Transcription (musique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Transcription.

En musique, une transcription est l'adaptation d'une composition à un médium — instrument ou voix humaine — pour lequel elle n'a pas été écrite initialement.

Généralités[modifier | modifier le code]

La transcription s'impose lorsque l'instrument sur lequel on veut jouer une œuvre musicale n'a pas les mêmes caractéristiques musicales et/ou techniques que l'instrument original : étendue ou tessiture, possibilité ou non de réaliser des accords, technique de jeu, timbre, etc. La transcription peut donc entraîner de multiples modifications : transposition, adaptation de la mélodie et/ou de la richesse harmonique, etc.

La transcription est la transposition d'une œuvre qui implique normalement le moins de modifications mélodiques et harmoniques par rapport à l'original. Ceci par opposition à l'arrangement et à la fantaisie sur des thèmes donnés.

La transcription peut être réalisée par le compositeur de l'œuvre originale lui-même ou bien par un tiers.

Pour certains spécialistes, le fait même de jouer les œuvres de Bach sur un piano moderne — et non sur un clavecin ou un orgue — représente le degré zéro de la transcription.

Réduction pour piano[modifier | modifier le code]

La réduction pour piano[1] est une forme particulièrement fréquente de transcription. Il s'agit de la transcripion pour le piano d'une œuvre composée originellement pour orchestre ou groupe d'instruments. Ce genre de transcription simplifie le travail musical des chœurs (messe, motet, etc.) ou des solistes (opéra), car il permet de travailler avec l'accompagnement d'orchestre sans l'orchestre.

La difficulté de la réduction pour piano consiste à rendre toute la richesse de la partition d'orchestre, tout en faisant attention à la jouabilité technique de la transcription. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle de grandes œuvres symphoniques sont souvent réduites pour piano à quatre mains.

Quelques exemples :

Orchestration[modifier | modifier le code]

Une orchestration est une autre forme particulière de transcription qui correspond quasiment au mouvement inverse de la réduction pour piano. Il s'agit donc la plupart du temps de transcrire pour orchestre une œuvre écrite pour piano. La difficulté est de rendre le caractère de chaque pièce en tenant compte des timbres et des couleurs de l'orchestre.

Transcriptions célèbres[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Dans les éditions musicales allemandes, la réduction pour piano se dit Klavierauszug.

Voir aussi[modifier | modifier le code]