Piatigorsk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Piatigorsk
Пятигорск
Blason de Piatigorsk
Héraldique
Drapeau de Piatigorsk
Drapeau
Piatigorsk, à l'arrière plan le mont Matchouk.
Piatigorsk, à l'arrière plan le mont Matchouk.
Administration
Pays Drapeau de la Russie Russie
Région économique Nord-Caucase
District fédéral Nord-Caucase
Sujet fédéral Flag of Stavropol Krai.svg Kraï de Stavropol
Maire Lev Travnev
Code postal 357500
Code OKATO 07 427
Indicatif (+7) 87933
Démographie
Population 145 952 hab. (2014)
Densité 1 505 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 02′ N 43° 03′ E / 44.033, 43.05 ()44° 02′ Nord 43° 03′ Est / 44.033, 43.05 ()  
Altitude 600 m
Superficie 9 700 ha = 97 km2
Fuseau horaire UTC+04:00 (MSK)
Heure de Moscou
Divers
Fondation 1780
Statut Ville depuis 1830
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Kraï de Stavropol

Voir sur la carte administrative du Kraï de Stavropol
City locator 14.svg
Piatigorsk

Géolocalisation sur la carte : Russie européenne

Voir la carte administrative de Russie européenne
City locator 14.svg
Piatigorsk

Géolocalisation sur la carte : Russie européenne

Voir la carte topographique de Russie européenne
City locator 14.svg
Piatigorsk
Liens
Site web www.pyatigorsk.org
Sources
Liste des villes de Russie

Piatigorsk (en russe : Пятигорск, littéralement « Cinq montagnes ») est une ville et une station thermale du kraï de Stavropol, dans le sud de la Russie d'Europe et au pied du Caucase. Sa population s'élevait à 145 952 habitants en 2014. La ville est devenue le siège du District fédéral du Nord-Caucase, lors de la création de celui-ci en janvier 2010.

Géographie[modifier | modifier le code]

Piatigorsk est agréablement située sur un petit plateau, à 600 mètres au-dessus du niveau de la mer, au pied des monts Bechtaou (1 401 m) et Matchouk (993 m) et de trois autres montagnes isolées de la chaîne principale du Caucase, qui abritent la ville des vents du nord. Le sommet enneigé de l'Elbrouz est visible au sud. Piatigorsk est arrosée par la rivière Podkoumok, un affluent de la Kouma. Elle est située à 141 km au sud-est de Stavropol,

Le climat de Piatigorsk est modérément continental et ne connaît pas de forte amplitude de températures annuelles ou journalières. L'été est normalement chaud : la température moyenne de juillet est 22 °C. L'hiver est relativement doux avec une moyenne de janvier de –4 °C, et dure de deux à trois mois. Le printemps est précoce et frais, et la transition avec l'été est brève. L'automne est chaud, sec et long. L'humidité relative de l'air varie de 54 à 80 %. Il y a une moyenne de 98 jours de soleil par an.

Histoire[modifier | modifier le code]

La première mention de sources d'eau minérale chaudes dans la région de Piatigorsk se trouve dans les écrits du voyageur arabe Ibn Battûta, qui vint ici en 1334. Leur intérêt scientifique a été montré pour la première fois par le tsar Pierre le Grand, mais les informations recueillies par son expédition ont été perdues. L'intérêt pour ces sources fut réactivé à la fin du XVIIIe siècle, en particulier après la construction de la forteresse Konstantinogorskaïa, un avant-poste de la ligne fortifiée Azov-Mozdok. Cette petite forteresse fut bâtie en 1780 à quatre kilomètres du mont Machouk, au bord de la rivière Podkoumok. Des soldats du 16e régiment de chasseurs, qui occupaient la forteresse de Konstantinogorskaïa, remarquèrent les sources chaudes du mont Machouk. En 1793, le célèbre savant voyageur russe Pallas vint à Piatigorié, où des soldats lui parlèrent des vertus curatives de ces sources contre les maladies de peau, les rhumatismes, etc. D’autres savants vinrent étudier ces eaux et leur réputation grandit, si bien que des malades commencèrent à venir de toutes la Russie.

Une première station thermale fut construite dans le Caucase en 1803. Des études sur les propriétés médicales des eaux minérales commencèrent alors. Le 24 avril 1803, le tsar Alexandre Ier signa un décret qui fit des eaux minérales une propriété de l'État. Des établissements furent aménagés, le premier étant Goriachevodsk – qui fait maintenant partie de Piatigorsk – au pied du mont Machouk, puis Kislovodsk, Iessentouki et Jeleznovodsk.

La mise en service, en 1875, de la voie ferrée Rostov-sur-le-DonVladikavkaz déclencha un afflux de visiteurs dans les stations thermales de la région, qui furent reliées entre elles par une ligne secondaire en 1893. Pendant la guerre civile russe, Piatigorsk fut pendant quelques mois, en 1918, la capitale de l'éphémère République soviétique nord-caucasienne. À partir des années 1950, des recherches hydrogéologiques permirent à la station thermale de Piatigorsk de proposer de nouvelles qualités d’eaux minérales, notamment des eaux ayant une forte teneur en radon. La ville connut un fort développement sur les deux rives de la rivière Podkoumok, avec la construction de nouveaux sanatoriums, préventoriums et maisons de repos.

Population[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Recensements (*) ou estimations de la population [1] :

Évolution démographique
1856 1897* 1926* 1931 1939* 1959* 1970*
6 900 18 440 53 487 55 607 61 856 69 617 93 085
1979* 1989* 2002* 2010* 2012 2013 2014
109 901 129 499 140 559 142 511 143 784 145 427 145 952


Composition ethnique[modifier | modifier le code]

Selon les résultats du recensement de 2002, la composition de la population était la suivante : 76,2 % de Russes ; 12,3 % d'Arméniens ; 2,3 % d'Ukrainiens ; 1,4 % d'Azerbaidjanais ; 0,81 % de Grecs ; 0,63 % de Juifs ; 0,57 % d'Ossètes ; 0,54 % de Kabardes. Les autres nationalités représentent moins de 0,5 % de la population.

Économie[modifier | modifier le code]

L'économie de Piatigorsk repose sur la station thermale et les services annexes, mais la ville possède quelques industries. L'entreprise Piatigorskselmach fabrique des équipements pour l'aviculture. Il existe une usine d'équipements pour l'automobile, une usine de matériels électromécanique, une usine chimique, une fabrique de porcelaine et de céramique. L'industrie légère est représentée par le secteur agroalimentaire (viande, vin, lait, bière, confiserie), la fabrication de vêtements, de chaussures et de tapis.

Tourisme[modifier | modifier le code]

Le téléphérique vers le mont Machouk.
Maisonnette où Lermontov passa les deux derniers mois de sa vie.

Piatigorsk est un point de départ pratique pour de nombreuses excursions. Le versant sud du Machouk a une doline de 20 m de profondeur, la Proval, au fond de laquelle se trouve un petit lac. Le sommet du mont Machouk peut être atteint à pied ou par un téléphérique, mis en service en 1971. Au milieu des stations thermales, les pentes et le pied des monts Bechtaou, Machouk, Zmeïka, Razvalka, Jeleznaïa, Ostrov et Medovaïa sont couverts par un massif forestier de frêne, chêne, charme et hêtre.

Le mémorial d'État Mikhaïl Lermontov, fondé en 1973, réunit tous les sites qui rappellent le souvenir de Lermontov dans la région : l'endroit où il se battit en duel et fut tué, une nécropole, la petite maison de Lermontov, les maisons de Verziline, la maison d'Alexandre Aliabiev, la place Lermontov et le monument.

La Harpe d'Éole (en russe : Эолова Арфа, Eolova Arfa) est un petit pavillon de pierre construit dans le style classique par les frères Giuseppe et Giovanni Bernardacci en 1828. La grotte de Diane (Грот Дианы, Grot Diany) a été aménagée dans le parc Tsvetnik (Цветник) en 1830 pour commémorer la première ascension du mont Elbrouz par une expédition conduite par le général Emanuel.

Personnalités[modifier | modifier le code]

Voir la catégorie : Naissance à Piatigorsk.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (ru) Recensements de 1959, 1970 et 1979 sur www.webgeo.ru — Résultats préliminaires du recensement du 14 octobre 2010 [1]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :