Luigi Arcangeli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Luigi Arcangeli

{{{alternative}}}

Luigi Arcangeli, au premier plan, tête découverte, et l'équipe Alfa Romeo.

Surnom Gigione, El leon d'Rumagna
Date de naissance 1894
Lieu de naissance Drapeau : Italie Forlì, Émilie-Romagne, Royaume d'Italie
Date de décès 23 mai 1931
Lieu de décès Drapeau : Italie Monza, Lombardie, Royaume d'Italie
Nationalité Drapeau d'Italie Italien
Qualité Pilote automobile
Pilote motocycliste

Luigi Arcangeli, né le 16 juin 1894 à Forlì, et décédé le 23 mai 1931 à Monza était un pilote automobile et un pilote motocycliste italien.

Arcangeli commence sa carrière de pilote sur les motos d'usine de Saroléa, Sunbeam, Bianchi et Moto Guzzi. Il signe plusieurs bons résultats parmi lesquels un podium au Tourist Trophy de l'île de Man mais se laisse convaincre par son ami Tazio Nuvolari de conduire des voitures. En 1928, il fait ses débuts au "'Circuito di Senigallia sur une Bugatti de 2 l, puis, la même année, après être passé sur une Talbot-Darracq, il remporte sa première course au Circuito di Cremona.

Ses bons résultats l'incitent à investir dans une Maserati 8C qui lui permet de s'imposer au Grand Prix de Rome en 1930[1]. Toujours en 1930, Arcangeli intègre Alfa Corse, le département compétition d'Alfa Romeo, animé par Enzo Ferrari. L'AIACR, l'Association Internationale des Automobile Clubs Reconnus crée le championnat d'Europe des pilotes dont la première manche doit se tenir en Italie. Arcangeli doit prendre le volant d'une Alfa Romeo Tipo A animée par deux moteurs de six cylindres en ligne, mais il se tue aux essais[2],[3]. .

Son nom a été donné à une course disputée à Forlì en 1947 : le Grand Prix Luigi Arcangeli[4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Leif Snellman, « GRAND PRIX WINNERS 1895-1949 », sur THE GOLDEN ERA OF GRAND PRIX RACING (consulté le 24 juin 2012)
  2. (en) Leif Snellman, « IX° GRAN PREMIO D'ITALIA », sur THE GOLDEN ERA OF GRAND PRIX RACING (consulté le 24 juin 2012)
  3. (en) « Arcangeli Luigi » (consulté le 24 juin 2012)
  4. (en) « Luigi Arcangeli GP », sur ChicaneF1.com (consulté le 24 juin 2012)