Magenta (couleur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Magenta secondaire
de la synthèse additive

Composante
RVB (r, v, b) (255, 0, 255)
Triplet hexa. FF00FF
CMJN (c, m, j, n) (0 %, 100 %, 0 %, 0 %)
TSL (t, s, l) (300°, 100 %, 100 %)

Magenta pantone 806
(98 % de rendu)

Composante
RVB (r, v, b) (255, 0, 147)
Triplet hexa. FF0092
CMJN (c, m, j, n) (0 %, 100 %, 42 %, 0 %)
TSL (t, s, l) (325°, 100 %, 100 %)

Le magenta est, sur le cercle chromatique, l'une des trois couleurs de la synthèse soustractive avec le cyan et le jaune, qui y sont nommées pour cette raison couleurs primaires. Son rayonnement ne peut être monochromatique (ce n'est pas par exemple une couleur présente dans l'arc-en-ciel ni dans la décomposition du prisme), mais peut être obtenu par superposition (additive) de longueurs d'ondes correspondant par exemple au bleu et au rouge, et c'est ainsi qu'il est obtenu en synthèse RGB sur les écrans électroniques.

Colorimétrie et perception des couleurs[modifier | modifier le code]

En physiologie c'est toujours une superposition des deux longueur d'onde bleu à ~ 380-420 nm et rouge à ~ 700-780 nm,

En synthèse additive c'est une couleur secondaire, c'est-à-dire qu'elle ne peut être obtenue que par addition de plusieurs longueurs d'onde, typiquement une variété de bleu et une de rouge. Le magenta est la couleur complémentaire du vert : un filtre magenta ne laisse passer que le rouge et le bleu; il absorbe la lumière verte.

Le magenta ne correspond à aucune lumière monochromatique : il n'existe pas de rayonnement électromagnétique magenta, ce qui signifie qu'on ne peut pas fabriquer de laser magenta. Ce n'est pas une couleur présente dans l'arc-en-ciel[1]. Il n'existe pas en tant que couleur du spectre, ce qui est d'ailleurs le cas de la nombreuses autres couleurs, comme le marron (le spectre ne représente qu'une ligne sur la surface du triangle colorimétrique; voir gamut).

Cyan, Magenta et Jaune sont les trois couleurs primaires

En synthèse soustractive le magenta est une des trois couleurs primaires (avec le cyan et le jaune) utilisées pour l'imprimerie en quadrichromie, le quatrième passage dans l'imprimante étant pour le noir ; celui-ci pourrait être remplacé par un mélange de cyan, de jaune et de magenta, mais il est plus économique de disposer également du pigment noir. Les pigments magenta sont, pour schématiser, ceux qui arrêtent le vert : de la végétation vue à travers un filtre magenta paraît noire. Le jaune et le cyan traversent un filtre magenta.

Sa couleur complémentaire est le vert primaire.

Dans les noms courants de couleurs le terme fuchsia (du nom de la fleur nommée d'après Leonhart Fuchs) est à peu près synonyme de magenta. Par contre, les banques de couleurs contemporaines comprennent deux couleurs différentes sous ces deux noms, voire plus.

Codage[modifier | modifier le code]

Valeur du magenta secondaire dans les systèmes de codage les plus répandu :

  • TSV 300° ; 100 ; 100
  • CIE L*a*b* 60,320 ; 98,254 ; -60,843
  • CIE XYZ 59,290 ; 28,480 ; 96,980
  • NCS 0099-R30B (valeur approchée)

Colorant[modifier | modifier le code]

Pigment[modifier | modifier le code]

Le magenta est la teinte de l'un des premiers colorants à base d'aniline, découvert en 1858 par Natanson. C'est un colorant rouge violacé devenu la référence pour la couleur rouge primaire. Il fut nommé magenta en commémoration de la bataille de Magenta en Italie cette année-là.

Il fut remplacé dans les années 1950 par les pigments organiques de synthèse de la famille des quinacridones. La teinte magenta proprement dite est obtenue avec le rouge de quinacridone (PV19), qui a une tendance légèrement bleue. Lui-même a deux nuances distinctes : claire (rouge rosé) et foncée (rouge violet). On peut aussi utiliser le rose de quinacridone (PV42) ou le magenta de quinacridone (PR122), plus vifs et à tendance plus rouge.

En imprimerie[modifier | modifier le code]

Comme on peut le voir ci-contre, il existe deux magentas :

Le magenta primaire de l'imprimerie en CMJN est le plus ancien et il est utilisé depuis que l'on imprime des photographies en couleur sur du papier[2].

En revanche, le magenta RVB est une couleur très vive qui peut être affichée sur un écran vidéo grâce à la synthèse additive en mélangeant les composantes bleue et rouge au maximum de leur saturation. Le magenta RVB peut également être reproduit avec des diapositives, de la pellicule de cinéma et des spots d'éclairage de scène. En revanche, il est impossible de le reproduire en imprimerie traditionnelle avec la quadrichromie, et il faut avoir recours à une encre spéciale de la famille des encres fluorescentes, par exemple le Pantone 806 ou le Pantone 812.

L'image ci-dessous montre trois magentas, de gauche à droite le magenta RVB, le magenta CMJN des imprimeurs et le magenta fluo Pantone 806 :

Galerie[modifier | modifier le code]

Nuances dans le champ chromatique[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.null-hypothesis.co.uk/science/strange-but-true/colour_spectrum_magenta_complimentary_bizarre
  2. Les caractéristiques numériques données dans le cartouche « Magenta (CMJN) » ne sont pas liées par les équations de conversion. Les données RVB permettent d'afficher une nuance approchée de la couleur, alors que les données CMJN rendent compte du caractère primaire de la couleur dans le monde de l'impression.