Morse (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Morse.

Morse

Titre québécois Let the Right One In
Titre original Låt den rätte komma in
Réalisation Tomas Alfredson
Scénario John Ajvide Lindqvist
Acteurs principaux
Sociétés de production Metropolitan Filmexport
Pays d’origine Drapeau de la Suède Suède
Genre Horreur, fantastique
Sortie 2008
Durée 115 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Morse (Låt den rätte komma in) est un film d'horreur suédois réalisé par Tomas Alfredson et sorti en 2008. Il est basé sur le roman Laisse-moi entrer (également intitulé Låt den rätte komma in en version originale) de John Ajvide Lindqvist. Le film met en scène Oskar, un garçon solitaire de 12 ans, souffre-douleur de sa classe, qui rencontre sa jeune voisine Eli, qui se révèle être un vampire, et décrit l'étrange relation qu'entretiennent les deux personnages.

Si le film n'a eu qu'un modeste succès en salles, il fut en revanche un succès critique, et a reçu plusieurs récompenses lors de festivals de cinéma.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Début des années 1980. Oskar, un petit blondinet de 12 ans, est le souffre-douleur de sa classe. Timide, fragile, totalement livré à lui-même, solitaire, mauvais en sport, impopulaire, il est battu par ses camarades et ne trouve aucun courage à répliquer. Alors que son calvaire s'empire de jour en jour, il passe ses nuits à rêver de vengeance et à répéter des attaques au couteau dans la cour de son immeuble à Blackeberg, dans la banlieue de Stockholm.

Un soir, il rencontre la jeune Eli, qui est depuis peu sa voisine et habite seule avec son père. Eli semble être une jeune fille de 12 ans mais elle est étrangement pâle, ne sort que la nuit et ne semble pas être affectée par le froid de l'hiver suédois. Très vite, Eli intrigue Oskar. De plus son arrivée dans le quartier coïncide avec une série de meurtres et de disparitions mystérieuses. Oskar finit par découvrir la double vérité : d'abord que Eli est un vampire, ensuite qu'il s'agit d'un garçon castré. Leur complicité n'en souffre pas et n'en est au contraire que plus forte. Les deux enfants développent une relation amoureuse.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Tomas Alfredson lors de la présentation de Morse au Festival de Gérardmer 2009.

Distribution[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Il a également reçu un accueil très favorable, recueillant 98% de critiques positives sur Rotten Tomatoes, plébiscité pour sa photographie autant que pour le jeu des deux jeunes acteurs, Kare Hedebrant dans le rôle d'Oskar le souffre-douleur et Lina Leandersson dans celui d'Eli le vampire.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Le film se déroule à Blackeberg dans la banlieue de Stockholm, mais a principalement été tourné à Luleå dans le nord de la Suède pour assurer l'enneigement et un climat froid. Le quartier dans lequel le film a été tourné a été construit à la même période que Blackeberg et possède une architecture similaire.

Certains faits du livre sont absents dans le film. Dans le livre, il est révélé qu'Eli (de son vrai nom Elias) a vu sa morphologie masculine modifiée par le vampirisme et qu'elle n'est ni une fille ni un garçon, fait seulement suggéré dans le film : la scène où Eli enfile une robe, on constate qu'elle n'a pas de sexe ; Eli demande à Oskar s'il l'apprécierait toujours si elle n'était pas une fille, puis elle explique à deux reprise : « je ne suis pas une fille ». Plus tard, il a aussi été décidé de redoubler la voix de Lina Leandersson (Eli) avec une voix féminine plus grave en vue de mieux suggérer ce caractère androgyne.

L'impact d'Håkan (l'homme vivant avec Eli) sur l'intrigue a lui aussi été réduit. Son attirance pour Eli a été supprimée ainsi que sa renaissance en diable après avoir été tué à l'hôpital.

Remake[modifier | modifier le code]

Avant même sa sortie dans son pays d'origine, les droits du film étaient cédés pour que Matt Reeves réalise un remake américain pour Overture Films et Hammer Films, cette dernière société ayant acquis les droits lors du Festival du film de TriBeCa 2008. Le remake est sorti en 2010 sous le titre Let Me In, puis en français sous le titre Laisse-moi entrer. Tomas Alfredson, qui n'a pas pu empêcher la transaction, a déclaré ceci à propos du remake : « les remakes devraient être faits à partir de films ratés ou peu réussis, cela permettrait de régler ce qui ne fonctionnait pas dans l'original »[réf. nécessaire].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]