Outines

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Outines
L'église Saint-Nicolas à Outines.
L'église Saint-Nicolas à Outines.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Champagne-Ardenne
Département Marne
Arrondissement Vitry-le-François
Canton Saint-Remy-en-Bouzemont Saint-Genest-et-Isson
Intercommunalité Communauté de communes du Bocage Champenois
Maire
Mandat
Ghislain Maillot
2014-2020
Code postal 51290
Code commune 51419
Démographie
Gentilé Outinois
Population
municipale
148 hab. (2011)
Densité 9,6 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 33′ 18″ N 4° 39′ 04″ E / 48.555, 4.6511 ()48° 33′ 18″ Nord 4° 39′ 04″ Est / 48.555, 4.6511 ()  
Altitude Min. 121 m – Max. 142 m
Superficie 15,42 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Marne

Voir sur la carte administrative de Marne
City locator 14.svg
Outines

Géolocalisation sur la carte : Marne

Voir sur la carte topographique de Marne
City locator 14.svg
Outines

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Outines

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Outines
Liens
Site web www.outines.fr

Outines est une commune française de 134 habitants, située dans le département de la Marne en région Champagne-Ardenne.

Le village d'Outines a fait l'objet d'un arrêté de protection le 7 février 1970, pour son habitat traditionnel particulièrement remarquable et bien conservé. Son architecture rurale en pans de bois et torchis typique de la Champagne humide, où la pierre manquait pour la construction, se retrouve aussi bien dans les maisons peu élevées du village que dans l'Église Saint-Nicolas - datant du XVIe siècle et classée monument historique - qui est la plus vaste église à pans de bois de la Marne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Outines se situe dans le sud-est de la Marne, à proximité de l'Aube et de la Haute-Marne. Le village se trouve au sud-ouest du Lac du Der-Chantecoq. La commune se compose du village, avec en son centre l'église, et plusieurs fermes et lieux-dits : la Haute-Rue, la Loie, la Pierre, la Rue aux Ronces. Outines est desservie par les routes départementales 55 et 655[1].

Au nord du village, s'écoule le ruisseau des Gros Prés, qui prend sa source à Drosnay. Au nord-est, la commune accueille les étangs d'Outines : l'étang des Landres, l'étang du Grand Coulon et l'étang de la Forêt[1]. Remontant au Moyen Âge, ces étangs font partie de la Réserve Nationale de Chasse et de Faune Sauvage du lac du Der et des étangs d’Outines et d’Arrigny[2]. Ils sont compris dans une ZNIEFF de type II et classés, avec d'autres étangs de la Champagne humide, par la convention de Ramsar[3]. L'étang du Petit Coulon est aujourd'hui asséché. On y trouve aussi l'étang de la Pierre, près de la ferme du même nom[1].

Communes limitrophes d’Outines
Drosnay Saint-Remy-en-Bouzemont-Saint-Genest-et-Isson Arrigny
Margerie-Hancourt Outines Châtillon-sur-Broué
Giffaumont-Champaubert
Arrembécourt
Joncreuil
Bailly-le-Franc Droyes

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1995 2008 Chantal Pintaux    
2008 en cours Ghislain Maillot[4]    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

Les habitants de la commune sont les Outinois et Outinoises.

En 2011, la commune comptait 148 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
407 402 433 451 474 492 493 507 544
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
504 505 505 503 479 429 408 455 449
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
421 422 404 351 303 297 282 284 248
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
253 223 204 164 128 134 148 147 150
2011 - - - - - - - -
148 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2004[6].)
Histogramme de l'évolution démographique


Économie[modifier | modifier le code]

Outines, notamment grâce à sa situation près du Lac du Der-Chantecoq, accueille plusieurs gîtes. Par ailleurs, on y trouve un silo de Champagne Céréales.

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Église Saint-Nicolas[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Nicolas remonte à la fin du XVIe siècle et au début du XVIIe siècle[7]. Construite à pans de bois, il s'agit de la plus grande église de ce style[8] du département. Si son plan est celui d'une église traditionnelle, l'intérieur est soutenu par des poteaux de bois et des poutres[8]. Elle est classée monument historique le 7 juillet 1964[7].

Plusieurs objets de l'église sont également classés monument historique. On y trouve un fauteuil de célébrant de style Louis XV du XVIIIe siècle[9] et un autre de style Louis XIII, du siècle précédent[10]. L'église abrite également des lambris sculptés du XVe siècle[11], des fonts baptismaux du XVe ou XVIe siècle[12], une statue d'un abbé (Saint-Gond) et une statue du Christ en croix de la même période[13],[14]. Le maître-autel et le retable de l'église datent de 1816 et sont de Ludot[15].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Carte IGN d'Outines sur Géoportail. Consulté le 20 mai 2013.
  2. « RNCFS du Der et des étangs d’Outines et d’Arrigny », sur Office national de la Chasse et de la Faune sauvage (consulté le 20 mai 2013)
  3. « Etangs d'Outines-Arrigny », sur Conservatoire du littoral (consulté le 20 mai 2013)
  4. [xls]« Liste des maires au 1er août 2008 », sur site de la préfecture de la Marne (consulté le 22 décembre 2008).
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2006, 2010, 2011
  7. a et b « Notice no PA00078758 », base Mérimée, ministère français de la Culture. Consulté le 20 mai 2013.
  8. a et b [PDF]« Les églises accueillantes dans la Marne », Conseil général de la Marne,‎ juillet-août 2012 (consulté le 20 mai 2013), p. 25.
  9. « Notice no PM51000621 », base Palissy, ministère français de la Culture. Consulté le 20 mai 2013.
  10. « Notice no PM51000620 », base Palissy, ministère français de la Culture. Consulté le 20 mai 2013.
  11. « Notice no PM51000615 », base Palissy, ministère français de la Culture. Consulté le 20 mai 2013.
  12. « Notice no PM51000617 », base Palissy, ministère français de la Culture. Consulté le 20 mai 2013.
  13. « Notice no PM51000616 », base Palissy, ministère français de la Culture. Consulté le 20 mai 2013.
  14. « Notice no PM51000618 », base Palissy, ministère français de la Culture. Consulté le 20 mai 2013.
  15. « Notice no PM51000619 », base Palissy, ministère français de la Culture. Consulté le 20 mai 2013.