Kętrzyn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Rastenburg)
Aller à : navigation, rechercher
Kętrzyn
Blason de Kętrzyn
Héraldique
Drapeau de Kętrzyn
Drapeau
Le château des chevaliers teutoniques
Le château des chevaliers teutoniques
Administration
Pays Drapeau de la Pologne Pologne
Région Varmie-Mazurie
District Powiat de Kętrzyn
Maire Krzysztof Wiesław Hećman
Code postal 11-400
Indicatif téléphonique international +(48)
Indicatif téléphonique local 89
Immatriculation PL
Démographie
Population 28 351 hab. (2004)
Densité 2 742 hab./km2
Géographie
Coordonnées 54° 05′ N 21° 23′ E / 54.083, 21.383 ()54° 05′ Nord 21° 23′ Est / 54.083, 21.383 ()  
Superficie 1 034 ha = 10,34 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pologne

Voir la carte administrative de Pologne
City locator 14.svg
Kętrzyn

Géolocalisation sur la carte : Pologne

Voir la carte topographique de Pologne
City locator 14.svg
Kętrzyn
Liens
Site web http://www.ketrzyn.pl

Kętrzyn (all.: Rastenburg, vieux-prussien : Rastanpils) est une ville de la voïvodie de Varmie-Mazurie en Pologne et dans l’ancienne Prusse-Orientale. Elle se trouve à 250 km au nord de Varsovie, sur la rivière de Guber. Le lieu est entré dans l'histoire parce que le GQG de la Wehrmacht y a été domicilié une grande partie de la guerre.

Distances[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Avant 1945, la ville faisait partie de la Prusse-Orientale, province allemande, et du district de Gumbinnen. Elle était connue sous le nom de Rastenburg en allemand[1].

Tacite dans son Germania (98 après JC) mentionne la présence dans la région de la tribu balte des Aesti. La ville de Rastenburg fut fondée en 1329 dans l'État des chevaliers teutoniques et obtint les droits de cité en 1357.

La région fut une zone de combat pendant les deux guerres mondiales. En 1914, se déroulèrent la bataille des lacs de Masurie durant la campagne de Tannenberg.

Un des principaux quartiers-généraux d'Hitler, le Wolfsschanze ("la tanière du loup") était situé dans la forêt à l'est de Rastenburg. Ce quartier-général fut actif pendant toute la campagne allemande sur le front de l'Est et Hitler y passa la majeure partie de son temps après le lancement de l'offensive contre l'Union soviétique. C'est là qu'il échappa à un attentat à la bombe le 20 juillet 1944. En 1945, la région souffrit de sérieux dommages avec le retrait des forces allemandes et l'avancée des forces russes lors de l'offensive Vistule-Oder. Les ruines du Wolfsschanze, en partie dynamité pendant la retraite allemande, restent une importante attraction touristique.

Rastenburg fut occupée par l'Armée rouge en 1945. La guerre terminée, la ville fut placée sous administration polonaise selon les décisions prises lors de la conférence de Potsdam et les souhaits de Staline. Les habitants allemands qui n'avaient pas fui l'avance soviétique furent expulsés et remplacés par des Polonais. La ville fut rebaptisée en 1950 de son ancien nom allemand de Rastenburg (Rastembork en polonais depuis 1946) en Kętrzyn d'après l'activiste nationaliste masurien Wojciech Kętrzyński, né Adalbert von Winkler (1838-1918).

Jumelages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Traduit par Rastembork en polonais

Liens[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Site de la ville de Kętrzyn