Seringue

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Une seringue et son aiguille

Une seringue (du grec syrinx, « tube ») est un instrument médical pourvu d'une aiguille creuse et employée notamment pour administrer des médicaments par injection (voie parentérale, piqûre).

La seringue consiste soit en un tube muni d'un piston, soit en une pompe aussi appelée poire, puis elle est terminée par une ouverture sur laquelle se fixe une aiguille creuse. On l'utilise pour transférer de petites quantités de liquides ou de gaz dans des endroits inaccessibles. Le principe physique en est celui de la succion : en diminuant la pression à l'intérieur du tube à l'aide du piston, le contenu de la seringue est aspiré par l'aiguille vers le milieu dont la pression est moindre.

Chronologie[modifier | modifier le code]

Le fonctionnement de la seringue nous vient de l'observation des ibis durant l'Égypte antique. Ces oiseaux utilisent leur long bec courbe pour s'administrer des lavements.

Déjà quelques millénaires avant notre ère, on administrait des lavements intestinaux, vaginaux et auriculaires. Au début un homme prenait de l'eau dans sa bouche et la recrachait par un roseau dans le corps du malade, puis on créa des réservoirs et canules.

Une seringue à usage unique de 10 ml
  • 1852 : Le chirurgien français Charles Gabriel Pravaz transforme et améliore la seringue d'Anel.
  • Vers 1850 : Alexander Wood crée une aiguille creuse.
  • 1853 : Alexander Wood Premières injections sous-cutanées avec la seringue de Pravaz et naissance de la méthode hypodermique.
  • 1906 : Seringue graduée en verre avec aiguille métallique.
  • Vers 1970 : Apparition de la seringue en plastique avec aiguille à usage unique, puis de la seringue entièrement à usage unique. Son apparition en médecine est une révolution et est devenue indispensable car elle est peu coûteuse et elle permet d'éviter la transmission de micro-organismes (dans le cas où l'aiguille est infectée). Leurs tailles sont variables.
  • Apparition du « stylo » permettant un usage par du personnel non-médical en facilitant le dosage et la perforation cutanée : injection d'insuline pour diabétique, injection d'adrénaline pour les personnes présentant des allergies avec risque de choc anaphylactique, morphine auto-injectable pour les blessés de guerre (syrette), traitement par hormone de croissance.
  • Invention de l'injection sans aiguille : le liquide est poussé dans une buse, la pression ainsi créée permet de percer la peau.

Usage non médical[modifier | modifier le code]

De manière générale, une seringue peut être utilisée pour amener un liquide à un endroit précis, ou bien à travers une paroi sans endommager excessivement celle-ci (par exemple injecter de la colle sous une cloque de papier peint).

Par exemple :

  • Cuisine : pour injecter un liquide dans de la viande pour améliorer son goût ou sa texture, pour injecter la garniture dans une pâtisserie, pour la création de bonbons et autres sucreries ;
  • Soins aux nourrissons : seringue à médicaments, sans aiguille, permettant de faire boire sans diluer dans le biberon ;
  • Imprimerie : pour remplir des cartouches d'encres ;
  • Pour placer des puces d'identification sous la peau.
  • L'administration de drogues, notamment l'héroïne.

Sources[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :