Timočka Krajina

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cyrillic letter Dzhe.svg Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Situation de la Timočka Krajina en Serbie centrale

La Timočka Krajina, en serbe cyrillique Тимочка Крајина, en bulgare Тимошко (Timochko), en valaque et en roumain Valea Timocului, est une région géographique située à l'est de la Serbie. Selon le recensement de 2002, la Timočka Krajina comptait 284 112 habitants[1].

Le nom de Timočka Krajina signifie la « frontière du Timok ». La région a été ainsi nommée en raison de sa localisation le long du Timok et près de la "frontière" (krajina) entre la Serbie et la Bulgarie.

Histoire[modifier | modifier le code]

Entre 1918 et 1922, deux districts du Royaume des Serbes, des Croates et des Slovènes existaient dans cette région : le district de la Krajina, avec comme chef-lieu Negotin, et le district du Timok, avec comme chef-lieu Zaječar. En 1922, ces deux districts furent réunis dans l'oblast du Timok, avec comme capitale Zaječar ; ce district exista jusqu'en 1929, date à laquelle il fut intégré dans la Banovine de la Morava nouvellement formée, avec comme capitale la ville de Niš. Aujourd'hui, la région est de nouveau partagée entre deux districts : le district de Bor, avec comme centre administratif la ville de Bor, et le district de Zaječar, avec comme centre administratif la ville de Zaječar.

Géographie[modifier | modifier le code]

La Timočka Krajina comprend les huit municipalités suivantes :

La principale ville de la région est Zaječar.

Répartition de la population (2002)[modifier | modifier le code]

Langues[modifier | modifier le code]

Traditionnellement, les habitants de la Krajina du sud (Timok) parlent un dialecte torlakien (torlački), cependant tous utilisent le serbe chtokavien (serbe standard) dans la conversation formelle. Les habitants de la Krajina du nord (Negotinska) parlent un dialecte plus proche du standard, qui s'appelle "de Kosovo-Resava". Le 30 juillet 2007, sur les 243 148 Serbes[1], environ 141 000 (58 %) ont déclaré être usuellement roumanophones[3].

Religion[modifier | modifier le code]

La religion presque exclusive de la région est le christianisme orthodoxe, mais le catholicisme romain y est également présent.

Économie[modifier | modifier le code]

La région est riche en cuivre et en or, surtout autour de Bor et de Majdanpek.

Galerie de photographies[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Bureau des statistiques de la République de Serbie
  2. Књига 1, Становништво, национална или етничка припадност, подаци по насељима, Републички завод за статистику, Београд, фебруар 2003, ISBN 86-84433-00-9
  3. Reconnaissance des langues usuelles sur la base du recensement serbe de 2002 sur Official Results of Serbian Census 2002–Population by language, et Comunitatea Românilor din Serbia, Raport de activitate, Vršac, 28.02.2009.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]