Lévitique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lévitique
Image illustrative de l'article Lévitique
L'envoi du bouc à Azazel (gravure de W.J. Webb)

Titre dans le Tanakh Vayikra (Et Il appela)
Auteur traditionnel Moïse
Auteur(s) selon l'exégèse Plusieurs auteurs anonymes
Datation traditionnelle XVIe-XIIe siècle av. J.-C.
Datation historique Ve siècle av. J.-C.
Plus ancien manuscrit Qumrân 1, 2 4, 6 et 11
Nombre de chapitres 27
Classification
Tanakh Torah
Canon chrétien Pentateuque
Précédent Exode Lévitique Nombres Suivant
Précédent Exode Lévitique Nombres Suivant

Le Lévitique (en grec ancien Λευιτικός Leuitikós, relatif aux Juifs, en hébreu ויקרא Vayikra, et Il appela) est le troisième des cinq livres de la Torah (Pentateuque). Il doit son nom au terme « lévite », prêtre hébreu issu de la tribu de Lévi. Il parle des devoirs sacerdotaux en Israël. Il met l'accent sur la sainteté de Dieu et le code selon lequel son peuple pouvait vivre pour devenir saint. Son but est d'enseigner les préceptes moraux et les rituels religieux de la loi de Moïse.

L'étude de l'hébreu dans le texte montre plusieurs styles d'écriture différents, et l'étude du contenu montre plusieurs préoccupations théologiques qui ne sont pas toujours conciliables. Il est donc raisonnable de penser que le Lévitique, comme l'ensemble du Pentateuque, a été écrit par plusieurs auteurs, et il est aujourd'hui admis que le livre a pris forme durant le Ve siècle av. J.-C., soit de nombreux siècles après Moïse.

Le livre comprend 27 chapitres, qui relatent l'exposé à Moïse de lois et de rites.

Résumé[modifier | modifier le code]

Les chapitres 1 à 7 expliquent les ordonnances du sacrifice. Le chapitre 3 est consacré à l'offrande de paix.

Les chapitres 8 à 10 décrivent le rituel observé lors de la consécration des sacrificateurs.

Le chapitre 11 explique ce que l'on peut ou ne peut pas manger et ce qui est pur ou impur.

Le chapitre 12 parle de l'état des femmes après l'enfantement.

Les chapitres 13 à 15 sont des lois relatives à l'impureté cérémonielle :

  • Chapitre 13 : lèpre humaine, tumeur, dartre et tache,
  • Chapitre 14 : purification du lépreux,
  • Chapitre 15 : impuretés sexuelles.

Le chapitre 16 contient le rituel à respecter pour la fête de Yom Kippour. Il mentionne le démon Azazel.

Les chapitres 17 à 26 contiennent un code de lois traitant des observances religieuses et sociales.

Le chapitre 27 explique que le Seigneur a commandé à Israël de consacrer au Seigneur ses récoltes et ses troupeaux de gros et de petit bétail.

Composition[modifier | modifier le code]

Le livre a vraisemblablement pris forme au Ve siècle av. J.-C., durant l'époque perse[1].

Commentaire sur le Lévitique[modifier | modifier le code]

Le commentaire sur le Lévitique dans la tradition du judaïsme rabbinique est le Sifra, aussi appelé Torat Cohanim.

Rabbi Ishmaël a exposé treize principes d'herméneutique dans la Baraïta, qui se trouve en introduction au Sifra.

Le livre sert à la compréhension de la liturgie chrétienne : dans la théologie de la messe, le sacrifice est interprété comme étant l'Eucharistie, c'est-à-dire l'offrande de Jésus sur la croix.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Adrian Schenker dans Thomas Römer (éd.), Jean-Daniel Macchi (éd.) et Christophe Nihan (éd.), Introduction à l'Ancien Testament, Labor et Fides, 2009, p=275-276

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Didier Luciani, Le Lévitique. Éthique et esthétique, coll. Connaître la Bible, no 40, Bruxelles, Lumen Vitae, 2005, 80 p. ISBN 2-87324-260-4.
  • Jean-François Lefebvre, Un mémorial de la création et de la rédemption. Le jubilé biblique en Lv 25, coll. Connaître la Bible, no 23, Bruxelles, Lumen Vitae, 2001, 64 p. ISBN 2-87324-158-6.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]