Paddy Lowe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Patrick « Paddy » Lowe, né le 8 avril 1962, est un ingénieur britannique. Il est, depuis 2011, directeur technique de l'écurie de Formule 1 McLaren Racing. Il est le quatrième homme à accéder à ce poste après John Barnard, Gordon Murray et Adrian Newey.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts chez Williams[modifier | modifier le code]

En 1984, Paddy Lowe est diplômé de l'université de Cambridge avec une licence en ingénierie. En 1987, il est employé par l'écurie de Formule 1 Williams F1 Team à Grove et participe au développement des assistances au pilotage telles que la suspension active, la transmission semi-automatique et l'antipatinage. Sous son impulsion, ce secteur devient vite une des clés du succès de l'écurie, qui domine la Formule 1 dans les années 1990 avec quatre titres de champions du monde des pilotes et cinq titres de champions des constructeurs.

Passage chez McLaren[modifier | modifier le code]

Après les succès de 1992 avec Nigel Mansell et Alain Prost en 1993, Paddy Lowe quitte Grove pour rejoindre McLaren Racing. À Woking, il prend la direction de la recherche et du développement lorsque la FIA annonce, au même moment, l'interdiction de toutes les assistances électroniques. Durant ses premières années, il développe notamment un système de gestion électronique du freinage, des différentiels électroniques et un embrayage à double commande au volant, qui permettent de réduire le sous-virage et le patinage en sortie de virage lent.

Il devient au milieu des années 1990, responsable de la technologie où il est rejoint par Adrian Newey, son ancien collègue chez Williams. En 1996, ils commencent tous les deux à développer le premier simulateur de Formule 1 qui permet de réaliser des essais virtuels directement sur ordinateur. Ils prennent par la suite une place importante dans les sacres de Mika Häkkinen en 1998 et 1999.

En 2003, Lowe devient responsable des systèmes. Deux ans plus tard, il est promu à la direction de l'ingénierie au côté de Newey. Il devient directeur technique de McLaren Racing en 2012, reprenant le poste laissant vacant par Newey en 2005. En février 2013, quelques jours avant le début de la saison de Formule 1, Paddy Lowe annonce son futur départ de Woking pour Mercedes Grand Prix sous six mois.