Lactation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La lactation est une fonction physiologique de la femme et des femelles de mammifères qui se traduit par la sécrétion de lait par les glandes mammaires après la parturition. La lactation est déclenchée et entretenue par une hormone produite par l'hypophyse, la prolactine. Elle est également entretenue par une voie réflexe nerveuse initiée par la succion du bébé qui provoque la production dans l'hypothalamus et la sécrétion d'ocytocine. Cette neurohormone a pour effet de faire contracter les cellules myoépithéliales mammaires permettant l'éjection du lait et aussi de stimuler la production des protéines du lait.

Monde animal[modifier | modifier le code]

En élevage, on appelle période de lactation la période pendant laquelle une vache laitière, et plus généralement la femelle d’un mammifère, produit du lait. Cette période commence à la mise bas et dure 305 jours en moyenne chez la vache laitière (durée variable selon les espèces). La production est à son maximum après le vêlage ( « pic de lactation » ) et décroit plus ou moins lentement jusqu'à la période de tarissement. Le total cumulé de lait produit pendant cette durée de 10 mois est compris en moyenne entre 2.000 et 15.000 kg de lait selon les races laitières ( européennes ou Nord-Américaines ).

Dans l'élevage laitier, la lactation est détournée de sa fonction naturelle, qui est d'alimenter les jeunes, en faveur de la production de lait pour l'alimentation humaine. Le « veau-nourrisson » (âgé de 0 à 4 jours) , dont la naissance est nécessaire pour déclencher la lactation, devient ensuite :

soit un « veau de boucherie » : veau alimenté exclusivement avec du lait ou des aliments d'allaitement de 4 jours jusqu'à 3-4 mois et abattu au poids de 150-200 kg vif.
soit un « veau d'élevage » : veau âgé de 4 jours à 4 mois, destiné ou à la reproduction comme vache laitière ou taureau, soit à la boucherie comme « jeune bovin de boucherie »

Espèce humaine[modifier | modifier le code]

Lactation de saint Bernard, dans l’église de Reillanne.
Articles détaillés : Allaitement et Lait maternel.

Chez la femme, la lactation est déterminée par les caractéristiques propres à l'être humain, tant au niveau de l'anatomie du sein, de la physiologie de la lactation humaine, du mécanisme de succion du bébé qui tète, de l'entretien de la lactation, chez la mère, des composants du lait maternel humain.

Optimisation de la lactation[modifier | modifier le code]

Certains aliments favorisent ou augmentent la sécrétion lactée (galactogenèse).

Les galactagogues les plus fréquemment cités sont :

D'autres aliments tels que la sauge, la menthe et le persil bloquent la lactation.

Troubles de la lactation[modifier | modifier le code]

En cas de lactation dans des situations anormales, on parle de galactorrhée.

Voir aussi[modifier | modifier le code]