Ovis orientalis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ovis orientalis, parfois appelé Ovis gmelini, est le mouflon du sud-ouest eurasiatique (Méditerranée et Moyen-Orient). C'est la forme sauvage occidentale de l'espèce domestique Ovis aries. Sa domestication[Où ?], il y a 10 à 11 000 ans, a marqué le début de la révolution néolithique, élevant l'humain du statut de prédateur au rang d'éleveur, donc de producteur[réf. nécessaire].

La génétique montre que le mouton domestique dérive de deux sous-espèces de ce mouflon. Ces deux lignées ont divergé il y a 1.5 million d'années. Il y aurait ainsi eu deux foyers de domestication distincts. Par un curieux retournement de situation, les mouflons insulaires de Méditerranée comme le mouflon corse ou le mouflon cypriote, seraient en fait des moutons primitifs apportés il y a 8 000 ans[1] par des éleveurs puis retournés à l'état sauvage[2] (phénomène de marronnage).

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

Le mouton domestique est appelé Ovis aries aries.

Les mouflons forment des sous-espèces sauvages que l'on peut désigner[3] Ovis orientalis pour le groupe du sud-ouest eurasiatique à 54 chromosomes (et Ovis vignei pour le groupe d'Asie centrale à 58 chromosomes). L'épisode domestique vécu par les mouflons méditerranéens n'est pas de nature à les exclure du groupe orientalis. Ce sont des animaux sauvages génétiquement proches des souches moyen-orientales dont ils sont issus et dont ils ont repris le phénotype.

Les différentes sous-espèces sont :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :