Mauve (couleur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Mauve

Composante
RVB (r, v, b) (212, 115, 212)
Triplet hexa. D473D4
CMJN (c, m, j, n) (0 %, 46 %, 0 %, 17 %)
TSL (t, s, l) (300°, 53 %, 64 %)

Le mauve est une couleur faisant partie du champ chromatique rose, proche du magenta, ayant pris son nom à une fleur, la mauve.

En français, les adjectifs de couleur qui proviennent de noms d'objets sont invariables (des robes marron, et non pas *marronnes) ; "mauve" est une des six exceptions à cette règle (mauve, fauve, rose, pourpre, écarlate, vermeil) et prend donc un s au pluriel : des robes mauves.

Au Québec, au Nouveau-Brunswick et en Belgique, mauve peut aussi désigner les couleurs du champ chromatique violet.

Historique[modifier | modifier le code]

Elle faisait partie autrefois des couleurs autorisées pendant la période de « demi deuil ».

C'est par hasard, en travaillant sur la quinine, que le chimiste William Henry Perkin (1838-1907), découvrit en 1856 un dérivé oxydé de l'aniline, allyltoluidine, un précipité rouge-brun qui se révéla un très bon colorant textile. Il l'appela pourpre aniline ou mauvéine, Il venait d'inventer le premier colorant synthétique utilisable par l'industrie.

En 1862, la reine Victoria porta une robe de soie mauve et un timbre dans la même nuance, le Lilac penny, fut émis par la poste britannique, cela lança la mode de cette couleur qui devint très populaire aussi en France sous le second Empire et consacra la fortune de Perkin[1]. Au cours des années 1990, le mauve saturé et le grenat violacé ont été très utilisés sur les tissus[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]