Résistance (composant)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Résistance.
Différentes variétés de résistances.

Une résistance est un composant électronique ou électrique dont la principale caractéristique est d'opposer une plus ou moins grande résistance (mesurée en ohms) à la circulation du courant électrique.

C'est par métonymie que le mot « résistance », qui désigne avant tout une propriété physique, en est venu à désigner aussi un type de composant que certains préfèrent appeler un « dipôle résistant ». On utilise également, pour l'enseignement de la physique, le terme « résisteur » ou l'anglicisme « résistor » (du mot resistor qui, en anglais, désigne ce type de composant), ou encore l'expression « conducteur ohmique », de façon à éviter d'utiliser le même terme pour l'objet et sa caractéristique.

Technologie[modifier | modifier le code]

Résistance à couche de carbone vue en coupe.

Des résistances sont réalisées de manière à approcher de façon très satisfaisante la loi d'Ohm dans une large plage d'utilisation.

  • Les résistances de faible puissance en dessous de 1 watt sont généralement des résistances à couche de carbone sur un support de céramique.
  • Pour les puissances supérieures, la technique du fil résistant enroulé sur un corps en céramique est souvent utilisée.
  • Pour les très fortes puissances, on peut utiliser une technologie dite des « résistances liquides » consistant à faire passer le courant à travers une solution aqueuse contenant des ions cuivre.

Bruit thermique[modifier | modifier le code]

Le bruit thermique, généré par le passage d'un courant dans la resistance, est également nommé bruit de résistance, bruit Johnson ou bruit de Johnson-Nyquist. Il est le bruit produit par l'agitation thermique des électrons dans une résistance électrique en équilibre thermique. Le bruit thermique est un bruit blanc dont la densité spectrale de puissance dépend uniquement de la valeur de la résistance. Le bruit thermique peut être modélisé par une source de tension en série avec la résistance qui produit le bruit.

Repérage et valeurs normalisées[modifier | modifier le code]

Résistances marquées selon la norme CEI 60757.
Les nombreuses formes et couleurs des résistances

La valeur des résistances à couche standard est habituellement indiquée sur le composant sous forme d'anneaux de couleurs. Le code en est défini par la norme CEI 60757. Afin de standardiser les valeurs possibles des résistances, il existe des séries de valeurs normales pour résistances. Ces valeurs normalisées sont définies par la norme CEI 60063.

4-Band Resistor.svg

Code des couleurs pour les résistances
1er
anneau
gauche
2e
anneau
gauche
3e
anneau
gauche*
Dernier
anneau
gauche
Anneau
droite
Anneau
suppl.
Abrév.
Couleur 1er chiffre 2e chiffre 3e chiffre Multiplicateur Tolérance Coeff. temp. Alpha.
  noir 0 0 0 100=1 ± 20 % 200 ppm BK
  marron 1 1 1 101 ± 1 % 100 ppm BN
  rouge 2 2 2 102 ± 2 % 50 ppm RD
  orange 3 3 3 103 15 ppm OG
  jaune 4 4 4 104 25 ppm YW
  vert 5 5 5 105 ± 0,5 % GN
  bleu 6 6 6 106 ± 0,25 % BU
  violet 7 7 7 107 ± 0,10 % VT
  gris 8 8 8 108 ± 0,05 % GY
blanc 9 9 9 109 WT
  or 0,1 ± 5 % GD
  argent 0,01 ± 10 % SR
  (absent) ± 20 %

* Le troisième anneau n'est utilisé que lorsque la tolérance de la résistance est inférieure à 2 %.

Un moyen mnémotechnique pour se souvenir de l'ordre des couleurs dans le code couleur des résistances est de connaitre la phrase suivante : "Ne Manger Rien Ou Jeuner Voilà Bien Votre Grande Bêtise" ou encore "Ne Mangez Rien Ou Je Vous Brûle Votre Grande Barbe". Chaque initiale correspond à la première lettre de chaque couleur.

Marquage des résistances CMS[modifier | modifier le code]

Jusqu'à la taille 0603[modifier | modifier le code]

Les résistances CMS sont marquées d'un code numérique de trois ou quatre chiffres.

  • Avec le marquage à trois chiffres, les deux premiers représentent la valeur, le troisième est le multiplicateur en puissance de dix ; pour les valeurs inférieures à 10 la position du séparateur décimal est représenté par la lettre R.
  • Avec le marquage à quatre chiffres, les trois premiers représentent la valeur, le quatrième est le multiplicateur en puissance de dix ; pour les valeurs inférieures à 100 la position du séparateur décimal est représenté par la lettre R.
Résistance pour montage en surface disposée sur du papier millimétré, chaque carré mesure 1 mm. La valeur 205 correspond à 2 mégohms (20 * 105 ohms)
Exemples
Valeur 3 chiffres 4 chiffres
0,01 ohm R01 0R01
0,22 ohm R22 0R22
1,5 ohm 1R5 1R50
15 ohms 150 15R0
100 ohms 101 100R
4,7 kilohms 472 4701
12 mégohms 126 1205

Taille (0603)[modifier | modifier le code]

Il existe un autre type de marquage, appelé « EIA-96 ». Il utilise deux chiffres pour la valeur et une lettre pour le multiplicateur, selon les correspondances ci-dessous.

Valeur :

 01 = 100    13 = 133    25 = 178    37 = 237    49 = 316    61 = 422    73 = 562    85 = 750 
 02 = 102    14 = 137    26 = 182    38 = 243    50 = 324    62 = 432    74 = 576    86 = 768 
 03 = 105    15 = 140    27 = 187    39 = 249    51 = 332    63 = 442    75 = 590    87 = 787 
 04 = 107    16 = 143    28 = 191    40 = 255    52 = 340    64 = 453    76 = 604    88 = 806 
 05 = 110    17 = 147    29 = 196    41 = 261    53 = 348    65 = 464    77 = 619    89 = 825 
 06 = 113    18 = 150    30 = 200    42 = 267    54 = 357    66 = 475    78 = 634    90 = 845 
 07 = 115    19 = 154    31 = 205    43 = 274    55 = 365    67 = 487    79 = 649    91 = 866 
 08 = 118    20 = 158    32 = 210    44 = 280    56 = 374    68 = 499    80 = 665    92 = 887 
 09 = 121    21 = 162    33 = 215    45 = 287    57 = 383    69 = 511    81 = 681    93 = 909 
 10 = 124    22 = 165    34 = 221    46 = 294    58 = 392    70 = 523    82 = 698    94 = 931 
 11 = 127    23 = 169    35 = 226    47 = 301    59 = 402    71 = 536    83 = 715    95 = 953 
 12 = 130    24 = 174    36 = 232    48 = 309    60 = 412    72 = 549    84 = 732    96 = 976

Multiplicateur :

 Y ou S=0,01   X ou R=0,1   A=1   B=10   C=100   D=1 000   E=10 000   F=100 000

Anciennes résistances agglomérées[modifier | modifier le code]

Ces résistances étaient constituées d'un bâtonnet de carbone aggloméré. Un fil de connexion est enroulé à chaque extrémité. Leur valeur est donnée par un code de couleur qui lit se dans l'ordre : corps, extrémité, point. Le point est le multiplicateur. Leur tolérance était généralement de 20% ou de 10% si l'autre extrémité était argentée. La puissance que pouvaient dissiper ces résistances dépendait de leur taille. Par exemple, une résistance quart de watt a un diamètre de 5 mm et une longueur de 18 mm. Ce type de résistance a été développé dès le début de la radio et abandonné dans les années 1950. Seul, leur code de couleurs a été conservé sous la forme d'anneaux.

Liens[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]