Ima (chanteuse)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ima.
Ima personnifiant la Fée des étoiles lors du défilé du Père Noël sur la rue Sainte-Catherine à Montréal, en 2011.

IMA (née Marie-Andrée Bergeron, à LaSalle, Île de Montréal, le ) est une chanteuse et une actrice québécoise. Elle s’est fait connaître en 2002 avec Baïla, une chanson multilingue composée par Zucchero.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née à LaSalle le 11 mai 1978, elle passe son enfance près de Montréal, à Châteauguay, et ses étés au Nouveau-Brunswick.

Curieuse et passionnée, elle cumule cours de chant, de théâtre et de danse dès son adolescence, avant de remporter le Premier prix d’interprétation et la Mention du public lors du concours « Ma première Place des Arts » en 2001.

« Quand on l’écoute, on a envie de se laisser bercer, se laisser transporter, se laisser émouvoir aussi », dit d’elle Marie-Claude Lavallée

Carrière musicale[modifier | modifier le code]

Avec sa voix magnifique, directement connectée à son cœur, et plus de 225 000 albums vendus en carrière, la renommée d’Ima n’est plus à faire. Son album Smile, a été certifié platine pour avoir atteint le plateau des 100 000 copies vendues, après s’être maintenu dans le TOP 10 des ventes durant plus de soixante semaines !

La chanteuse et comédienne se voyait aussi remettre deux disques d’or au cours de l’année 2009, pour ses opus a la vida ! et Christmas.

Cette année, IMA nous offrait son album coffret « BEST OF » recueillant 22 de ses plus grands succès et 19 vidéoclips en 10 ans de carrière.

IMA se sert aussi de sa notoriété pour sensibiliser les gens aux causes qui lui tiennent à cœur.

En 2001, elle participe au concours « Ma première Place des Arts » où elle remporte le Premier Prix d’interprétation ainsi que la Mention du public.

En septembre 2002, elle lance son premier album éponyme où on trouve, comme collaborateur tant pour la musique que pour les textes, des noms comme ceux de Vincenzo Thoma (qui a travaillé pour Lara Fabian), Eros Ramazzotti (Luciano Pavarotti, Cher), Frédérick Baron, Sylvain Cossette et Mario Pelchat. Ce disque comprend les succès Ton corps sur mon corps, Donne-moi et évidemment Baïla.

Près de cinquante spectacles suivront en 2003, dont une prestation à Québec à l’occasion de la Fête nationale (200 000 personnes). Sylvain Cossette l’invite à se joindre à sa tournée. IMA y a fait une dizaine de prestations.

Son deuxième album, Pardonne-moi si je t'aime, lancé en mars 2005, IMA emprunte autant à la musique pop qu'au rock ou au folk.

IMA sort son troisième album, Smile en mars 2007. Conçu avec le réalisateur Guy St-Onge, elle y chante en quatre langues (français, anglais, italien et espagnol). Cet album reçoit beaucoup de bonnes critiques. Elle part en tournée pendant plus d'un an pour promouvoir l'album.

En mars 2008, IMA effectue sa grande rentrée montréalaise au Théâtre St-Denis. Forte de ce succès, elle y retourne en avril pour y présenter deux supplémentaires.

À l'été 2008, elle participe au grand spectacle d'ouverture des Francofolies de Montréal et a l'honneur d’être invitée à présenter son spectacle au Théâtre du Nouveau Monde (TNM) dans le cadre du Festival international de jazz de Montréal.

Le , IMA reçoit un Disque platine pour 100 000 copies vendues de Smile qui s’est maintenu parmi les 10 meilleures ventes durant plus de soixante semaines.

Le , entourée d'une quinzaine de musiciens, elle lance A la vida!, un album qui réunit douze titres majoritairement en français, dont deux pièces originales. Le disque rencontra encore beaucoup de succès.

En 2011 elle a lancé son sixième album, Precious. Cette même année, Ima a eu l’honneur d’interpréter l’hymne national précédant le départ du Grand Prix du Canada. À noter que ce rendez-vous annuel des amateurs de course automobile est diffusé dans plus de 188 pays à travers le monde et regardé par plus de 100 millions de personnes. Ima est d’autant plus heureuse qu’elle a réalisé un grand rêve de carrière en faisant partie de la programmation du Festival International de Jazz de Montréal. Elle a envoûté plus de 60 000 festivaliers tant par son dynamisme contagieux que par ses mélodies vibrantes à l’occasion de son spectacle sur la scène extérieure principale.

En 2012, IMA nous offrait son album coffret « BEST OF » recueillant 22 de ses plus grands succès et 19 vidéoclips en 10 ans de carrière.

Carrière d'actrice[modifier | modifier le code]

En 2006, IMA fait ses débuts à la télévision comme actrice avec un premier rôle dans la télésérie Casino de Réjean Tremblay, diffusée sur les ondes de Radio-Canada. Dans le rôle de Sandra Johnson, elle démontre des talents d'actrice. Elle reprend ce rôle lors de la deuxième saison diffusée en 2008. C’est d’ailleurs ce personnage qui l'a inspirée pour Smile.

Engagement humanitaire[modifier | modifier le code]

IMA se sert aussi de sa notoriété pour sensibiliser les gens aux causes qui lui tiennent à cœur. Notamment à la suite d’une tournée à Kaboul en compagnie de plusieurs autres artistes québécois en 2005, IMA s’est faite porte-parole d’Amnistie Internationale et s'implique dans plusieurs causes humanitaires. Elle est aussi porte-parole de Recours des sans-abris depuis 2007[1].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Compilations[modifier | modifier le code]

Film[modifier | modifier le code]

Ima a également tourné pour la série télévisée Casino où elle a interprété le rôle de Sandra Johnson.

Gérance : Alessandro Cerundolo Les Productions Divine Angel

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.leger.org/

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]