Livre des Nombres

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Les Nombres
Image illustrative de l'article Livre des Nombres
Plaie des Israélistes quand ils mangèrent des cailles (illustration des Figures de la Bible)

Titre dans le Tanakh Bəmidbar (Dans le désert)
Auteur traditionnel Moïse
Auteur(s) selon l'exégèse Plusieurs auteurs anonymes
Datation traditionnelle XVIe-XIIe siècle av. J.-C.
Datation historique VIIIe-VIe siècle av. J.-C.
Plus ancien manuscrit Qumrân 2 et 4
Nombre de chapitres 36
Classification
Tanakh Torah
Canon chrétien Pentateuque
Précédent Lévitique Livre des Nombres Deutéronome Suivant
Précédent Lévitique Livre des Nombres Deutéronome Suivant

Le Livre des Nombres (traduit du grec Αριθμοί Arithmoí, en hébreu במדבר Bəmidbar, dans le désert) est le quatrième livre de la Bible. Ce livre regroupe tous les éléments qui ont pris place entre la sortie d'Égypte et l'arrivée en terre promise.

Il doit son titre aux nombreux dénombrements ou recensements des Israélites qu'il comporte, mais cela ne représente pas l'essentiel de l'ouvrage. Ce texte aborde des thèmes variés et on y trouve des récits, des textes de lois, des prophéties et des listes généalogiques. Il relate l'histoire du voyage d'Israël depuis le mont Sinaï jusqu'aux plaines de Moab à la frontière de Canaan. Un de ses enseignements les plus importants est que le peuple de Dieu doit agir selon la foi, faisant confiance à ses promesses, s'il veut continuer avec succès. Il raconte le châtiment infligé par Dieu à Israël pour sa désobéissance et donne des renseignements sur les lois israélites.

La tradition attribue son écriture à Moïse, mais les tensions et contradictions internes du livre, ainsi que le vocabulaire employé et les allusions à des évènements historiques, incitent la recherche moderne à situer plutôt son écriture entre le VIIIe siècle av. J.-C. et le VIe siècle av. J.-C..

Résumé[modifier | modifier le code]

Les chapitres 1 à 10 parlent des préparatifs d'Israël pour le départ du Sinaï. Les chapitres 11 à 14 décrivent la marche proprement dite, l'envoi des espions en Canaan et le refus d'Israël d'entrer dans la terre promise. Les chapitres 15 à 19 notent diverses lois et divers événements historiques. Les chapitres 20 à 36 sont l'histoire de la dernière année du peuple dans le désert.

Composition[modifier | modifier le code]

Les tensions et contradictions du livre des Nombres incitent les exégètes à penser que le texte est constitué de plusieurs couches rédactionnelles. La présence de textes de type sacerdotal, rédigé très probablement à l'époque perse, fait consensus. Ces textes se retrouvent entre autres dans les chapitres 15, 18-19, 26-31 et 34-36[1].

Différents textes non sacerdotaux, qui ne proviennent pas forcément du même milieu, sont aussi présents dans le livre. Il s'agit notamment des chapitres 11-25 (sauf quelques exceptions) et du chapitre 33. Les récits de ces chapitres peuvent provenir de sources plus anciennes et avoir été transmis indépendamment. Par exemple, le récit de Balaam qui est contenu dans les chapitres 22-24, semble provenir de sources pouvant remonter au VIIIe siècle av. J.-C. et avoir été transmis indépendamment du reste du livre[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Thomas Römer (éd.), Jean-Daniel Macchi (éd.) et Christophe Nihan (éd.), Introduction à l'Ancien Testament, Labor et Fides, 2009, p=286-288
  2. Thomas Römer (éd.), Jean-Daniel Macchi (éd.) et Christophe Nihan (éd.), Introduction à l'Ancien Testament, Labor et Fides, 2009, p=288-290

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :