Renato Bruson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Renato Bruson
Renato Bruson

Renato Bruson (né le 13 janvier 1936 à Este, dans la Province de Padoue, en Vénétie) est un baryton italien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études de chimie, il s'oriente vers la carrière lyrique et étudie à Parme avec Elena Fava-Ceriati. Il fait ses débuts en 1961 au Festival de Spolète, dans le rôle du Comte de Luna dans Il trovatore. Il chante alors dans toute l'Italie (début à La Scala en 1972) et dans plusieurs théâtres lyriques d'Europe (Vienne, Munich, Francfort, Bruxelles, Monte-Carlo, Paris, Orange, etc).

Un carrière internationale se dessine également avec des débuts au Metropolitan Opera de New York en 1968, au Royal Opera House de Londres en 1975, parait également à San Francisco, Chicago, Buenos Aires, etc.

Il participe à plusieurs reprises d'opéras de Donizetti, notamment Belisario, Linda di Chamounix, Gemma di Vergy, Torquato Tasso, Maria di Rohan, Caterina Cornaro, et se spécialise dans les rôles dits de « baryton Verdi », avec de nombreuses apparitions sur les scènes lyriques internationales dans Nabucco, Macbeth, Attila, Luisa Miller, Rigoletto, La traviata, Simon Boccanegra, Un ballo in maschera, La forza del destino, Don Carlo, Falstaff.

Artiste exigeant avec lui-même, un des rares barytons italiens à avoir repris la tradition belcantiste de chanteurs tels Mattia Battistini et Giuseppe De Luca, et pour cette raison a mis du temps à s'imposer. Il a abordé la mise en scène en 1986, à Naples, avec Simon Boccanegra.

Liens externes[modifier | modifier le code]