Poche de Kholm

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Poche de Kholm
Poche de Kholm 1942
Poche de Kholm 1942
Informations générales
Date 23 janvier 1942 -
5 mai 1942
Lieu Kholm, URSS
Issue Victoire allemande par la fin du siège
Belligérants
Drapeau de l'Allemagne nazie Reich allemand Flag of the Soviet Union (1923-1955).svg Union soviétique
Commandants
Drapeau de l'Allemagne Theodor Scherer Flag of the Soviet Union.svg inconnu
Forces en présence
5 000 inconnues
Pertes
1 550 inconnues
Seconde Guerre mondiale
Batailles
Front de l’Est

Campagne de Pologne · Guerre d’Hiver · Opération Barbarossa · Guerre de Continuation · Bataille de Białystok–Minsk · Opération Silberfuchs · 1re bataille de Smolensk · Bataille de Kiev · Siège d'Odessa · Siège de Léningrad · Offensive de Siniavino · Campagne de Crimée · Bataille de Moscou · Seconde bataille de Kharkov · Bataille du Caucase (Opération Fall Blau) · Poche de Demiansk · Poche de Kholm · Bataille de Stalingrad · Opération Uranus · Opération Mars · Opération Saturne · Opération Iskra · Offensive Ostrogojsk-Rossoch · Offensive Voronej-Kastornoe · Bataille de Krasny Bor · Troisième bataille de Kharkov · Bataille de Koursk · 2e bataille de Smolensk · Bataille du Dniepr · Offensive Dniepr-Carpates ·Offensive de Crimée · Opération Bagration · Offensive Lvov-Sandomierz · Insurrection de Varsovie · Soulèvement national slovaque · Guerre de Laponie · Bataille de Budapest · Offensive de Poméranie orientale · Siège de Breslau · Offensive de Prusse-Orientale · Offensive Vistule-Oder · Bataille de Königsberg · Offensive Vienne · Bataille de Seelow · Bataille de Bautzen  · Bataille de Berlin · Insurrection de Prague · Offensive Prague · Bataille de Slivice · Capitulation allemande


Front d’Europe de l’Ouest


Campagnes d'Afrique, du Moyen-Orient et de Méditerranée


Bataille de l’Atlantique


Guerre du Pacifique


Guerre sino-japonaise


Théâtre américain

Coordonnées 57° 09′ N 31° 11′ E / 57.15, 31.183 ()57° 09′ Nord 31° 11′ Est / 57.15, 31.183 ()  

Géolocalisation sur la carte : Oblast de Novgorod

(Voir situation sur carte : Oblast de Novgorod)
 Différences entre dessin et blasonnement : Poche de Kholm.

Géolocalisation sur la carte : Russie européenne

(Voir situation sur carte : Russie européenne)
 Différences entre dessin et blasonnement : Poche de Kholm.

La poche de Kholm est un combat d’encerclement de forces allemandes par les forces soviétiques qui s’est déroulé du 23 janvier au 5 mai 1942, pendant la Seconde Guerre mondiale.

Préambule[modifier | modifier le code]

Dans le cadre de l'offensive d'hiver 1941-1942, et afin de desserrer l'emprise allemande sur Leningrad, le 8 janvier 1942, les Soviétiques partent à l’attaque des 2e et 10e ArmeeKorps de la 16e Armée allemande.

A la jonction du Heeres Gruppe Nord et du Heeres Gruppe Mitte, le général Andrei Eremenko lance sa 1re Armée de choc, ouvre une profonde brèche et pulvérise le front allemand. La 3e Armée de choc entre dans la bataille, pénétrant profondément dans le dispositif de défense allemand, et marche directement sur la petite ville de Kholm et par la suite sur Demiansk qui se trouvent l'une et l'autre encerclées.

L’encerclement[modifier | modifier le code]

Soldat allemand avec sa veste de camouflage d'hiver passant devant des caissons d'approvisonnement vides, à Kholm, fin Janvier - début mai 1942

Le 23 janvier 1942, les chars de la 3e Armée de choc encerclent la ville, défendue par le général Theodor Scherer à la tête d’un Kampfgruppe qui porte son nom et qui se compose d’éléments disparates.

Afin de freiner l’avance des troupes soviétiques, le commandement allemand décide de renforcer la garnison. À cet effet, un terrain d’aviation est construit et, malgré la perte de 27 Junkers Ju 52, le nombre de défenseurs se renforce de :

  • 200 chasseurs alpins,
  • 2 régiments d’infanterie,
  • 1 bataillon de la Luftwaffe.

qui se joignent aux éléments déjà présents :

Après l’arrivée des renforts, le Kampfgruppe Scherer se compose d'environ 5 000 combattants, enfermés dans la poche. Ces combattants ne disposent d’aucune artillerie et doivent compter sur les canons de l’Artillerie Regiment 218 et du 536 Artillerie Abteilung qui tirent de l’extérieur de la poche, depuis le front allemand proche.

Le siège[modifier | modifier le code]

Le général Theodor Scherer et ses hommes vont tenir pendant 105 jours totalement encerclés et soumis à des attaques soviétiques répétées, surtout en janvier-février et en mai.
Les 5 000 défenseurs sont entourés par la 33e Division d’infanterie et trois brigades d’infanterie indépendantes soviétiques.

Le generalmajor Theodor Scherer dans la Poche de Kholm

La fin du siège[modifier | modifier le code]

Le 1er mai 1942, les Soviétiques se lancent une nouvelle fois à l’assaut, enfoncent le périmètre défensif dans un secteur, mais sont contraints de se replier.
La 318e Infanterie Division, le Groupe Uckermann et un détachement de la 122e Infanterie Division attaquent depuis le sud-ouest afin de briser l’encerclement soviétique.
Des groupes de T-34 sont lancés dans la bataille, mais ils sont arrêtés par les Sturmgeschütz du StuG Abteilung 184.
Ce sont eux qui obtiennent le premier contact avec le Kampfgruppe Scherer dans les ruines de la ville, le 5 mai 1942 et mettent fin au siège.
La défense de Kholm a coûté la vie à 1 550 soldats allemands.


Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes, sources et références[modifier | modifier le code]

  1. MG : Maschinengewehr c'est-à-dire Mitrailleuse