Monsters (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Monsters.

Monsters

Réalisation Gareth Edwards
Scénario Gareth Edwards
Acteurs principaux
Sociétés de production Vertigo Films
Pays d’origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre science-fiction
Sortie 2010
Durée 94 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Monsters est un film de science-fiction indépendant britannique écrit et réalisé par Gareth Edwards, sorti en 2010.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Six ans après la chute d'une sonde de la NASA au Mexique, avec à son bord une forme de vie extraterrestre en provenance d'Io, le photographe Andrew Kaulder y est envoyé pour récupérer Samantha Wynden, la fille de son patron. Elle se trouve au sud de la zone de quarantaine, située au sud de la frontière entre les États-Unis et le Mexique.

Pour regagner les États-Unis, ils se rendent en train le plus près possible de la zone de quarantaine. La voie de chemin de fer étant coupé le train fait demi tour. Ils descendent alors du train avant qu'il ne redémarre, et voyagent en stop jusqu'à une ville en bordure de la zone de de quarantaine. Ils achètent un ticket 5 000 $ à Samantha, pour le ferry qui part le lendemain matin. C'est le dernier ferry à partir, avant que la liaison ne soit fermé par les autorités militaires pour très longtemps.

Le lendemain matin, le passeport de Samantha est volé, elle ne peut plus embarquer dans le ferry. Ils choisissent alors de passer illégalement. Sans argent pour payer les 10 000 $ nécessaires, Samantha donne sa bague de fiançailles. Il embarque alors dans un petit bateau qui longe la zone de quarantaine, et les débarquent dans la zone, à proximité de la frontière avec les États-Unis. À terre, ils sont récupérés par une bande armée chargée de les mener jusqu'à la frontière. Mais le convoi est attaqué par un extraterrestre de plusieurs dizaines de mètres ; Samantha et Andrew sont les seuls à en sortir vivants. Ils continuent le trajet à pied. Du haut d'une pyramide inca, ils contemplent le mur massif qui matérialise la limite de la zone de quarantaine. Ils finissent par arriver au poste frontière, désert. La première ville qu'ils traversent est abandonnée, et porte des marques de bombardement. Des panneaux routiers indiquent une route d'évacuation : des extraterrestres sont sortis de leur zone. La seule présence humaine qu'ils croisent est une vieille femme qui semble folle. Ils continuent leur périple jusqu'à une station service qui est encore reliée au réseau électrique. Ils avertissent les secours, et contactent leur proches. La nuit, ils aperçoivent deux extraterrestres qui se rencontrent à proximité de la station.

Le lendemain, Samantha décide de ne pas rentrer chez elle, ils s'embrassent. Une patrouille de militaires les récupère.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

Gareth Edwards a imaginé l'histoire aux Maldives en voyant un pêcheur lutter avec sa canne à pêche. Il pense alors à un énorme monstre surgissant de l'eau : « je voyais les autres pêcheurs qui se foutaient de leur malheureux camarade qui se battait avec sa prise, et je me suis dit que ce serait génial s'il pouvait s'agir d'une créature avec des tentacules »[2]. Le scénario original prévoyait trois histoires indépendantes qui se rejoindraient à la fin, le réalisateur-scénariste explique que « l'une évoquait un couple de routards à sac à dos, l'autre un soldat partant combattre les aliens, et la troisième une personne à la recherche d'un proche. Mais c'est devenu trop difficile à gérer […]. Les producteurs m'ont donc suggéré de tout recentrer sur le gars et la fille, car c'était potentiellement plus commercial »[2].

Gareth Edwards crée lui-même le design des monstres : « J'ai mis presque un an à résoudre cette question, et j'ai fait des centaines de dessins et de croquis pour élaborer mes monstres ! J'ai finalement choisi l'idée de la lumière vacillante pour que le style visuel des créatures soit plus intéressant et pour qu'elles dégagent une certaine beauté. […] J'ai jeté un oeil aux organismes vivant dans les grands fonds océaniques, qui sont des crustacés ou des céphalopodes du type de la pieuvre. J'ai donc combiné leurs anatomies pour obtenir un truc original, auquel j'ai ajouté la bioluminescence »[2].

Auditions[modifier | modifier le code]

L'acteur principal Scoot McNairy a été choisi grâce à son rôle dans In Search of a Midnight Kiss. Pour le rôle féminin, Gareth Edwards a demandé à Scoot McNairy si sa compagne pouvait tenir ce même rôle à l'écran. Étant également actrice, Whitney Able a donc été engagée[2].

Le reste des auditions est principalement composé d'amateurs recrutés sur les lieux de tournage[2].

Tournage[modifier | modifier le code]

«  Le fait qu'une équipe de cinq personnes et un réalisateur aient pu tourner un film de monstre qui a été acheté presque partout dans le monde est hallucinant. C'est à la fois une histoire d'amour, un film d'horreur et un road-movie. Le tout avec un budget qui couvrirait à peine les frais de cantine d'une journée de tournage d'une production hollywoodienne moyenne. C'est une véritable libération par rapport aux conditions de tournage classiques, et une révolution qui, à mon avis, inspirera les étudiants de cinéma qui se demandent sans cesse comment rivaliser avec Hollywood. C'est un grand pas dans ce sens[2]. »

— Allan Niblo, le producteur

En plus d'être réalisateur et scénariste, Gareth Edwards a également été directeur de la photographie et créateur des décors du film[2].

En raison du très faible budget du film, certaines scènes en extérieur ont été tourné sans autorisation[2].

Le tournage devait à l'origine se dérouler au Cambodge ou en Thaïlande, après que Gareth Edwards y a séjourné. Mais le scénario a ensuite été modifié et les personnages sont devenus américains et il a de suite opté pour le Mexique[2]. D'autres scènes seront également tournées au Texas, Guatemala, Costa Rica, Belize[3].

Whitney Able raconte un tournage assez mouvementé et exotique : « On devait faire attention aux moustiques, aux alligators et aux serpents, ainsi qu'à la chaleur étouffante et au risque de déshydratation. À un moment donné, on a dû traverser la jungle dans le noir le plus complet, après le coucher du soleil, car c'était le seul chemin possible et j'étais certaine qu'on finirait tous dévorés par une panthère »[2].

Accueil[modifier | modifier le code]

Box-office[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Source : Internet Movie Database[8]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations et sélections[modifier | modifier le code]

Suite[modifier | modifier le code]

Succès surprise au box-office et ce avec un tout petit budget, Monsters a suscité beaucoup d’intérêt de la part des studios. Une suite est alors mise en chantier et intitulée Monsters: Dark Continent. L'histoire se déroule sept ans après l'intrigue de Monsters. Occupé sur le tournage de Godzilla, Gareth Edwards officie seulement comme producteur, le film étant réalisé par Tom Green[9]. Le tournage débute en mars 2013.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Dates de sortie sur l’Internet Movie Database
  2. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j « Secrets de tournage », sur AlloCiné (consulté le 23 août 2013)
  3. (en) Lieux de tournage sur l’Internet Movie Database
  4. (en) « Monsters (2010) », Box Office Mojo,‎ 2010-11-21 (consulté le 2010-11-27)
  5. au 26 décembre 2010
  6. au 19 décembre 2010
  7. au 11 avril 2011
  8. (en) Distinctions sur l’Internet Movie Database
  9. A.G., « Monsters: Dark Continent : un premier teaser pour la suite du film phénomène ! », sur AlloCiné,‎ 23 août 2013 (consulté le 23 août 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]