MV Liemba

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
MV Liemba
Image illustrative de l'article MV Liemba

Autres noms Graf von Götzen
Histoire
Quille posée 1913
Lancement 1914
Mise en service 1914
Statut Navigue toujours sur le Lac Tanganyika en 2012
Caractéristiques techniques
Longueur 70 m
Maître-bau 10 m
Déplacement 1575 t
Vitesse 9 nœuds
Autres caractéristiques
Armateur Tanzania Railways Corporation
Pavillon Tanzanie (Kigoma)

Le MV Liemba, initialement appelé le Graf von Götzen, est un ferry naviguant sur la côte est du lac Tanganyika. Il a été construit en 1913 par les colons allemands, il fut utilisé comme navire de guerre, sur ce même lac, durant la Première Guerre mondiale. Pendant la guerre, au cours du retrait de Kigoma, il coula mais fut renfloué par les Britanniques. Aujourd'hui, il est la propriété de la Tanzania Railways Corporation et fait la liaison entre les ports de Kigoma en Tanzanie et Mpulungu en Zambie, il réalise de nombreux arrêts entre ces deux villes.

Ce bateau a servi d'inspiration pour le bateau de guerre allemand Empress Luisa, dans le roman The African Queen (1935), et dans la version cinématographique.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les débuts[modifier | modifier le code]

Le Graf von Götzen a été construit en 1913 aux chantiers navals allemands Meyer Werft, à Papenburg. Son nom fait référence au comte (Graf en allemand) Gustav Adolf von Götzen, premier gouverneur de l'Afrique orientale allemande. Peu après sa construction, le bateau fut démonté, puis partit pour l'Afrique de l'Est afin de consolider la présence allemande dans cette zone. Il arriva à Dar es Salam et fut transporté jusqu'au lac Tanganyika par chemin de fer et même à dos d'homme. Après une reconstruction à Kigoma, il est lancé en janvier 1915.

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Goetzen 1915

Au début de la guerre, les Allemands s'assurèrent la domination complète du lac grâce au Graf von Götzen. Le bateau était d'utilisation double, il servait au transport de personnel et de fret à travers le lac, mais aussi à réaliser des attaques surprise contre les troupes alliées. Il fut équipé, après le sabordage du SMS Königsberg, de deux de ses canons. S'emparer du lac devint un objectif essentiel pour les forces alliées. Sous le commandement de Geoffrey Spicer-Simson et de la Royal Navy, ils firent venir deux navires à moteur (Mimi et Toutou) depuis l'Angleterre, par le rail, la route et le fleuve à Kalemie sur le rivage occidental du lac Tanganyika. Les deux bateaux restèrent inactifs jusqu'en décembre 1915, puis montèrent une attaque surprise sur les Allemands, avec la capture du canonnier Kingani. Un autre navire allemand, le Hedwig, fut coulé en février 1916, le Götzen restant le seul navire allemand pour commander le lac.

En raison de leur position renforcée sur le lac, les alliés commencèrent à avancer sur le lac en direction de Kigoma. Les Belges établirent une base aérienne sur le rivage occidental à Albertville. Ce fut de là, que le 10 juin 1916, fut lancé un bombardement sur les positions allemandes dans et autour de Kigoma. Il n'est pas très sûr que le Graf von Götzen fût touché ou non. Les Belges prétendirent que oui, mais les Allemands l'ont nié. La thèse belge semble néanmoins exacte car dès ce bombardement, la canonnière devint incapable de manœuvrer, sa gouverne ayant été endommagée par la bombe de 65 livres qui avait atteint le gaillard arrière, et son activité de tirs cessa immédiatement[1]. Le moral des Allemands souffrit de cette défaite. Le navire fut plus tard dépouillé de son canon, ce dernier étant nécessaire ailleurs.

Canon du Goetzen provenant du SMS Königsberg (octobre 1916)

La guerre sur le lac avait atteint une impasse, les deux parties refusant d'attaquer. Cependant, la guerre terrestre progressait, en grande partie à l'avantage des alliés, qui détruisirent la voie ferrée en juillet 1916 et menacèrent d'isoler complètement Kigoma. Ainsi, le commandant allemand Gustav Zimmer abandonna la ville. Afin d'éviter que son bateau ne fût pris par les alliés, il le coula dans une profondeur d'eau d'environ 20 mètres près de la rive du Katabe Bay (désignation belge: Baie de l’éléphant; désignation britannique: Bangwe Bay) à la position 04° 54' 05" S; 029° 36' 12" le 26 juillet[2].

Renaissance[modifier | modifier le code]

Le Graf von Götzen resta gisant au fond du lac jusqu'en 1924, quand il fut renfloué par les Anglais, pour faciliter le transport autour du lac dans le nouveau protectorat du Tanganyika. Ils constatèrent que les moteurs et les chaudières étaient encore utilisables et le bateau fut remis en service en 1927 comme bac transport de passagers et de cargaison sous le nouveau nom de MV Liemba.

Histoire récente[modifier | modifier le code]

Ce ferry fonctionne presque continuellement depuis 1927. Après l'indépendance tanzanienne en 1961, la Tanzania Railways Corporation a assuré le fonctionnement du bac, leur permettant de le relier dans les services avec la ligne centrale de Kigoma à Dar es Salaam. En 1970, le bateau a subi sa dernière révision, au cours de laquelle le moteur traditionnel à charbon a été remplacé par un Diesel et la cabine a été améliorée, permettant une augmentation du nombre de passagers de 430 à 600. En 1997, le Liemba a été employé par le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR), avec le MV Mwongozo, pour transporter plus de 75 000 réfugiés, qui avaient quitté le Zaïre pendant la première guerre du Congo, suite au renversement du dictateur Mobutu Sese Seko. Le bateau a fait un total de 22 voyages entre Kigoma et Uvira pendant cette opération de cinq mois.

The African Queen[modifier | modifier le code]

La bataille du lac Tanganyika a inspiré le roman de 1935, The African Queen, de C. S. Forester. La canonnière allemande Königin Luisa (nommée par le héros Charlie Allnutt sous le nom du Luisa), est inspirée du Graf von Götzen. De plus, les événements dépeints dans le film sont inspirés de l'opération effectuée par les Anglais, mais les événements réels décrits dans le livre sont peu ressemblants avec les faits réels. Le livre a été plus tard transformé en film, le classique de 1951 L'Odyssée de l'African Queen, avec dans les rôles principaux Humphrey Bogart et Katharine Hepburn. La canonnière utilisée pour le tournage est le Lugard II, possédé par des chemins de fer d'East African, et fonctionnant sur le lac Édouard, et par vapeur le Buganda sur le lac Victoria. Le film a cependant apporté une certaine notoriété au Götzen/Liemba. À l'instar du Graf von Götzen, le Luisa a fini au fond du lac Tanganyika, à la suite d'une collision avec le Africa Queen à la fin du film.

Service de transport de passagers[modifier | modifier le code]

Le Liemba réalise deux aller-retours Kigoma à Mpulungu par mois. Du mercredi au vendredi de Kigoma à Mpulungu et dans l'autre sens du vendredi au dimanche. Le logement s'étend de la 1re classe (cabine de luxe) à la 3e classe (location de sièges seulement). Il y a des ports à Kigoma, Mpulungu et Kasanga, mais à tous autres arrêts, les passagers doivent descendre sur le rivage par de petites embarcations. Les arrêts notables le long de l'itinéraire incluent : Lagosa (pour le parc national des montagnes de Mahale), Karema (pour Mpanda) et Kasanga (pour Sumbawanga).

En 2012 l'état du bateau est fortement dégradé, de nombreuses réparations ont déjà été différées pour des raisons budgétaires ; de plus la mise en cale du bateau est actuellement impossible, car pour une durée indéterminée le Liemba est le seul ferry circulant sur le lac. En effet, le MV Mwongozo est actuellement loué par une compagnie pétrolière et ne peut donc remplacer le Liemba. Un arrêt des liaisons commerciales porterait un coup fatal à l'économie des riverains.

Source[modifier | modifier le code]

  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « MV Liemba » (voir la liste des auteurs)
  • L'émission Faut pas rêver du 22 février avec Tania Young, sur la chaîne France 3, a présenté un documentaire sur le MV Liemba.
  1. A. Lederer – De Kongolese Weermacht en de Belgische Operaties in Afrika tijdens de Twee Wereldoorlogende ("L'Armée congolaise et les Opérations belges en Afrique pendant les deux Guerres mondiales") – Bruxelles, 1966
  2. Leconte: Les ancêtres de notre Force Navale. S. 331; Moulaert: La campagne du Tanganika. S. 119; Royaume de Belgique, Ministère de la Défense: Les campagnes coloniales belges 1914 – 1918, Bd II S. 373