Mao Asada

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Asada.
Mao Asada
Mao Asada 2010 Worlds.jpg
Biographie
Nationalité Drapeau du Japon Japon
Date de naissance 25 septembre 1990
Lieu de naissance Nagoya, Aichi
Taille 1,63 m (5 4)
Parcours
Club actuel Chukyo University
Entraineur Nobuo Satō (2010-)
Chorégraphe Tatiana Tarasova
Lori Nichol
Meilleurs scores ISU
Score total 216.69 Championnats du monde 2014
Programme court 78.66 (record du monde) Championnats du monde 2014
Programme libre 142.71 JO Sotchi 2014

Mao Asada, née le 25 septembre 1990 à Nagoya, est une patineuse artistique japonaise. Elle est triple championne du monde (2008, 2010 et 2014) et vice-championne olympique Jeux olympiques de Vancouver en 2010.

Elle est également triple championne des quatre continents (2008, 2010 et 2013), triple championne de la Finale du Grand Prix (2005/06, 2008/09 et 2012/13) et sextuple championne du Japon. Elle a battu le record de points du monde pour un programme court lors des Championnats du monde en 2014, elle a reçu 78,66 points.

C'est également la première patineuse à avoir gagné au moins une fois les 6 manches du Grand Prix[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Mao Asada doit son nom à l'actrice japonaise Mao Daichi. Sa sœur aînée, Mai fait également du patinage artistique.

Carrière[modifier | modifier le code]

Niveau novice et junior[modifier | modifier le code]

Mao Asada faisait du ballet, lorsqu'elle a commencé à faire du patinage artistique en 1995. Sa sœur aînée, Mai, a commencé le patinage artistique à la même époque.

Mao remporte le championnat du Japon de niveau novice lors de la saison 2002/2003. Cette victoire lui permet d'avoir une invitation pour faire le championnat du Japon de niveau junior, où elle termine en quatrième place. Par la suite, Mao fait le championnat du Japon au niveau senior et termine en 7e place.

Lors de la saison 2003/2004, Mao répète les mêmes exploits au niveau novice et junior, et termine 8e au niveau senior. Elle remporte sa première compétition internationale de sa jeune carrière, le 'Mladost Trophy' .

Mao Asada aux championnats du monde junior 2005.

À la saison 2004/2005, Asada a l'âge requis pour faire des compétitions internationales de niveau junior. Elle fait son apparition au Grand Prix ISU junior où elle remporte ses 2 compétitions et s'assure d'une place en finale. Mao gagne facilement la finale, ayant 35.08 points de plus que la médaillée d'argent, Yu-Na Kim, sa future rivale. Mao remporte le championnat du Japon de niveau junior et se qualifie par la même occasion, pour les championnats du monde junior. Mao réussit à devancer sa sœur Mai pour la première fois aux championnats du Japon.

Sa victoire aux championnats du Japon de niveau junior lui permet d'accéder aux championnats du Japon de niveau senior, où elle remporte la médaille d'argent. Malgré cette deuxième place, Asada ne fut pas envoyé aux championnats du monde 2005, car elle n'avait pas l'âge minimal requis. Aux championnats du monde junior, Mao gagne la compétition avec une avance de 20.31 points sur la médaillée d'argent, Yu-Na Kim.

Niveau senior[modifier | modifier le code]

Saison 2005/2006[modifier | modifier le code]

Étant donné qu'elle a tout gagné au niveau junior, il fut décidé que Mao passe au niveau senior pour les compétitions internationales. Ce choix fut fait, même s'il était clair que Mao ne pourrait pas participer aux Jeux olympiques de Turin ni aux championnats du monde 2006 advenant qu'elle s'y qualifie, car ces deux compétitions n'utilisent pas le même critère d'âge que pour le Grand Prix ISU.

Mao fait sa première compétition du Grand Prix ISU au niveau senior en novembre 2005, lors de la Coupe de Chine. Elle remporte la médaille d'argent et termine à 3 points devant la championne du monde 2004 et la future championne olympique 2006, la japonaise Shizuka Arakawa. Asada remporte sa deuxième compétition, le Trophée Éric Bompard, avec une différence de 7.30 points devant la médaillée d'argent, l'américaine Sasha Cohen. Mao se qualifie facilement à la Finale du Grand Prix ISU. Elle remporte cette compétition devant la championne du monde 2005, la russe Irina Slutskaya, avec une avance de 8.14 points.

Lors des championnats du Japon, Mao gagne le titre national devant Fumie Suguri. Lors de cette compétition, Asada devient la première femme à réussir deux triple Axel durant un programme libre[2]. Mao n'est pas envoyé aux Jeux olympiques de Turin, mais elle est envoyée aux championnats du monde junior 2006. Étant la championne du monde junior en titre, elle fait face à la championne de la Finale du Grand Prix junior, Yu-Na Kim. Asada termine au deuxième rang, à 24.19 points derrière Yu-Na Kim et à 18.21 points devant la médaillée de bronze, l'américaine Christine Zukowski. Durant cette compétition, Mao devient la première femme à réussir un triple Axel dans un programme court à un championnat de l'ISU[3].

Mao Asada exécute son mouvement signature lors de Skate America 2006.

Durant ses deux premières années sur la scène internationale, Asada fut reconnu pour son mouvement signature, le ' cross-grab Biellmann '.

Saison 2006/2007[modifier | modifier le code]

Lors de la saison 2006/2007, la rivale de Mao, Yu-Na Kim fait ses débuts au niveau senior. À sa première compétition de Grand Prix, Skate America, Mao remporte le bronze derrière Miki Ando et Kimmie Meissner. Mao avait remporté le programme court, mais elle avait terminé quatrième du programme libre. Elle était à 21.36 points de la première place. Asada a remporté sa deuxième compétition, le Trophée NHK, avec une différence de 20.21 points devant Fumie Suguri. Au Trophée NHK, Asada a établi un record pour le plus haut score total sous le nouveau système de notation de l'ISU[4]. Mao se qualifie pour la Finale du Grand Prix ISU. Étant la championne en titre de la Finale du Grand Prix ISU, elle termine deuxième derrière Yu-Na Kim par 11.68 points. Asada avait remporté le programme court, mais tout comme à Skate America, elle s'est classé quatrième du programme libre.

Asada gagne le championnat du Japon par 26.11 points devant Miki Ando et Yukari Nakano. Durant les championnats du monde 2007, Mao était 5e du programme court, mais elle a remporté le programme libre. Elle a établi un nouveau record pour le plus haut score pour un programme libre ; un record qui a tenu 8 mois. Elle a remporté la médaille d'argent derrière Ando et devant Kim.

Saison 2007/2008[modifier | modifier le code]

Lors de la saison 2007/2008, Mao fait la compétition Skate Canada pour la première fois. Elle gagne la compétition devant Yukari Nakano, après avoir été troisième du programme court et première du programme libre. Asada remporte sa deuxième compétition du Grand Prix, le Trophée Éric Bompard. Elle se qualifie pour la Finale du Grand Prix. Lors du programme court, Mao n'a pas fait un saut précédé d'un jeu de pieds qui est un élément requis. Son programme court lui a valu 59.04 points et la place en 6e et dernière place. Elle a remporté le programme libre et eu la médaille d'argent derrière Yu-Na Kim, qui conserva son titre de championne de la Finale du Grand Prix. Malgré cette erreur dans le programme court, Asada était à 5.24 points de la première place au total, et à 12.66 points devant la médaillée de bronze, l'italienne Carolina Kostner.

Mao Asada lors du programme court aux championnats du monde 2008.

Aux championnats du Japon, Mao remporte le titre national avec une très petite marge de points devant la médaillée d'argent, Miki Ando. Asada est envoyée pour la première fois aux Quatre continents. Elle remporte les deux segments de la compétition et termine à 13.71 points de la médaillée d'argent, la canadienne Joannie Rochette. Ayant laissé son entraîneur avant le Quatre continents, Asada a fait cette compétition et les championnats du monde sans entraîneur à ses côtés. Un officiel de la fédération japonaise l'a accompagnée.

Lors des championnats du monde 2008, Asada se classe deuxième des deux segments de la compétition mais termine première au total et devient championne du monde[5]. Elle était deuxième après le programme court, derrière Carolina Kostner. Durant le programme libre, elle a chuté au début de sa performance lors d'une tentative de triple Axel, donc cet élément ne fut pas tenu en compte sur sa note technique et reçut 1 point de déduction pour la chute. Son score total était moins de 1 point devant Kostner. Yu-Na Kim, qui a remporté le programme libre devant Mao Asada, a terminé troisième. Miki Ando a abandonné la compétition en plein milieu de son programme libre, ennuyée par une blessure. Les classements de Asada et Nakano permet d'obtenir 3 places pour le Japon aux championnats du monde 2009.

Saison 2008/2009[modifier | modifier le code]

Pour la saison 2008/2008, Mao fut assignée au Trophée Éric Bompard et au Trophée NHK. Lors du Trophée Éric Bompard, elle se classe deuxième au total avec un score de 165.79 points ; 12.54 points derrière Joannie Rochette. Par contre, Mao gagne l'or au Trophée NHK avec 191.13 points ; 23.49 points devant sa compatriote Akiko Suzuki. Encore une fois, Mao se qualifie facilement pour la Finale du Grand Prix.

Lors de la finale du Grand Prix, Mao se retrouve en deuxième place avec 65.39 points pour le programme court. Elle retrouve derrière Yu-Na Kim avec une différence de 0.56 points. Avec 123.17 points et deux triple Axel propres, dont un en combinaison avec un double boucle piqué, Asada a remporté le programme libre ainsi que la compétition avec un total de 188.55 points.

Saison 2009/2010[modifier | modifier le code]

En 2010, elle termine deuxième des Jeux olympiques de Vancouver, derrière la coréenne Yu-Na Kim[6]. Elle réalise, lors du programme court, une combinaison extrêmement rare au plus haut niveau, comprenant un triple axel et un double boucle-piqué[7]. Yu-Na Kim, de son côté, exécute la difficile combinaison triple lutz/triple boucle-piqué qui lui rapporte plus de points. Après le programme court, Mao Asada est deuxième, devant la canadienne Joannie Rochette. Lors du programme long, Mao Asada exécute, sans erreurs, deux triple axel, dont un en combinaison avec un double boucle-piqué. Elle est la première patineuse a réaliser cet exploit lors d'un programme présenté aux jeux olympiques[8]. Mais, suite à une mauvaise prise d'élan, elle ne fait qu'une rotation sur un autre saut, ce qui lui coûte beaucoup de points[9]. Elle réalise finalement un excellent score mais reste loin de celui de Yu-Na Kim, qui bat les records des meilleures notes obtenues dans le nouveau système de notation, tant sur le programme court[10], que sur le programme long[9].

Aux Championnats du monde de patinage artistique 2010, à Turin, un programme court de Yu-Na Kim plutôt décevant lui permet de se hisser sur la plus haute marche du podium et de conquérir un 2e titre de championne du monde avec un score final de 197,58[11].

Technique de sauts[modifier | modifier le code]

Mao a exécuté son premier triple Axel à l'âge de 12 ans et elle est devenue la première femme à exécuter une combinaison triple-triple-triple (triple flip, triple boucle, triple boucle piqué) lors d'une compétition nationale[12]. À l'âge de 14 ans, Asada a réussi un triple Axel lors de son programme libre durant la Finale du Grand Prix junior 2004/2005 à Helsinki, et devient la première patineuse de niveau junior à en faire un durant une compétition internationale. Depuis, elle est reconnue pour ses triples Axel[13].

Mao pratique le quadruple boucle et le quadruple boucle piqué, mais elle n'a pas encore réussi à en atterrir un de façon propre[2].

À partir de la saison 2007/2008, le jugement sur la technique de saut devient plus sévère et Asada commence à être pénalisée pour des sauts n'ayant pas suffisamment de rotation et pour des erreurs de carre sur le Lutz, appelé communément 'Flutz'[14]. Depuis la saison 2008/2009, Mao a commencé à exécuter un Lutz sans erreur de carre.

Asada eut également des problèmes avec le triple boucle piqué et n'a pas inclus de triple Salchow dans ses programmes durant toute sa carrière junior, ainsi que dans sa carrière senior jusqu'en 2008. Elle a déjà affirmé que le Salchow est le premier triple saut qu'elle a réussi et qu'elle n'avait aucun problème pour atterrir de façon propre sur ce saut, mais qu'elle avait des difficultés à utiliser ce saut car il ne faisait pas partie de ses favoris[15]. Asada a commencé à ajouter le triple Salchow dans son programme libre lors de la saison 2008/2009.

Habituellement, Asada utilise le triple boucle piqué comme deuxième saut en combinaison, la plupart du temps pour accompagner un triple flip. Lors de la saison 2004/2005, elle a ajouté le boucle piqué dans un programme libre comme deuxième saut de sa première combinaison triple-triple (triple flip-triple boucle piqué)[16]. Pendant la saison 2006/2007, elle a utilisé la combinaison double Axel-triple boucle, alors que dans la saison 2007/2008, elle a exécuté le triple flip-triple boucle piqué à nouveau. Durant la saison 2008/2009, elle a exécuté une combinaison triple Axel-double boucle piqué. Elle est la première patineuse à réussir une telle combinaison durant la finale du Grand Prix ISU 2008/2009.

Changements d'entraîneurs[modifier | modifier le code]

Au début de sa carrière, Mao Asada s'entraînait au Japon. Elle a déménagé aux États-Unis en août 2006 pour s'entraîner avec Rafael Arutuninan à Lake Arrowhead. Elle a pu échapper aux patinoires japonaises qui devenaient surchargées ainsi qu'à la pression des médias japonais.

Avant le Quatre continents 2008, elle se sépare de Rafael Arutuninan[17] et retourne au Japon pour s'entraîner à la nouvelle patinoire de l'Université Chukyo où elle n'a aucun problème pour obtenir du temps de glace. Elle s'est présentée aux championnats du monde 2007 sans entraîneur attitré.

Durant l'été 2007, Mao Asada s'est entraînée avec Tatiana Tarasova en Russie. Elle y est retournée l'été suivant. Ensuite, Mao Asada a décidé de s'entraîner de façon officielle avec Tarasova.

Vie publique et contrats[modifier | modifier le code]

Mao Asada possède un caniche miniature, appelé Aero, comme la barre de chocolat fabriquée par Nestlé. Asada et Aero ont figuré dans plusieurs publicités pour la barre de chocolat au Japon et Mao a également utilisé son chien dans un numéro d'exhibition. En 2008, Mao Asada a eu deux nouveaux chiens appelés Tiara et Komachi[2].

Mao Asada est très populaire au Japon ; elle est apparue dans de nombreuses émissions de télévision ainsi que dans des annonces publicitaires pour Oji Paper, Olympus, Itoham Foods, Nestlé et Omron. Mao Asada fut également la tête d'affiche de son propre spectacle, appelé 'The Ice' durant l'été 2008, en compagnie de sa sœur Mai. Enfin, Mao Asada est une admiratrice de la chanteuse de pop japonaise (Jpop) Ayumi Hamasaki.

Les sœurs Asada ont été nommées ambassadrices de bonne volonté entre le Japon et le Canada. Elles ont souvent voyagé au Canada pour servir leur fonction[2].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Compétition 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014
Jeux olympiques d'hiver 2e 6e
Championnats du monde 2e 1re 4e 1re 6e 6e 3e 1re
Quatre continents F F F 1re 3e 1re 2e 2e 1re
Championnats du Japon 7e 8e 2e 2e 1re 1re 1re 1re 2e 1re 1re 3e
Championnats du monde junior 1re 2e
Grand Prix ISU 2002/03 2003/04 2004/05 2005/06 2006/07 2007/08 2008/09 2009/10 2010/11 2011/12 2012/13 2013/14
Finale du Grand Prix 1re 2e 2e 1re F 1re 1re
Skate America 3e 1re
Skate Canada 1re
Coupe de Chine 2e 1re
Trophée Éric Bompard 1re 1re 2e 2e 5e
Coupe de Russie 5e 1re
Trophée NHK 1re 1re 8e 2e 1re 1re
Légende : F = Forfait ; * = Résultat à venir

Programmes[modifier | modifier le code]

Saison Programme court Programme libre Programme d'exhibition
2013/14 Nocturne opus 9 nº 2 en mi bémol majeur
par Frédéric Chopin
Concerto pour piano nº 2
par Sergueï Rachmaninov
Smile / What a Wonderful World
vocals par Ima
2012/13 I Got Rhythm
par George Gershwin
Le Lac des cygnes
par Piotr Ilitch Tchaïkovski
Mary Poppins
par Frères Sherman
2011/12 Shéhérazade
par Nikolaï Rimski-Korsakov
Liebesträume No. 3
par Franz Liszt
I Vow to Thee My Country
par Gustav Holst
vocals par Libera
Valse op. 64 n° 2
par Frédéric Chopin
2010/11 Tango
par Alfred Schnittke
Liebesträume No. 3
par Franz Liszt
Ballade nº 1
par Frédéric Chopin
2009/10 Masquerade
par Aram Khachaturian
Prélude op. 3 no 2 en Ut dièse mineur
par Sergueï Rachmaninov
Vingt-quatre caprices pour violon
par Niccolò Paganini
2008/09 Clair de Lune
par Claude Debussy
Masquerade
par Aram Khachaturian
Por una Cabeza
par Carlos Gardel
Paya d'Ora
Sing, Sing, Sing
par Louis Prima
2007/08 Fantasia for Violin and Orchestra
par Jean-Claude Petit
Fantaisie-Impromptu suite
par Frédéric Chopin
Étude Op.10 No.3 en E majeur, (Tristesse)
par Frédéric Chopin
vocals par Lesley Garrett
2006/07 Nocturne No.2 Op. 9-2 in E flat major
par Frédéric Chopin
Czardas
par Vittorio Monti
Habanera de Carmen
par Georges Bizet
2005/06 Carmen
Toreador Song, Intermezzo, et Bohemian Dance
par Georges Bizet
Casse-noisette
Valse des fleurs , Danse de la fée Prune Sucrée, et Grandfather Clock Chimes
par Piotr Ilitch Tchaïkovski
Over the Rainbow
par Harold Arlen
vocals par Eva Cassidy
2004/05 Over the Rainbow
par Harold Arlen
vocal par Eva Cassidy
La Boutique Fantastique
Tarantella, Nocturne, et Gallop
par Gioachino Rossini et Ottorino Respighi
Pick Yourself Up
par Natalie Cole
2003/04 Orchestral Suite du film My Girl 2
par Cliff Eidelman
Waltz-Scherzo in C major Op. 34
par Piotr Ilitch Tchaïkovski
Habanera deCarmen
par Georges Bizet
2002/03 Say Hey Kids
Inca Dance and Andes
par Cusco

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.lequipe.fr/Patinage-artistique/Actualites/Grand-chelem-pour-asada/410586
  2. a, b, c et d Barry Mittan, « Asada Assumes Azimuth », Golden Skate, 7 juin 2008
  3. Jyrki Pirkkalainen, « Davis and White in Third After Compulsory Dance », 8 mars 2006
  4. Personal Best Scores : site de l'ISU à www.isufs.org, 14 décembre 2008 (page consultée le 27 décembre 2008)<http://www.isufs.org/isujsstat/pbslto.htm>
  5. « Mao Asada strikes gold at world championships in figure skating », Japan News Review, 21 mars 2008
  6. « Kim Yu-na parée d'or  », sur equipe.fr,‎ 26 fév. 2010 (consulté le 26 fév. 2010)
  7. « Russia misses out on gold rush in Vancouver Winter Olympics », sur usatoday,‎ 26 fév. 2010 (consulté le 26 fév. 2010)
  8. « Led by Kim, 3 Olympic figure skating medalists show mettle  », sur usatoday,‎ 26 fév. 2010 (consulté le 26 fév. 2010)
  9. a et b Kim wins Olympic women's title
  10. Figure Skating: 'Bond girl' Kim ahead
  11. L'or pour Asada, equipe.fr, 27 mars 2010
  12. Mark Zeigler, « Iced by the rules », The San Diego Union-Tribune, 8 janvier 2006
  13. « Asada, with two triple axels, not going to Olympics », Daily Times Pakistan, 30 décembre 2005
  14. http://www.isufs.org/results/gpcan07/sc07_Ladies_SP_Scores.pdf
  15. Barry Mittan, « Asada Assumes Azimuth », Golden Skate, 7 juin 2008
  16. http://www.isufs.org/results/wjc2005/WJC05_LadiesQualifyingGroupA_FS_Scores.pdf
  17. « World champion Asada to train with Tarasova », International Herald Tribune, 24 juin 2008

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :