d'en moyenne 1h30.

Bataille[modifier | modifier le code]

Il s'agit d'un mode de jeu permettant de se battre contre des adversaires gérés par l'ordinateur sur des cartes de votre choix.

Les factions[modifier | modifier le code]

Les différentes factions sont:

  • Fédération Terrienne Unie : La FTU est la faction qui est née de l'effondrement de l'Empire Terrien. Son objectif est de rassembler l'espèce humaine sous un seul gouvernement
  • Aeons : Les Illuminés Aeons sont les adorateurs d'une race que l'on croyait disparue, les Séraphimes (voir ci-dessous), race pacifique dont la colonie fut détruite par des humains xénophobes. Les Aeons suivent leur religion, appelée 'la Voie' et sont déterminés à la répandre par tous les moyens, y compris par la force. Leur leader est la Princesse Burke.
  • Nation Cybrane : Les Cybrans sont des cerveaux humains qui ont fusionné avec des ordinateurs. Ils sont asservis par la FTU via un logiciel de loyauté et se font massacrer par les Aeons qui les considèrent comme des abominations. Cependant, certains d'entre eux ont réussi à s'échapper grâce au Docteur Brackman, leur créateur et le premier d'entre eux. Il se bat pour la libération de tous les Cybrans.

Il y a maintenant une nouvelle faction, introduite par l'extension Supreme Commander: Forged Alliance :

  • Seraphimes : Ce sont des extraterrestres qui viennent d'un autre plan de l'espace et qui ont pu venir dans celui des trois autres factions à la suite du tir du « Black Sun ».

Chaque Factions dispose d'unités différentes, surtout dans les niveaux technologiques les plus évolués ("expérimental").

Les cartes[modifier | modifier le code]

Liste des cartes présentes dans le jeu original :

  • Alpha 7 Quarantine
  • Ambush Pass
  • Arctic Refuge
  • Betrayal Ocean
  • Bermuda Locket (The)
  • Blasted Rock
  • Burial Mounds
  • Canis River
  • Concord Lake
  • Crossfire Canal
  • Ditch (The)
  • Drake's Ravine
  • Emerald Crater
  • Fields of Isis
  • Finn's revenge
  • Four-Corners
  • Four-Leaf Clover
  • Frostmill Ruins
  • Gentlememan's Reef
  • Great Void (The)
  • Hanna Oasis
  • High Noon
  • Ian's Cross
  • Open Palms
  • Paradise
  • Roanoke Abyss
  • Scar (The)
  • Saltrock Colony
  • Sentry Point
  • Seraphim Glaciers
  • Seton's Clutch
  • Sludge
  • Sung Island
  • Syrtis Major
  • Theta Passage
  • Varga Pass
  • Vya-3 Protectorate
  • White Fire
  • Winter Duel
  • Wilderness (The)

Techniques et critiques[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

Supreme Commander a été développé par le studio Gas Powered Games. Le jeu est sorti en France sur PC le 20 février 2007

Fonctionnalités[modifier | modifier le code]

  • De nombreuses fonctionnalités utiles sont présentes dans le jeu. Celles-ci facilitent la tâche au joueur durant la bataille.
  • Le zoom stratégique permet de passer d'une vision proche du terrain à la vision globale de la carte.
  • On peut donner l'ordre aux avions de transports de faire la navette entre les usines et le front, ils le feront automatiquement.
  • Les unités volantes en patrouille quitteront temporairement leur route pour aller se ravitailler au besoin, et si une station de ravitaillement est assez proche.
  • On peut ajouter et modifier les points dans une patrouille sans avoir à tout recommencer.
  • Un gestionnaire auxiliaire (IA) peut s'occuper de la base pendant que l'on fait autre chose.
  • Si le joueur possède deux écrans il peut les utiliser pour deux vues différentes (une dans la base et une sur le front par exemple)
  • De même, un écran assez grand (écran large 16/10 par exemple) peut être divisé en deux pour fournir deux vues différentes de la carte.
  • On peut donner des chaînes d'ordres à toutes ses unités en mode pause, et les voir réagir dès la reprise du jeu -play-.

Principales différences par rapport à Total Annihilation[modifier | modifier le code]

  • Un zoom gigantesque qui vous plonge au cœur des combats ou vous montre l'état global du champ de bataille ; un angle de vue est aussi disponible.
  • Les cartes peuvent être très grandes, bien plus grande que dans n'importe quel autre jeu de stratégie en temps réel (de 5×5 km jusqu'à 80×80 km).
  • Les avions doivent être ravitaillés régulièrement.
  • Le commander et ses assistants peuvent être amélioré durant la partie par des ajouts d'armements (L'UEF pourra ajouter un lance-missile nucléaire tactique).
  • Un tutoriel très complet est de mise.
  • Un système de bonus d'énergie et de masse, ainsi que de reconstruction a aussi été intégré au jeu.
  • SupCom est l'un des premiers jeux optimisé pour tirer parti des processeurs multi-cœurs, ce qui améliore nettement les performances (et qui est très fortement conseillé pour jouer. Le jeu demande ainsi une configuration récente pour exploiter au mieux le moteur graphique, le niveau de détails pouvant malgré tout être modifié.

Un correctif sorti en mai 2007, a fortement amélioré les performances du jeu sur les machines mono cœur.

  • Le moteur de gestion des effets physiques est géré par le processeur de la carte graphique (GPU).
  • Les points faibles du jeu résident dans la consommation importante en termes de ressources, réduite au fur et à mesure par des correctifs de GPG ainsi que de son IA plutôt terne et peu subtile.

L'interface GPGnet, le système de Ladder et surtout la couche réseau sont en amélioration constante mais restent perfectibles.

  • Support directX 10.

La version Xbox 360[modifier | modifier le code]

Chris Taylor a annoncé que le jeu serait également adapté sur Xbox 360. L'adaptation, réalisée par le studio Hellbent Games, est éditée par Aspyr, et est disponible depuis mai 2008 aux États-Unis et depuis septembre 2008 en Europe. Gas Powered Games supervisera la production, afin que les développeurs en charge de l'adaptation profitent de leur expérience.

Liens externes[modifier | modifier le code]