Sophie Auconie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Sophie Briard-Auconie)
Aller à : navigation, rechercher
Sophie Auconie
Image illustrative de l'article Sophie Auconie
Fonctions
Députée européenne
14 juillet 20091er juillet 2014
Élection 7 juin 2009
Législature 7e
Biographie
Date de naissance 19 août 1963 (51 ans)
Lieu de naissance Dugny (Seine-Saint-Denis)
Nationalité Française
Parti politique Union des démocrates et indépendants (FED)
Profession Cadre consulaire

Sophie Auconie (aussi Sophie Briard-Auconie) (19 août 1963) est une personnalité politique française vice-présidente de l'Union des démocrates et indépendants (UDI). Elle est conseillère municipale de Tours depuis 2008 et députée européenne de la circonscription Massif central-Centre de 2009 à 2014.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sophie Auconie est née le 19 août 1963 à Dugny. De 1993 à 2006, elle a été cadre consulaire à la territorialité à la Chambre de commerce et d'industrie d'Indre-et-Loire. En 2002, elle est diplômée de l'École supérieure de commerce et de management (ESCEM) de Tours.

Elle adhère en 1995 à Démocratie libérale (DL) en tant que simple militante, puis rejoint en 2008 le Nouveau Centre, et entame une carrière politique.

Nouveau Centre[modifier | modifier le code]

À l'occasion des élections municipales de 2008, Sophie Auconie est élue conseillère municipale d'opposition à Tours. En mai 2011, elle crée le groupe « Nouvelle Énergie pour Tours »[1] et le préside depuis lors.

En 2009 elle devient membre du Comité exécutif du Nouveau Centre. À partir de 2010 elle préside la commission Europe du Nouveau Centre: « La Ruche Européenne[2] ».

Le 29 novembre 2010, Sophie Auconie est élue présidente de la fédération d'Indre-et-Loire du Nouveau Centre[3].

UDI[modifier | modifier le code]

L'Union des démocrates et indépendants (UDI) est un parti politique français de centre-droit, fondé par Jean-Louis Borloo le 18 septembre 2012, sur la base du groupe parlementaire du même nom à l'Assemblée nationale.

Ce parti est issu de la fédération dans une seule formation de plusieurs partis de centre-droit, qui conservent par ailleurs leur existence.

Sophie Auconie en est un membre fondateur[4]. Elle est vice-présidente de l'UDI, membre de la commission nationale d'investiture et du comité exécutif ainsi que déléguée nationale au droit des femmes[5]. Le pacte posant les bases de ce nouveau parti centriste lui attribue le pilotage du projet de la féminisation et du rajeunissement de cette formation politique[6].

Politique municipale[modifier | modifier le code]

Sophie Auconie est élue conseillère municipale d'opposition à Tours lors des élections municipales françaises de 2008.

En mai 2011, elle crée le groupe « Nouvelle Énergie pour Tours » dont elle assume la présidence[7].

En mars 2014, alors qu'elle était no 2 sur la liste Tour(s) ensemble, elle démissionne du poste de première adjointe pour rester conseillère municipale de la majorité afin de se consacrer pleinement à son mandat européen et appliquer le non-cumul (un élément de la campagne de la liste Tour(s) ensemble).

Députée européenne[modifier | modifier le code]

Aux élections européennes de 2009, Sophie Auconie est élue députée européenne dans la circonscription Massif central-Centre en France[8]. Elle siège avec les députés du groupe du Parti populaire européen (PPE)[9].

En début de mandat, elle est membre titulaire de la Commission du développement régional et membre suppléante de la Commission des affaires économiques et monétaires et de la Commission spéciale sur les défis politiques et les ressources budgétaires pour une Union européenne durable après 2013.

À partir du printemps 2011, elle est membre titulaire de la Commission de l'environnement, de la santé publique et de la sécurité alimentaire et membre suppléante de la Commission des affaires économiques et monétaires.

En ce qui concerne les relations extérieures de l'Union européenne, elle est membre de la Délégation à la commission parlementaire mixte UE-ancienne République yougoslave de Macédoine et membre suppléante de la Délégation à la commission parlementaire mixte UE-Mexique.

Elle est vice-présidente des intergroupes URBAN (de 2009 à 2012) et Services publics[10] au Parlement européen.

Depuis 2009, elle est membre du Conseil national et du Comité directeur du Mouvement européen-France[8].

Sophie Auconie participe à l'intergroupe eau du Parlement européen. En mars 2012, elle a représenté le Parlement européen lors du 6e Forum mondial de l’eau à Marseille. Elle est nommée coprésidente du Cercle français de l’eau[11] en juin 2012. Ce même mois, elle est élue membre du conseil des gouverneurs du Conseil mondial de l’eau à Doha au Qatar.

Sophie Auconie préside le groupe des Friends of sport au sein du Parlement européen dont l'objectif consiste à promouvoir l'élaboration d'une politique européenne du sport utile et ambitieuse[12]. Elle copréside également le Club Parlementaire Sport - Économie - Cité[13] qui décrypte l'ensemble de l’actualité législative et économique du monde sportif.

Elle n'est pas réélue lors des élections européennes de 2014.

Autres[modifier | modifier le code]

Sophie Auconie est présidente de l'association « Femmes au Centre »[14], qu'elle a contribué à créer en 2009.

Femmes au Centre est un « club de réflexion ouvert à tous les courants politiques et aux membres de la société civile et de la vie associative favorables au projet politique du Nouveau Centre ».

Sophie Auconie est la seule femme gouverneure au Conseil mondial de l'eau.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]