Bing (moteur de recherche)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Live.com)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bing.
Logo de Bing (moteur de recherche)
Logo de Bing

URL bing.com
Commercial Oui
Langue(s) Multilingue
Inscription Facultative
Propriétaire Microsoft Corporation
Lancement 1er juin 2009
État actuel En activité

Bing, anciennement Live Search, Windows Live Search et MSN Search, est un moteur de recherche développé par la société Microsoft. Il a été rendu public le 1er juin 2009.

Au moment de sa sortie, en 2008, cela révélait un changement dans la stratégie commerciale de Microsoft, qui séparait son moteur de recherche de sa suite d’applications Windows Live.

Présentation générale[modifier | modifier le code]

Dans sa version finale, Bing offre les options de recherches suivantes : sites web, images, vidéos, shopping, actualités, cartes, voyages...

Selon Microsoft, ce moteur de recherche innove en termes d’algorithmes, qui donne des résultats plus pertinents, mieux organisés et classés en rubriques thématiques[1]. De plus, de nouvelles fonctionnalités ont été ajoutées, comme des comparateurs de prix[2].

L’objectif pour Microsoft avec ce quatrième moteur de recherche est de mieux concurrencer la suprématie du géant Google, le leader absolu sur ce secteur. Ce dernier compte, à la date d'avril 2009, 65,3 % de part de marché. Lors du lancement de Bing, Microsoft a prévu un budget communication compris entre 80 et 100 millions de dollars[3].

Ce moteur de recherche est intégré aux pages de MSN et Windows Live. En juillet 2009, un partenariat a été conclu entre Microsoft et Yahoo!. Cet accord prévoit que Bing fournisse son algorithme au moteur de recherche Yahoo! Search sur les portails Yahoo!.

En mai 2010, Microsoft annonce une alliance avec le constructeur canadien Research in Motion (partout concurrents dans le domaine des systèmes d'exploitation mobiles) qui prévoit l’intégration de Bing comme moteur de recherche par défaut dans les terminaux mobiles Blackberry.

La campagne publicitaire de Microsoft est risquée dans la mesure où la dépense de deux euros dans la promotion ne lui rapporte qu'un euro comme bénéfice d'exploitation donc engendre plus de 2,5 millions de dollars de pertes sur la dernière année[4]. Les résultats de la branche moteur de recherche par Microsoft en septembre 2011 indiquent de pires résultats encore : depuis la création de cette division, l'entreprise a essuyé plus de 9 milliards de dollars de pertes[5].Toutes ces pertes font dire aux analystes qu'il est inutile pour Microsoft de garder Bing et qu'il devrait s'en dessaisir[6].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le mot « bing » est une onomatopée. Microsoft a indiqué que ce nom a été choisi car il était « mémorisable, court, facile à épeler et il peut fonctionner comme une URL partout dans le monde » et qu’il rappelait aux gens le son qui survient « au moment de la découverte et de la prise de décision »[7].

Pendant la période de test en interne chez Microsoft, Bing avait pour nom de code Kumo[8]. Ce mot signifie nuage dans la langue japonaise. D'après Microsoft, ils avaient opté pour ce nom en référence à la manière dont les moteurs de recherche tissent une toile sur les ressources d’Internet, afin de les ajouter à leur base de données, mais aussi pour faire une allusion au cloud computing (cloud signifiant « nuage » en anglais).

Des rumeurs rapportent que Bing veut dire « Bing Is Not Google », ce qui serait un acronyme récursif[9], ou « Best Is Not Google ».

Dans la langue orale turque archaïque, le mot « millier » se disait « bïng » et pour certains dialectes turcs, ce mot prend aussi la signification d'« une très grande quantité »[10]

Fonctions proposées[modifier | modifier le code]

  • Recherche sur le web
  • Recherche d’images
  • Recherche de vidéos (avec une sélection au démarrage dans la version complète)
  • Comparateur de prix via Ciao
  • Recherche dans l’actualité (avec des articles compilés automatiquement dans la version complète)
  • Recherche sur une carte (Bing Maps)
  • Recherche de voyage (non disponible sur la bêta)
  • Fil RSS sur toutes les pages de résultats

Controverses[modifier | modifier le code]

  • Pornographie : Microsoft a été accusé de se lancer avec Bing dans la pornographie, en raison de la facilité à contourner la sécurité du moteur de recherche afin de pouvoir lire des vidéos simplement en passant la souris dessus. Ce problème a par la suite été corrigé, avec la création du sous-domaine explicit.bing.com. Dorénavant avec Bing, la lecture de vidéos ne se fait plus automatiquement mais seulement après une validation de l'âge de l'utilisateur[11].
  • Espionnage des résultats Google : Dans le début 2011, Google a accusé Bing d'utiliser les données d'utilisateurs d'Internet Explorer pour copier et reproduire les résultats Google[12]. La supercherie a été appuyée par les captures d'écran des deux moteurs de recherche, dont la requête est inintelligible et dont Google avaient sciemment manipulé les résultats: les résultats sont identiques. Google a donc porté plainte[13]. Hiybbprqag est un mot artificiel parmi une centaine, le plus connu, sans signification, utilisé par Google pour piéger ses concurrents, particulièrement Microsoft. La requête correspondante, qui ne devrait renvoyer à aucune page Web, fournit la preuve d'une contrefaçon[14].

Bing Webmaster[modifier | modifier le code]

Au même titre que Google avec son interface Webmaster Tools, Microsoft a lancé le même type d'interface pour son nouveau moteur de recherche Bing. Bing Webmaster propose l'inscription d'un ou plusieurs sites et des outils de suivi du référencement ou de l'indexation des pages. On note par exemple les liens entrants et leur nombre, les pages indexées, les mots clés importants des requêtes issues des internautes... L'interface propose également la création de fichier Sitemap pour accélérer l'indexation des pages web. Cependant, celui-ci ne se construit pas exactement de la même manière que le Sitemap proposé par Google, il faut donc créer un nouveau sitemap pour chaque site web ajouté.

Historique des différentes versions[modifier | modifier le code]

MSN Search[modifier | modifier le code]

MSN Search, lancé à l'automne 1998, comprenait un moteur de recherche, un index et un robot d'indexation. Il utilisait les résultats de recherche d'Inktomi, un autre moteur de recherche.

Début 1999, la version de MSN Search montrait les résultats de recherche de Looksmart[Quoi ?] mélangés avec ceux d'Inktomi, sauf pour une courte période en 1999, pendant laquelle les résultats provenaient d'AltaVista.

Par la suite, Microsoft développa MSN Search pour fournir ses propres résultats de recherche (listes d'adresses Web, avec des exemples de contenus correspondant à la demande de l'utilisateur), un index hebdomadaire ou quotidien de ce qui avait changé. Les améliorations commencèrent, en tant que version béta, en novembre 2004 (basées sur plusieurs années de recherche), et se poursuivirent, en version commerciale, en février 2005.

La recherche d'images fut améliorée en intégrant le moteur tiers, Picsearch[Quoi ?]. Le service commença également à fournir ses propres résultats de recherche à d'autres moteurs de recherche, dans le but de renforcer son implantation et sa prédominance dans ce secteur.

Windows Live Search[modifier | modifier le code]

La première version béta publique de Windows Live Search fut dévoilée le 8 mars 2006 et la version finale fut mise en ligne le 11 septembre 2006, en remplacement de MSN Search.

Le nouveau moteur de recherche offrait aux utilisateurs la possibilité de chercher des types d'informations spécifiques en utilisant des onglets tels que « Web », « news », « images », « musique », « bureau », « disques locaux », ainsi qu'Encarta. Windows Live Search visait à rendre ses plus de 2,5 milliards de requêtes mensuelles « plus utiles, en fournissant aux consommateurs un meilleur accès à l'information et des réponses plus précises à leurs questions ». Un menu de configuration était disponible pour personnaliser le moteur de recherche par défaut dans le Navigateur Web Internet Explorer.

Lors du passage de MSN Search à Windows Live Search, Microsoft cessa d'utiliser Picsearch et commença à utiliser son propre moteur de recherche d'images, basé sur un algorithme propriétaire de recherches[15].

Live Search[modifier | modifier le code]

Le 21 mars 2007, Microsoft annonçait qu'il séparait le développement de moteurs de recherches de la famille de services Windows Live, renommant ce service en Live Search.

Live Search a été intégré dans la Live Search and Ad Platform (Recherches en Direct et Plateforme Publicitaire), dirigée par Satya Nadella[Qui ?], faisant partie de la division Platform and Systems (Systèmes et Plateformes) de Microsoft. Dans le cadre de ce changement, Live Search a été consolidé avec Microsoft adCenter[Quoi ?][16]. Toute une série de réorganisations et de consolidations de l'offre du moteur de recherche de Microsoft ont été faites sous la marque Live Search.

Le 23 mai 2008, Microsoft annonça l'interruption de Live Search Books et de Live Search Academic, ainsi que l'intégration de tous les résultats de recherches sur des livres ou à caractère académiques dans le moteur standard. Par conséquent, Microsoft ferma également la section Live Search Books Publisher Program.

Dans la continuité, Windows Live Expo[Quoi ?] fut interrompu le 31 juillet 2008. Peu après, Live Search Macros, un service qui permettait aux utilisateurs de créer leur propre moteur de recherche ou d'utiliser des macros créées par d'autres utilisateurs fut interrompu à son tour.

Le 15 mai 2009, Live Product Upload, un service qui permettait aux commerciaux de télécharger des informations sur Live Search Products, fut interrompu. La réorganisation finale, devenue « Live Search QnA » fut renommée en « MSN QnA » le 18 février 2009, pour être interrompue à son tour le 21 mai 2009[17].

Microsoft reconnut par la suite qu'il n'y aurait pas d'issue tant que le mot « Live » resterait dans la marque[18]. Afin de créer une nouvelle identité pour les services de moteur de recherches de Microsoft, Live Search fut officiellement remplacé par Bing le 3 juin 2009[19].

Identité visuelle (logo)[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://news.cnet.com/8301-17939_109-10251432-2.html
  2. Communiqué de presse, Microsoft lance un nouveau service de recherche sur Internet www.bing.com
  3. Avec Bing, Microsoft repart à l'assaut de Google, lemonde.fr
  4. Partenariat entre Bing et BlackBerry : Le jeu en vaut-il le prix pour Microsoft?, 20 Minutes, 3 mai 2011
  5. Microsoft a perdu 9 milliards de dollars à cause de Bing, Numérama, Simon Robic, 21 septembre 2011
  6. Microsoft devrait vendre Bing, selon des analystes, technaute, Alain McKenna, 26 juillet 2011
  7. (en) « The sound of found: Bing! », Neowin.net,‎ 28 mai 2009 (consulté le 29 mai 2009)
  8. (en) « First screenshot of Microsoft's Kumo emerges », Neowin.net,‎ 3 mars 2009 (consulté le 29 mai 2009)
  9. David Bradley, « Bing Is Not Google », sur Sciencetext,‎ 2009 (consulté le 26 juin 2009)
  10. Georges Ifrah, Histoire universelles des chiffres : l'intelligence des hommes racontée par les nombres et le calcul, vol. 1, France Loisir,‎ 1995, 1042 p. (ISBN 2-7242-8461-5), p. 80
  11. http://www.laboiteasorties.com/2009/06/microsoft-se-lance-dans-le-porno-bing/comment-page-1/
  12. Google accuse Bing de le copier, 01.net, 2 février 2011
  13. Emmanuel Paquette, Eric Schmidt: Google ne trafique pas ses résultats de recherche!, l'Express, 27 mai 2011
  14. (en) Amit Singhal, Microsoft’s Bing uses Google search results—and denies it, The official Google blog, 1er février 2011
  15. Chris Sherman, 12 septembre 2006, Microsoft augmente l’offre Live Search
  16. Mary Jo Foley: Microsoft sépare Live Search du reste de la famille Windows Live
  17. Live QnA team blog announcement
  18. Keynote avec Kevin Johnson à Microsoft
  19. Wired Magazine, 28 mai 2009, Hands On With Microsoft’s New Search Engine: Bing, But No Boom

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]