Accord des adjectifs et des noms de couleur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

En français, les noms et adjectifs de couleur sont soumis à des règles d'orthographe grammaticale précises et relativement complexes s'agissant de leurs formes plurielles, pour les substantifs, ou de leur accord ou non avec le nom qu'ils qualifient pour les adjectifs. Le terme couleur lui-même, employé comme nom, peut suivant les cas avoir une forme plurielle ou non.

Cet article est composé de deux parties :

  1. Les règles d'accord en genre et en nombre des adjectifs et des noms de couleur, dont un tableau (non exhaustif) des adjectifs de couleur invariables ;
  2. Les règles d'accord du mot couleur.

Un tableau donnant pour un ensemble de couleurs leur définition numérique ainsi qu'un aperçu de la teinte est consultable à l'article Liste de couleurs.

Règles d'accord en genre et en nombre des adjectifs et des noms de couleur[modifier | modifier le code]

Résumé des règles d'accord[modifier | modifier le code]

En général, les adjectifs de couleur s'accordent en genre et en nombre avec le nom qu'ils qualifient (ex. des lumières bleues) sauf dans les cas suivants :

  • noms communs ou propres employés comme adjectif, par exemple des gants orange (signifiant des gants de la couleur d'une orange, le fruit) ;
  • adjectifs d'origine étrangère, par exemple une veste kaki ;
  • adjectifs composés de plusieurs mots, par exemple des yeux bleu foncé.

Il existe néanmoins des exceptions à ces règles qui sont détaillées ci-dessous.

Adjectifs simples de couleur[modifier | modifier le code]

De façon générale, les adjectifs de couleur simples, c'est-à-dire formés d'un seul mot, s'accordent en genre et en nombre au nom auquel ils se rapportent[A 1].

Ces adjectifs sont notamment :

Adjectifs de couleur s'accordant en nombre et en genre

 A

alezan
aubère

 B

bai
baillet
basané
beige
bis
blafard
blanc
blême
bleu
blond
brun

 C

céruléen
cramoisi

 E

écarlate
écru

 F

fauve

 G

glauque
gris

 I

incane
incarnat
incolore
infrarouge ou infra-rouge

 J

jaune

 L

livide
louvet

 M

mauve
mordoré
moreau

 N

noir

 O

opalin

 P

pers
pinchard
pourpre

 R

rose
rouan
rouge
roux

 T

tourdille

 U

ultraviolet ou ultra-violet

 V

vairon *
vermeil
vert
violet

 Z

zain
zinzolin

* vairon est toujours et uniquement utilisé dans l'expression : « yeux vairons »

De plus, les adjectifs dérivés des adjectifs et noms de couleur s'accordent en genre et en nombre au nom auquel ils se rapportent[Q 1] : beigeasse, blondasse, marronnasse, etc., blanchâtre, bleuâtre, brunâtre, verdâtre, etc., argenté, cuivré, doré, etc., crémeux, laiteux, etc., bruni, rougi, verdi, etc.

Exemples[modifier | modifier le code]

Noms propres ou noms communs employés comme adjectifs de couleur[modifier | modifier le code]

Un certain nombre de couleurs sont désignées d'après des noms communs (par ex., orange, marron) ou plus rarement des noms propres (par ex., magenta) devenus des adjectifs par métonymie. Généralement, ces noms utilisés comme adjectifs de couleur ne s'accordent ni en nombre ni en genre[A 1].

Mais cette règle comporte des exceptions. Les adjectifs suivants s'accordent en effet en genre et en nombre bien qu'il s'agisse d'abord de noms :

Par ailleurs, on peut aussi mentionner les adjectifs suivants qui désignent aujourd'hui un nom commun mais dont l'usage comme adjectif de couleur est étymologiquement plus ancien ou indépendant de l'usage comme substantif :

  • fauve (c'est par métonymie que l'adjectif en est venu à désigner les grands félins, y compris ceux dont le pelage n'est pas de cette couleur) ;
  • incarnat (le mot a d'abord été utilisé comme adjectif avant de devenir un nom, de couleur puis synonyme de rougissement) ;
  • vermeil (l'adjectif désigne un rouge éclatant bien distinct de la couleur légèrement rouge de l'argent doré désigné par le nom vermeil).

Pour ces sept adjectifs, l'accord se fait en genre et en nombre.

Il existe enfin un cas très controversé parmi ces exceptions : l'adjectif châtain (couleur de châtaigne). Cet adjectif s’accorde uniquement en nombre et reste masculin, même s'il se réfère à un nom commun féminin.

Exemples

Mais :

  • Des fleurs roses ;
  • Des joues écarlates ;
  • Des cravates mauves ;
  • Des tons pourpres ;
  • Des chemises vermeilles ;
  • Des rideaux incarnats ;
  • Des pantalons fauves;
  • Des chevelures châtains.

Les adjectifs formés à partir de mots d'origine étrangère[modifier | modifier le code]

Les adjectifs de couleur formés par emprunt lexical d'un mot venant d'une langue autre que le français sont invariables (par ex., auburn emprunté à l'anglais, kaki de l'hindi via l'anglais « khaki »).

Exemples[modifier | modifier le code]

Liste d'adjectifs de couleur invariables ayant pour origine des noms propres, des noms communs ou des mots étrangers[modifier | modifier le code]

Cette liste n'est pas exhaustive.

 A

abricot
absinthe
acajou
aigue-marine
albâtre
amadou
amande
amarante
ambre
améthyste
andrinople
anthracite
ardoise
argent
argile
aubergine
auburn
aurore
avocat
azur

 B

basane
banane
bistre
bitume
bourgogne
brique
bronze
bulle

 C

cacao
cachou
café
café au lait
canari
cannelle
capucine
caramel
carmélite
carmin
carotte
céladon
cerise
chair
chamois
champagne
châtaigne
chaudron
chocolat
citron
cognac
coquelicot
corail
corbeau
crème
crevette
cuivre
cyclamen

 E

ébène
émeraude
étain

 F

feuille morte
filasse
fraise
framboise
fuchsia

 G

garance
grenat
groseille

 H

havane

 I

indigo
isabelle
ivoire

 J

jade
jonquille

 K

kaki

 L

lavande
lilas

 M

magenta
maïs
marine
marengo
marron
mastic
melon
miel
moutarde
muscade

 N

nacarat
nacre
noisette
noyer

 O

ocre
olive
or
orange

 P

paille
parme
pastel
pastèque
pêche
perle
pervenche
pie
pistache
pivoine
ponceau
porto
prune
puce

 R

réséda
rouille
rubis

 S

sable
safran
saphir
saumon
sépia
serin
soufre

 T

tabac
tango
taupe
thé
tilleul
tomate
topaze
turquoise

 V

vermillon
violette dans l'expression violette des bois ou violette de Parme (mais violet s'accorde)

Remarques :

  • auburn vient de l'anglais.
  • isabelle viendrait probablement de l’arabe hizah, « lion », dans le sens de « couleur du lion ». L’explication liant l’apparition de ce mot à Isabelle de Castille, dite la Catholique, ne serait pas fondée.
  • kaki viendrait du persan khāk « poussière » (qui via l'hindi puis l'anglais a donné kahki puis kaki) et non pas du fruit homonyme, le kaki, dénommé aussi figue caque, qui est d'origine japonaise.
  • nacarat vient de l'espagnol ou du portugais.

Les formes adjectivales complexes[modifier | modifier le code]

Lorsque la locution adjectivale de couleur est composée de plusieurs noms ou adjectifs, ces noms et adjectifs ne s'accordent ni en genre ni en nombre[Q 2].

Lorsque deux adjectifs de couleur sont utilisés ensemble, l'adjectif composé prend un trait d'union[A 1].

Lorsque la forme adjectivale provient d'une expression (par ex., feuille morte, lie de vin), on lie les éléments de l'expression par des traits d'union[A 1].

Par ailleurs, lorsque le nom ou l’adjectif de couleur est une locution formée à partir d’un nom propre, le nom propre conserve sa majuscule et son invariabilité[A 1].

Exemples[modifier | modifier le code]

Objets multicolores[modifier | modifier le code]

Si plusieurs adjectifs simples de couleur se rapportent au même objet, ils seront invariables. Par contre, s'ils décrivent des objets différents, ils s'accorderont en nombre et en genre[A 1].

Remarque : si les adjectifs utilisés sont invariables, la règle énoncée ci-dessus ne permet pas de distinguer les deux situations : l'expression des nappes asperge et abricot peut décrire un ensemble de nappes unicolores, certaines asperge et certaines abricot, ou bien un ensemble de nappes bicolores comportant à la fois de l'asperge et de l'abricot.

Genre des noms de couleur[modifier | modifier le code]

L’adjectif qualificatif de couleur employé comme nom prend le genre masculin.

Exemples[modifier | modifier le code]

Et on peut dire aussi :

Dans les quatre exemples précédents, les adjectifs vert et pistache s'accordent conformément aux règles des adjectifs de couleur.

Pluriel des noms de couleur[modifier | modifier le code]

L’adjectif qualificatif de couleur employé comme nom s’accorde comme tout autre nom et, s’il est accompagné d’un adjectif ordinaire ou de couleur, celui-ci suit les règles habituelles[Q 3]. S'il est accompagné d'un autre nom, ce dernier demeure invariable.

Les noms de couleur formés de plusieurs mots unis par un trait d'union ou par et sont invariables.

Exemples[modifier | modifier le code]

Règles d'accord du mot couleur[modifier | modifier le code]

Lorsque le mot couleur qualifie une personne ou une chose, il est toujours au singulier[Q 4] :

  • des crayons de couleur ;
  • des draps de couleur ;
  • des photos couleur ;
  • des téléviseurs couleur ;
  • des chaises couleur cuivre.

Lorsque le mot couleur ne qualifie pas l'objet (ou la personne) lui-même mais une pluralité de couleurs, il est au pluriel :

  • des marchands de couleurs ;
  • une boîte de couleurs ;
  • une liste de couleurs ;
  • un mélange de couleurs claires et sombres

Enfin, dans la locution en couleurs le mot est généralement au pluriel sauf dans l’expression haut en couleur (au sens de truculent, animé, pittoresque)[A 1]).

  • des photos en couleurs.
  • un téléviseur en couleurs.
  • des discussions hautes en couleur.

Références[modifier | modifier le code]

  • Académie française
  1. a, b, c, d, e, f et g Couleur : accord de l’adjectif et du nom
  • Office québécois de la langue française
  1. Adjectifs de couleur de forme simple
  2. Adjectifs de couleur de forme composée
  3. Noms de couleur de forme simple ou composée
  4. Accord du mot couleur

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]