Mercedes AMG F1 W05

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Mercedes AMG F1 W05 Hybrid

Mercedes AMG F1 W05

La Mercedes AMG F1 W05 de Lewis Hamilton au Grand Prix de Chine 2014

Présentation
Équipe Drapeau de l'Allemagne Mercedes AMG Petronas F1 Team
Constructeur Mercedes Grand Prix
Année du modèle 2014
Concepteurs Bob Bell
Spécifications techniques
Châssis Monocoque composite en fibre de carbone
Suspension avant Doubles triangles superposés, poussoirs et basculeurs avec barre de torsion, amortisseurs Penske
Suspension arrière Doubles triangles superposés, tirants et basculeurs avec barre de torsion, amortisseurs Penske
Nom du moteur Mercedes PU106A hybride
Cylindrée 1 600 cm3
Configuration V6 turbocompressé ouvert à 90°, limité à 15 000 tr/min
Orientation du moteur Longitudinal
Position du moteur Centrale arrière
Boîte de vitesses McLaren, séquentielle à contrôle électro-hydraulique seamless, en fibre de carbone composite
Nombre de rapports 8 + marche arrière, système Quickshift
Électronique Boîtier électronique McLaren Electronic Systems
Système de freinage Disques et étriers Brembo
Disques et étriers Carbone Industrie
Poids 691 kg avec le pilote, les caméras et le lest
Carburant Petronas
Pneumatiques Pirelli PZero
Partenaires Petronas, BlackBerry
Histoire en compétition
Pilotes 6. Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg
44. Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton
Début Grand Prix d'Australie 2014
Courses Victoires Pole Meilleur tour
19 16 18 12
Championnat constructeur Champion avec 701 points
Championnat pilote Lewis Hamilton : Champion
Nico Rosberg : 2e

Chronologie des modèles (2014)

La Mercedes AMG F1 W05 est la monoplace de Formule 1 engagée par l'écurie allemande Mercedes Grand Prix dans le cadre du championnat du monde de Formule 1 2014. Elle est pilotée par l'Allemand Nico Rosberg, présent dans l'écurie depuis 2010, et le Britannique Lewis Hamilton, qui effectue sa deuxième saison chez Mercedes. Conçue par l'ingénieur britannique Bob Bell, la F1 W05, présentée le 28 janvier 2014 sur le circuit permanent de Jerez en Espagne, reprend les bases de la réglementation technique en vigueur pour cette saison, avec notamment un moteur turbo, qui fait son retour dans la discipline.

La W05 permet à Mercedes de remporter le premier titre mondial des constructeurs de Formule 1 de son histoire dès son neuvième doublé de la saison (et sa treizième victoire) le 12 octobre 2014 à l'issue du Grand Prix de Russie, seizième des dix-neuf manches du championnat 2014. Lewis Hamilton remporte pour sa part le titre des pilotes devant Nico Rosberg. Les deux pilotes terminent la saison avec un record de onze doublés et de seize victoires. La W05 succède au palmarès à la Mercedes-Benz W196 de Juan Manuel Fangio, sacré à son volant en 1954 et en 1955.


Création de la monoplace[modifier | modifier le code]

La réglementation technique de la Formule 1 évoluant radicalement en 2014, la Mercedes AMG F1 W05 est dotée d'un moteur V6 turbo Mercedes, d'un système de récupération de l'énergie cinétique de 161 chevaux contre 80 les années précédentes, un museau en fourmilier à 185 millimètres au-dessus du sol, un aileron avant raccourci de 150 millimètres et une augmentation de masse de 49 kilogrammes[1].

Techniquement, la F1 W05 dispose d'un nez plongeant, moins accentué que celui de la Ferrari F14 T, dont l'extrémité est en forme de W léger ; à son sommet sont installées deux petites ailettes censées guider le flux d'air aérodynamique, une technique auparavant utilisée sur la BMW Sauber F1.08 de 2008. L'aileron avant est particulièrement travaillé tandis que l'aileron arrière, inspiré de celui de sa devancière, la Mercedes AMG F1 W04, se distingue par des écorchures en V au niveau des flaps. La partie centrale dispose de prises d'air moteur et d'entrée d'air de pontons légèrement plus importantes en surface que sur la F1 W04. Les pontons sont hauts et se prolongent jusqu'à la suspension arrière afin de réduire le maître couple[2].

Toto Wolff, le directeur de Mercedes Motorsport, déclare que la F1 W05 « est en effet, plus que jamais, la synthèse de nos deux usines, à Brackley pour le châssis et Brixworth pour le tout nouveau moteur » et qu'elle est « le fruit de plusieurs années d’efforts », le travail de conception ayant commencé dès 2012. L'Autrichien explique enfin que « la performance et la fiabilité seront d’une importance critique » en 2014[3].

Paddy Lowe, ingénieur arrivé cette saison chez Mercedes, déclare : « D’un point de vue technique et également dans la perspective de la course, c’est une ère incroyablement enthousiasmante pour la Formule 1. Nous introduisons des technologies qui ne sont pas nouvelles que pour le sport automobile mais pour le monde de l’automobile dans son ensemble ». Il affirme que la F1 W05 « est dessinée de façon élégante mais agressive » et que « l’ingénierie interne à la voiture est extrêmement innovante et intelligente »[4].

Alors que Mercedes diffuse sur les réseaux sociaux des images de teasing de sa monoplace quelques jours avant sa présentation officielle, la F1 W05 effectue son premier roulage le 24 janvier 2014 sur le circuit de Silverstone à des fins promotionnelles, avec à son volant l'Allemand Nico Rosberg, qui a parcouru une quarantaine de kilomètres[5],[6].

À partir du Grand Prix d'Espagne, à Barcelone, Mercedes décide, pour des raisons de communication et sans évolution technique, de rebaptiser sa monoplace Mercedes AMG F1 W05 Hybrid[7],[8].

Historique[modifier | modifier le code]

Dès les essais hivernaux, la W05 s'affiche comme la meilleure voiture du plateau. Si Lewis Hamilton ne boucle que trois tours pour cause de casse moteur lors du premier Grand Prix à Melbourne alors que son coéquipier l'emporte, les deux pilotes des Flèche d'Argent réalisent un premier doublé depuis 1955 à Sepang avec la victoire d'Hamilton. La bagarre au sommet que vont se livrer Hamilton et Rosberg tout au long de la saison connait son plus beau moment sur la piste de Bahreïn le 6 avril, où ils se passent et se repassent jusqu'aux derniers tours, et où le champion du monde 2008 l'emporte au prix d'une défense acharnée.

Les doublés s'enchaînent, en Chine, en Espagne, à Monaco, en Autriche, à Monza, à Suzuka, en Russie, aux États-Unis et au Brésil pour parvenir au total de onze et battre le record de McLaren-Honda en 1988 avec Alain Prost et Ayrton Senna (dix doublés). Dès le 12 octobre à Sotchi, seizième des dix-neuf manches, la F1 argentée conçue dans les ateliers de Brackley en Grande-Bretagne permet à Mercedes de remporter le titre mondial des constructeurs, comme elle l'expliquera « pour la première fois en 120 ans de sport automobile ».

Dans l'exercice des qualifications, le moteur Mercedes V6 hybride est invaincu en 2014, tandis que la W05 avec onze pole positions pour Rosberg et sept pour Hamilton n'en laisse échapper qu'une (Felipe Massa sur Williams part en tête en Autriche le 22 juin). En termes de victoires, Hamilton en totalise onze dont la dernière à 50 points à Abou Dabi le 23 novembre et remporte son deuxième titre mondial après celui de 2008. Il aura roulé en tout 495 tours en tête en 2014. Nico Rosberg, seul rival d'Hamilton pour la couronne mondiale, reste longtemps en tête du classement avant que son coéquipier ne prenne définitivement l'ascendant à l'occasion d'une série de cinq victoires consécutives de Monza le 7 septembre à Austin le 2 novembre. Le pilote allemand termine la saison vice-champion du monde avec cinq victoires et 67 points de moins que son coéquipier. La W05 remporte donc seize courses en 2014 (Daniel Ricciardo sur Red Bull-Renault gagne les trois autres), ce qui constitue un nouveau record, à pondérer toutefois avec le nombre de manches disputées chaque saison.

La bagarre en tête des deux Flèches d'Argent n'aura connu qu'un « accroc » le 24 août dans le deuxième tour du Grand prix de Belgique à Spa, lorsque Rosberg percute son coéquipier et provoque son abandon avant d'être jugé responsable par son écurie.

Résultats en championnat du monde de Formule 1[modifier | modifier le code]

Résultats détaillés de la Mercedes AMG F1 W05 en championnat du monde de Formule 1
Saison Écurie Moteur Pneus Pilotes Courses Points
inscrits
Classement
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19
2014 Mercedes AMG
Petronas F1 Team
Mercedes
V6 PU106A hybride
Pirelli AUS MAL BAH CHI ESP MON CAN AUT GBR ALL HON BEL ITA SIN JAP RUS USA BRÉ ABU 701 Champion
Nico Rosberg 1er 2e 2e 2e 2e 1er 2e 1er Abd 1er 4e 2e 2e Abd 2e 2e 2e 1er 14e
Lewis Hamilton Abd 1er 1er 1er 1er 2e Abd 2e 1er 3e 3e Abd 1er 1er 1er 1er 1er 2e 1er

Légende : ici

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Basile Davoine, « Le point sur le réglement 2014 », sur toilef1.com,‎ 6 décembre 2013 (consulté le 24 janvier 2014)
  2. MarcL, « Inside Mercedes AMG F1 W05... », sur fanaticf1.com,‎ 28 janvier 2013 (consulté le 29 janvier 2014)
  3. Olivier Ferret, « Wolff : Mercedes doit être au rendez-vous à chaque course », sur motorsport.nextgen-auto.com,‎ 28 janvier 2013 (consulté le 29 janvier 2014)
  4. Benjamin Vinel, « Mercedes entre optimisme et réalisme », sur toilef1.com,‎ 28 janvier 2013 (consulté le 29 janvier 2014)
  5. Julien Delfosse, « Photos : Quand Mercedes tease sur sa W05 », sur toilef1.com,‎ 27 janvier 2013 (consulté le 29 janvier 2014)
  6. Basile Davoine, « Mercedes a fait rouler sa W05 à Silverstone ce vendredi », sur toilef1.com,‎ 24 janvier 2013 (consulté le 29 janvier 2014)
  7. Grégory Demoen, « La Mercedes change de nom », sur f1i.com,‎ 9 mai 2014 (consulté le 9 mai 2014)
  8. « F1 W05 Hybrid », sur mercedesamgf1.com (consulté le 9 mai 2014)

Sur les autres projets Wikimedia :