Red Bull RB10

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Red Bull RB10

Red Bull RB10

La Red Bull RB10 de Sebastian Vettel au Grand Prix de Chine 2014

Présentation
Équipe Drapeau de l'Autriche Infiniti Red Bull Racing
Constructeur Red Bull Racing
Année du modèle 2014
Concepteurs Adrian Newey
Spécifications techniques
Châssis Monocoque moulée en fibre de carbone et d’aluminium en nid d’abeille
Suspension avant Doubles triangles superposés, poussoirs et basculeurs avec barre de torsion, amortisseurs Multimatic
Suspension arrière Doubles triangles superposés, tirants et basculeurs avec barre de torsion, amortisseurs Multimatic
Nom du moteur Renault Energy F1-2014
Cylindrée 1 600 cm³
Configuration V6 turbo ouvert à 90°, limité à 15 000 tr/min
Orientation du moteur Moteur longitudinal en position centrale
Boîte de vitesses Red Bull, séquentielle à contrôle électro-hydraulique seamless, en position longitudinale
Nombre de rapports 8 + marche arrière, système Quickshift
Système de freinage Disques et étriers Brembo
Poids 691 kg avec le pilote, les caméras et le lest
Carburant Total
Pneumatiques Pirelli PZero montés sur jantes OZ Racing
Partenaires Infiniti, Casio
Histoire en compétition
Pilotes 1. Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel
3. Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo
Début Grand Prix d'Australie 2014
Courses Victoires Pole Meilleur tour
14 3 0 1
Championnat constructeur 2e

Chronologie des modèles (2014)

La Red Bull RB10 est la monoplace de Formule 1 engagée par l'écurie autrichienne Red Bull Racing dans le cadre du championnat du monde de Formule 1 2014. Elle est pilotée par l'Allemand Sebastian Vettel, quadruple champion du monde en titre et au sein de l'écurie depuis 2009, et l'Australien Daniel Ricciardo, en provenance de la Scuderia Toro Rosso. Les pilotes essayeurs sont le Suisse Sébastien Buemi et le Portugais António Félix da Costa. Conçue par l'ingénieur britannique Adrian Newey, la RB10, présentée le 28 janvier 2014 sur le circuit permanent de Jerez en Espagne, reprend les bases de la réglementation technique en vigueur pour cette saison, avec notamment un moteur turbo, qui fait son retour dans la discipline.

Création de la monoplace[modifier | modifier le code]

La réglementation technique de la Formule 1 évoluant radicalement en 2014, la Red Bull RB10 est dotée d'un moteur V6 turbo, d'un système de récupération de l'énergie cinétique de 161 chevaux contre 80 les années précédentes, un museau en fourmilier à 185 millimètres au-dessus du sol, un aileron avant raccourci de 150 millimètres et un gain de masse de 49 kilogrammes[1].

Techniquement, la RB10 arbore un nez de fourmilier plat, similaire à un nez de castor. L'aileron avant, moins complexe que celui de sa devancière, la Red Bull RB9, reste travaillé et les dérives ont été modifiées. L'aileron arrière est doté d'un mât central courbé dans son ensemble tandis que la sortie d'échappement se termine juste avant l'aileron arrière. L'extracteur de la RB10 est fortement bombé en dessous de la sortie d'échappement. La coque de la monoplace, inspirée de la Red Bull RB4 de 2008, est bombée afin de réduire le maître couple alors que les entrées d'air sont plus rondes et importantes que sur la RB9[2].

Christian Horner, directeur sportif de l'écurie Red Bull, déclare : « Le nouveau règlement remet les compteurs à zéro et c’est une opportunité pour nos ingénieurs de s’attaquer à un nouveau défi ». Le Britannique insiste également sur le fait que « la fiabilité sera essentielle » et que « le moteur le plus puissant et le plus fiable donnera un grand avantage aux équipes qui l’utiliseront »[3].

Adrian Newey, le directeur technique, a confié ses inquiétudes quant à l'aspect sécuritaire des nouvelles monoplaces : « Ce changement est supposé aller dans le sens d'une plus grande sécurité, mais je me demande si ce n'est pas l'inverse. Plutôt que décoller sur une autre monoplace, la voiture pourrait s'encastrer sous l'arrière d'une autre F1 ou se planter dans un mur de protection »[4]. Il explique en outre la philosophie de la partie avant des monoplaces de 2014 : « C'est une réglementation assez drôle, à la base ce qu'elle fait est de créer un angle d'une hauteur maximale sur le côté, et au dessus de ça il y a un espace de 50mm derrière l'avant du nez que nous devons rejoindre, et cet espace est assez bas, bien plus bas que l'angle de vision sur le côté. Donc ce avec quoi vous finissez est presque deux nez. Le plus gros des deux est la partie principale du nez et ensuite un bulbe en ressort pour satisfaire la règle demandant d'abaisser le nez »[5].

Résultats en championnat du monde de Formule 1[modifier | modifier le code]

Résultats détaillés de la Red Bull RB10 en championnat du monde de Formule 1
Saison Écurie Moteur Pneus Pilotes Courses Points
inscrits
Classement
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19
2014 Infiniti Red Bull Racing Renault Energy F1-2014
V6 Turbo
Pirelli AUS MAL BAH CHI ESP MON CAN AUT GBR ALL HON BEL ITA SIN JAP RUS USA BRÉ ABU 305 2e
Sebastian Vettel Abd 3e 6e 5e 4e Abd 3e Abd 5e 4e 7e 5e 6e 2e
Daniel Ricciardo Dsq Abd 4e 4e 3e 3e 1er 8e 3e 6e 1er 1er 5e 3e

Légende : ici

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Basile Davoine, « Le point sur le réglement 2014 », sur toilef1.com,‎ 6 décembre 2013 (consulté le 24 janvier 2014)
  2. MarcL, « Inside Red Bull Racing RB10... », sur fanaticf1.com,‎ 28 janvier 2013 (consulté le 30 janvier 2014)
  3. Pierre Van Vliet, « Horner : "Rien n'est acquis" », sur f1i.com,‎ 28 janvier 2014 (consulté le 30 janvier 2014)
  4. Pierre Van Vliet, « Newey : "Un planning très serré" », sur f1i.com,‎ 28 janvier 2014 (consulté le 30 janvier 2014)
  5. Anne-Marie Euzenat, « Adrian Newey trouve les nouvelles F1 moches et ne s'en cache pas », sur confidential-renault.fr,‎ 28 janvier 2014 (consulté le 30 janvier 2014)

Sur les autres projets Wikimedia :