Negotin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cyrillic letter Dzhe.svg Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Negotin
Неготин
Blason de Negotin
Héraldique
Le centre de Negotin
Le centre de Negotin
Administration
Pays Serbie Serbie
Province Serbie centrale
Région Timočka Krajina, Negotinska Krajina
District Bor
Municipalité Negotin
Code postal 19 300
Démographie
Population 16 716 hab. (2011)
Géographie
Coordonnées 44° 13′ 35″ N 22° 31′ 51″ E / 44.2264, 22.5308 ()44° 13′ 35″ Nord 22° 31′ 51″ Est / 44.2264, 22.5308 ()  
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Serbie

Voir la carte administrative de Serbie
City locator 14.svg
Negotin

Géolocalisation sur la carte : Serbie

Voir la carte topographique de Serbie
City locator 14.svg
Negotin
Municipalité de Negotin
Administration
Maire
Mandat
Milan Uruković
2012-2016
Démographie
Population 36 879 hab. (2011)
Densité 34 hab./km2
Géographie
Superficie 108 900 ha = 1 089 km2
Liens
Site web Site officiel de la municipalité de Negotin

Negotin (en serbe cyrillique : Неготин) est une ville et une municipalité de Serbie situées dans le district de Bor. Negotin est le centre judiciaire et culturel du district. Au recensement de 2011, la ville comptait 16 716 habitants et la municipalité dont elle est le centre 36 879[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Negotin est la ville la plus importante de cette région située au carrefour de trois états (Serbie, Roumanie, Bulgarie).

Le mont Deli Jovan, près de Netogin

Histoire[modifier | modifier le code]

Les recherches archéologiques font apparaitre que l'endroit où est sis Negotin aujourd'hui était habité en 1459, au moment de la chute du Despotat de Serbie.

Le village de Negotin est mentionné pour la première fois en 1530, dans un document turc du sandjak de Vidin. Le nom de la localité proviendrait des mots celtiques neges et tin et il signifierait « la forteresse de la guerre ».

Au début du XVIIIe siècle les Autrichiens firent de la ville une place forte. Après une courte période d’occupation turque, Negotin fut libéré en 1804 par les rebelles de Hajduk Veljko Petrović au cours du Premier soulèvement serbe. Un monument est érigé sur la place centrale de la ville en l’honneur de Hajduk Veljko Petrović pour commémorer cette libération. En 1813, les Turcs écrasèrent la révolte. Hajduk Veljko Petrović fut tué au cours du siège de la ville. La ville ne fut définitivement libérée que sous le règne du prince Miloš Obrenović.

Localités de la municipalité de Negotin[modifier | modifier le code]

Localisation de la municipalité de Negotin en Serbie

La municipalité de Negotin compte 39 localités :

Negotin est officiellement classée parmi les « localités urbaines » (en serbe : градско насеље et gradsko naselje) ; toutes les autres localités sont considérées comme des « villages » (село/selo).

Démographie[modifier | modifier le code]

Ville[modifier | modifier le code]

Évolution historique de la population dans la ville[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1948 1953 1961 1971 1981 1991 2002 2011
6 143 6 982 8 635 11 166 15 311 17 355 17 758[2] 16 716[1]


Pyramide des âges (2002)[modifier | modifier le code]

Répartition de la population par nationalités dans la ville (2002)[modifier | modifier le code]

La ville est peuplée par une très large majorité de Serbes. Cette importante disparité ethnique et culturelle par rapport aux autres nationalités est ancienne ; elle est liée à la politique générale de l'ex-Yougoslave pour limiter les conflits par l'apport de populations provenant d'autres républiques, ainsi qu'à la situation géographique de la ville. Elle se perpétue en partie grâce à la construction du barrage serbo-roumain Đerdap II, sur le Danube, qui constitue une voie de communication importante entre ces deux États[réf. nécessaire].

Municipalité[modifier | modifier le code]

Répartition de la population dans la municipalité (2002)[modifier | modifier le code]

Nationalité Nombre %
Serbes 38 263 88,13
Valaques 3 000 6,91
Inconnus/Autres[4]

Politique[modifier | modifier le code]

Élections locales de 2004[modifier | modifier le code]

À la suite des élections locales serbes de 2004, les sièges de l'assemblée municipale de Negotin se répartissent de la manière suivante[5] :

Parti Sièges
Parti socialiste de Serbie 16
Mouvement pour la Krajina de Negotin et du Timok 11
Parti démocratique 11
Parti démocratique de Serbie 9
Parti radical serbe 7
Mouvement Force de la Serbie 6
Mouvement serbe du renouveau 4
Parti de la Krajina de Negotin 3
G17 Plus 3

Élections locales de 2008[modifier | modifier le code]

À la suite des élections locales serbes de 2008, les 45 sièges de l'assemblée municipale de Negotin se répartissent de la manière suivante[6] :

Parti Sièges
Mouvement pour la Krajina de Negotin et du Timok 17
Parti démocratique 12
Parti socialiste de Serbie - Parti des retraités unis de Serbie - Serbie unie 8
Parti radical serbe 7
Partis valaques 1

Radmila Gerov, membre du Mouvement pour la Krajina de Negotin et du Timok, a été réélue présidente (maire) de la municipalité[6].

Économie[modifier | modifier le code]

La principale entreprise de la municipalité de Negotin est l’usine chimique IHP Prahovo, qui a son siège à Prahovo ; elle fabrique des engrais complexes et des produits dérivés de sa production d'acide phosphorique[7].

Tourisme[modifier | modifier le code]

La région de Negotin abrite de nombreux celliers datant de la fin du XVIIIe siècle. Les celliers de Rajac[8], au nombre de 270, ou encore ceux de Rogljevo[9] et de Štubik[10] figurent sur la liste des entités spatiales historico-culturelles d'importance exceptionnelle de la République de Serbie ; ils ont été présentés pour une inscription au patrimoine mondial de l'UNESCO[11].

À proximité de la ville, il est possible en longeant vers l'ouest la rive serbe du Danube de visiter les Portes de Fer, le barrage de Djerdap1, le site archéologique de Lepenski Vir.

Personnalités[modifier | modifier le code]

La ville a vu naître Stevan Mokranjac (1856-1914), un des plus célèbres musiciens de Serbie, et Đorđe Stanojević (1858-1921), un physicien et un astronome réputé.

Coopération internationale[modifier | modifier le code]

Negotin a signé un accord de partenariat avec la ville suivante[12] :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (sr)(en)[PDF] « Recensement de la population, des ménages et des logements dans la République de Serbie 2011 », sur http://webrzs.stat.gov.rs, Site de l'Institut de statistiques de la République de Serbie,‎ 10 novembre 2011 (consulté le 6 avril 2013)
  2. (sr) Livre 9, Population, analyse comparative de la population en 1948, 1953, 1961, 1971, 1981, 1991 et 2002, données par localités, Institut de statistique de la République de Serbie, Belgrade, mai 2004 (ISBN 86-84433-14-9)
  3. (sr) Livre 2, Population, sexe et âge, données par localités, Institut de statistique de la République de Serbie, Belgrade, février 2003 (ISBN 86-84433-01-7)
  4. a et b (sr) Livre 1, Population, origine nationale ou ethnique, données par localités, Institut de statistique de la République de Serbie, Belgrade, février 2003 (ISBN 86-84433-00-9)
  5. (sr) « Opština Negotin », Lokalni izbori u Srbiji - 2004, sur http://www.cesid.org (consulté le 29 décembre 2007) - Indisponible au 13 octobre 2009
  6. a et b (sr) « Pregled funkcionera za opštinu Negotin (Lokalni 2008) », sur http://direktorijum.cesid.org, Site du CeSID (consulté le 13 octobre 2009)
  7. (sr) « Site de IHP Prahovo » (consulté le 25 juin 2011)
  8. (sr) « Rajačke pivnice », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs (consulté le 9 avril 2011)
  9. (sr) « Rogljevske pivnice », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs (consulté le 9 avril 2011)
  10. (sr) « Štubičke pivnice », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs (consulté le 9 avril 2011)
  11. (en) « Negotinske Pivnice », sur http://whc.unesco.org, Site officiel de l'UNESCO (consulté le 9 avril 2011)
  12. (sr) « Lista medjunarodnih odnosa », sur http://www.skgo.org (consulté le 13 octobre 2009) - Site en reconstruction au 25 juin 2011

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]