Malika Mokeddem

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Malika.

Malika Mokeddem

Description de l'image  Malika_Mokeddem_-_Comédie_du_Livre_2010_-_P1390478.jpg.
Nom de naissance Malika Mokeddem
Activités écrivain
Naissance 5 octobre 1949
Kenadsa, Algérie
Langue d'écriture Français
Genres Essai, roman

Œuvres principales

  • Les hommes qui marchent
  • l'interdite
  • Des rêves et des assassins

Malika Mokeddem, née le 5 octobre 1949 à Kenadsa en Algérie, est une écrivaine algérienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Médecin de formation (elle est spécialiste en néphrologie), elle fait ses études à Oran, puis à Paris. Elle s'installe à Montpellier en 1979.

Malika Mokeddem arrête l'exercice de sa profession en 1985 pour se consacrer à la littérature.

Elle obtient le Prix Littré 1991 pour Les hommes qui marchent (Éditions Ramsey). Comme Sultana, l'héroïne de son roman L'interdite, Malika Mokeddem n'a jamais cessé de se battre pour que toutes les femmes puissent étudier et être libérées de l'oppression qu'elle subissent de la part des hommes. Ses livres sont animés par l'amour et la violence avec lesquels elle mène ce combat.

Citation[modifier | modifier le code]

« Écrire c'est gagner une page de vie, c'est reprendre un empan de souffle à l'angoisse, c'est retrouver, au-dessus du trouble et du désarroi, un pointillé d'espoir. L'écriture est le nomadisme de mon esprit, dans le désert de ses manques, sur les pistes sans autre issue de la nostalgie, sur les traces de l'enfance que je n'ai jamais eue[1]. »

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  1. Les Hommes qui marchent (Ramsay, 1990)
  2. Le Siècle des sauterelles (Ramsay, 1992)
  3. L'interdite (Grasset, 1993)
  4. Des rêves et des assassins (Grasset, 1995)
  5. La Nuit de la lézarde (Grasset, 1998)
  6. N'zid (Seuil, 2001)
  7. La transe des insoumis (Grasset, 2003)
  8. Mes hommes (Grasset, 2005)
  9. Je dois tout à ton oubli (Grasset, 2008)
  10. La désirante (Grasset, 2011)

Bibliographie critique[modifier | modifier le code]

  • Collectif sous la direction de Yolande Aline Helm. Malika Mokeddem : envers et contre tout. L'Harmattan, Paris, 2000, 270 p. ISBN 2-7384-9860-4
  • Collectif sous la direction de Najib Redouane, Yvette Bena Youn-Szmidt et Robert Elbaz. Malika Mokkedem. L'Harmattan, Paris, 2003, 352 p. Coll. « Autour des écrivains maghrébins ». ISBN 2-7475-5092-3
  • Collectif. Malika Mokkedem – Métissages. Edition du Tell. Blida (Algérie), 2007. Coll. « Auteurs d’hier et d’aujourd’hui ».

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Collectif, Malika Mokeddem, Paris, L'Harmattan,‎ 2003, 352 p. (ISBN 2-7475-5092-3)