Rial Racing

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rial Racing
logo

Localisation Drapeau de l'Allemagne Fußgönheim, Allemagne
Dirigeants et pilotes
Président Drapeau de l'Allemagne Gunther Schmidt
Directeur Drapeau de l'Allemagne Gunther Schmidt
Directeur technique Drapeau de l'Autriche Gustav Brunner
Drapeau de l'Allemagne Stefan Fober
Pilotes Drapeau de l'Italie Andrea de Cesaris
Drapeau de l'Allemagne Christian Danner
Drapeau de l'Allemagne Volker Weidler
Drapeau de la France Pierre-Henri Raphanel
Drapeau de la Suisse Gregor Foitek
Drapeau de la Belgique Bertrand Gachot
Caractéristiques techniques
Châssis Rial ARC-01
Rial ARC-02
Moteurs Ford-Cosworth
Pneumatiques Goodyear
Résultats
Début en CM F1 Grand Prix du Brésil 1988
Dernier GP Grand Prix d'Australie 1989
GP disputés 32 (20 départs)
Points marqués 6
Victoires en Grands Prix 0
Podiums 0
Pole positions 0
Meilleurs tours en course 0

Rial Racing est une ancienne écurie de Formule 1 qui a disputé deux saisons de championnat du monde en 1988 et 1989. En 20 qualifications, Rial a inscrit 6 points en championnat du monde.

Historique[modifier | modifier le code]

Rial est la "réincarnation" de l'ancienne écurie allemande de Formule 1 ATS (pour Auto Technisches Spezialzubehör), fondée par Gunther Schmidt. Schmidt, patron de la société de fabrication de jantes ATS est un fondu de sport automobile et décide d'engager une équipe qui porte le nom de sa société dès 1972. Cette écurie fera courir entre autres Jean-Pierre Jarier puis Gerhard Berger. Mais, en 1984, Schmidt doit cesser son activité en F1 à cause d'un manque de liquidités.

Schmidt revend sa société, et en monte une nouvelle, toujours dans le domaine de la jante en alliage, Rial. Au bout de quelques années, il dégage suffisamment de bénéfices pour réinvestir dans sa marotte : la F1. Il engage Gustav Brunner, qui était déjà de l'aventure ATS, pour dessiner la monoplace engagée au championnat du monde de F1 1988, le modèle ARC-01. Celle-ci est confiée au pilote italien Andrea de Cesaris. Et le miracle se produit puisque de Cesaris décroche les 3 points de la quatrième place au Grand Prix de Détroit.

En 1989, Brunner, lassé de devoir reconstruire sans moyens les monoplaces régulièrement pliées par de Cesaris, quitte l'écurie pour rejoindre l'autre équipe allemande Zakspeed. Il est remplacé par Stefan Fober (lui-même remplacé en cours d'année par Christian Vanderpleyn, qui sera aussi remplacé). La monoplace 1989 (Rial ARC-02) délaisse le Cosworth traditionnel pour un Ford DFR et est confiée aux bons soins des pilotes Christian Danner et Volker Weidler. Celui-ci doit subir l'épreuve des pré-qualifications puisque Rial n'avait engagé qu'une seule monoplace l'année précédente. Danner marque les trois points de la quatrième place au Grand Prix de Détroit. Puis Schmidt limoge Weidler pour embaucher Pierre-Henri Raphanel au Grand Prix de Belgique à Spa. Danner a de plus en plus de mal à se sortir du pétrin des qualifications et Schmidt lorgne alors vers Gregor Foitek, pilote de l'écurie italienne Eurobrun Racing. Les résultats chez Eurobrun étant catastrophiques, Foitek signe chez Schmidt à partir du Grand Prix d'Espagne. Mais quitter Eurobrun pour Rial n'est pas la meilleure décision qu'ait pris Foitek, l'équipe de Schmidt n'étant pas mieux structurée que celle de Walter Brun. Dès sa première course pour Rial, la monoplace de Foitek perd son aileron en plein appui et se fracasse dans la grande courbe qui suit les stands : saison terminée pour le pilote helvète. Bertrand Gachot est alors engagé pour disputer les deux dernières épreuves de la saison au côté de Raphanel mais doit se contenter d'un ancien châssis ARC-01, la monoplace de Foitek étant irréparable. Les deux pilotes sont dans l'impossibilité de se qualifier. Le bilan de la saison est donc de 3 points, 20 non qualifications, 8 non pré-qualifications.

À la fin de la saison, Schmidt jette l'éponge et se retire du championnat du monde de Formule 1. L'autre écurie allemande Zakspeed fera de même.

Résultats en championnat du monde de Formule 1[modifier | modifier le code]

Résultats de l'écurie Rial Racing en championnat du monde de Formule 1
Saison Écurie Châssis Moteur Pneus Pilotes Grands Prix disputés Points inscrits Classement
1988 Drapeau : Allemagne Rial Racing Rial ARC-01 Ford-Cosworth V8 Goodyear Drapeau de l'Italie Andrea de Cesaris 16 3 9e
1989 Drapeau : Allemagne Rial Racing Rial ARC-02 Ford-Cosworth V8 Goodyear Drapeau de l'Allemagne Christian Danner
Drapeau de l'Allemagne Volker Weidler
Drapeau de la France Pierre-Henri Raphanel
Drapeau de la Suisse Gregor Foitek
Drapeau de la Belgique Bertrand Gachot
4 3 13e


Tableau synthétique des résultats de l'écurie Rial Racing en Formule 1
Saison Écurie Châssis Moteur Pneumatiques Pilotes Courses Points
inscrits
Classement
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16
1988 Rial Racing Rial ARC-01 Ford-Cosworth V8 Goodyear BRÉ SMR MON MEX CAN DET FRA GBR ALL HON BEL ITA POR ESP JAP AUS 3 9e
Andrea de Cesaris Abd Abd Abd Abd 9e 4e 10e Abd 13e Abd Abd Abd Abd Abd Abd 8e
1989 Rial Racing Rial ARC-02 Ford-Cosworth V8 Goodyear BRÉ SMR MON MEX CAN DET FRA GBR ALL HON BEL ITA POR ESP JAP AUS 3 13e
Christian Danner 14e Nq Nq 12e 4e 8e Nq Nq Nq Nq Nq Nq Nq
Volker Weidler Npq Npq Npq Npq Npq Npq Npq Npq Dsq Nq
Pierre-Henri Raphanel Nq Nq Nq Nq Nq Nq
Gregor Foitek Nq
Bertrand Gachot Nq Nq

Légende : ici

Palmarès des pilotes de Rial Racing[modifier | modifier le code]

Palmarès des pilotes de l'écurie Rial Racing en championnat du monde de Formule 1
Pilote Grand Prix disputés Victoires Podiums Points inscrits Pole positions Meilleur tour en course
Drapeau de l'Italie Andrea de Cesaris 16 0 0 3 0 0
Drapeau de l'Allemagne Christian Danner 4 0 0 3 0 0
Drapeau de l'Allemagne Volker Weidler 0 0 0 0 0 0
Drapeau de la France Pierre-Henri Raphanel 0 0 0 0 0 0
Drapeau de la Suisse Gregor Foitek 0 0 0 0 0 0
Drapeau de la Belgique Bertrand Gachot 0 0 0 0 0 0

Lien externe[modifier | modifier le code]

(en) Rial sur F1 Rejects