Opération Frühlingserwachen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
L'offensive allemande
La contre-attaque soviétique

L'opération Frühlingserwachen (opération Réveil du printemps) du 6 au 16 mars 1945 constitue la dernière grande offensive allemande de la Seconde Guerre mondiale. L'offensive est lancée en Hongrie dans la région du lac Balaton, d'où le nom aussi donné d'offensive du lac Balaton.

Lancée en grand secret le 6 mars 1945, l'attaque allemande est centrée sur la région du lac Balaton, cette région concentrant les derniers puits de pétrole encore accessibles pour les Allemands[1]. Son dispositif opérationnel inclut plusieurs unités allemandes retirées du front de l'Ouest après l'échec de l'offensive des Ardennes dont la 6e armée Panzer SS.

Malgré quelques gains initiaux, cette offensive constitue un échec; en effet, contrariée par le dégel des routes, cette offensive s'enlise rapidement face aux moyens importants engagés en Hongrie par les Soviétiques[2]. Si elle démontre les capacités opérationnelles certaines de la Wehrmacht dans les derniers mois de la guerre, Elle illustre surtout aussi le manque de jugement militaire d'Hitler vers la fin de la guerre. En effet, ce dernier a décidé seul de cette opération, trop ambitieuse (Hitler espérait alors repousser les Soviétiques au delà du Danube), sans support aérien et avec des réserves de carburant limitées.
À la suite de cet échec, les unités SS engagées dans cette opération connaissent une crise de moral. Hitler, informé, ordonne aux soldats des divisions SS de retirer le brassard qu'ils portent au bras[1].

Stratégiquement, l'opération n'a pas d'impact sur le déroulement de la fin du conflit. Si elle démontre que l'armée allemande conservait des qualités offensives, 24 heures de contre-offensive soviétique rétablissent le front tel qu'il était avant le lancement de l'opération allemande.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b P.Masson, Histoire de l'armée allemande, p. 459.
  2. P.Masson, Histoire de l'Armée Allemande, p.459

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (fr) Philippe Masson, Histoire de l'armée allemande 1939-1945, Perrin, Paris, 1994, ISBN 2-262-01355-1.