Jean-Claude Guédon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Guédon.

Jean-Claude Guédon

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Jean-Claude Guédon (Stockholm, 30 juin 2008)

Nationalité Drapeau de la France Française
Profession
Professeur à l'Université de Montréal

Jean-Claude Guédon (né en 1943 au Havre en France) est un écrivain et professeur québécois. Professeur à l'Université de Montréal depuis 1973, il est membre de l'Internet Society et est coprésident du comité de programme en 1996, 1998 et 2000 ainsi que membre du même comité en 1997, 1999 et 2002. Il est également membre de l'Association francophone des utilisateurs de logiciels libres (AFUL) depuis sa création. Selon Jean-Claude Guédon, le monde est « en train de passer par une transition majeure [...] aussi fondamentale que l'imprimerie [...] ou que le passage du rouleau au codex [...] » d'un « système d'information qui est entre les mains d'un petit groupe d'individus qui détiennent les instruments de communication, comme les propriétaires des journaux, des stations de radio et de télévision » à « un monde qui est en train de se reformuler et de se reconfigurer autour de toute une hiérarchie complexe, vibrante et vivante formée de milliers, voire de centaine de milliers d'individus ; à l'échelle du monde, il s'agit probablement de millions de personnes »[1].

Formation[modifier | modifier le code]

En 1960 et 1961, il participe à un programme d'échange international de l'AFS et séjourne au Kenmore East Senior High School (en) à Tonawanda, État de New York. Il étudie ensuite la chimie à l'Université Clarkson de Potsdam, dans le même État. Il obtient un Ph.D. en histoire des sciences à l'Université du Wisconsin, à Madison, en 1974.

Carrière[modifier | modifier le code]

En 1970, il commence sa carrière au Collège Glendon de l'Université York. En 1973, il devient professeur à l'Université de Montréal. Rattaché à l'Institut d'histoire et de sociopolitique des sciences, il est transféré au Département de littérature comparée en 1987.

Entre 1998 et 2003, il est président du comité consultatif du Réseau canadien de documentation pour la recherche (RCDR). Favorable à la libre diffusion des connaissances scientifiques sur le web, il est l'un des signataires de l'appel de Budapest, qui lance le mouvement des archives ouvertes. De 2002 à 2006, il est membre de l'Open Society Institute.

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

  • 1996 : Prix International Charles Helou de la francophonie pour son essai Penser la différence différemment : la francophonie et les réseaux
  • 2005 : Prix d'excellence de la Société pour l'étude des médias interactifs (SEMI)

Publications[modifier | modifier le code]

  • 1996 : Penser la différence différemment : la francophonie et les réseaux
  • 1996 : La planète cyber. L’Internet et le cyberespace, éditions Gallimard, collection Découvertes.
  • 1998 : « Comment informatiser intelligemment les écoles », Québec science (en ligne: http://www.framasoft.net/article2933.html)[2].
  • 2000 : Internet. Le monde en réseau (deuxième édition de la Planète cyber)
  • (en)2001 : In Oldenburg's Long Shadow : Librarians, Research Scientists, Publishers, and the Control of Scientific Publishing[3]. Version française (2009) : A l'ombre d'Oldenburg : Bibliothécaires, chercheurs scientifiques, maisons d'édition et le contrôle des publications scientifiques (http://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00395366_v1/)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Réginald Harvey, « Jean-Claude Guédon - Le virtuel est devenu la réalité : Le monde est à un véritable tournant de son histoire », Le Devoir,‎ 26 mai 2007 (lire en ligne)
  2. Cet article est à l'origine de Framasoft car c'est à sa lecture que son fondateur Alexis Kauffmann a découvert le logiciel libre. Xavier de La Porte, « La « Place de la Toile » de Framasoft », sur France Culture, Radio France,‎ 2011 (consulté le 14 mai 2013).
  3. Guédon, Jean Claude (2001), In Oldenburg's Long Shadow : Librarians, Research Scientists, Publishers, and the Control of Scientific Publishing, Association of Research Libraries, (ISBN 0-918006-81-3).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]