SecuROM

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

SecuROM est un système de protection contre la copie des CD/DVD. Il est développé par Sony DADC et est le plus souvent utilisé pour les jeux vidéo PC. SecuROM a pour but de résister aux périphériques de copie professionnels et personnels, ainsi qu'aux tentatives de rétro-ingénierie.

Les dernières versions (v4 et plus) empêchent le clonage (copie 1:1) de CD-R. Certains programmes (tels Daemon Tools - émulateur de CD/DVD- ou YASU -Yet Another SecuROM Utility-) peuvent cependant contourner (émuler) cette protection (mais ne peuvent pas la copier). Daemon Tools Pro permet cependant de créer des images fonctionnelles (format MDS/MDF) des disques protégés avec SecuROM (quelle qu'en soit la version).

Controverses[modifier | modifier le code]

L'utilisation de SecuROM est assez controversée, notamment car il installe automatiquement une extension empêchant l'explorateur de fichier de Windows d'effacer les exécutables 16-bits (la plupart étant des exécutables 32 ou 64 bits).

Cette protection est utilisée sur le jeu BioShock dans sa version "SecuROM Product Activation". Au lieu de vérifier le DVD, la protection nécessite une activation sur un serveur internet, et le jeu ne peut être activé qu'un nombre de fois limité (ce système est également utilisée sur le jeu Spore mais n'est pas montré sur la jaquette, ainsi que Mass Effect, Sacred 2, Command & Conquer : Alerte rouge 3 et Grand Theft Auto IV). Quand l'utilisateur n'a plus d'activations disponibles il doit alors contacter le support technique de l'éditeur et motiver sa demande afin d'obtenir une activation supplémentaire.

Les détracteurs de ce DRM affirment que les protections de Spore ont été détournées le jour de sa sortie et pensent que ce système contraignant pénalise les consommateurs légitimes. Ce procédé d'activation fait l'objet d'une "class action" aux USA, et certains sites affichant leur hostilité contre cette protection se sont montés.

De même, un certain nombre d'articles ou de tests tendent à mettre en évidence l'effet pénalisant de cette protection sur les performances des jeux (cf. par exemple l'article suivant http://www.infos-du-net.com/actualite/18530-DRM-jeux-video.html).

Notes et références[modifier | modifier le code]


Sources[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]