Exalead

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Exalead

Description de l'image  Exalead.png.
Dates clés 2000 - Création de l'entreprise
Octobre 2006 - Lancement du moteur de recherche grand public
9 juin 2010 - Annonce du rachat par Dassault Systèmes
Début 2014 - Annonce de la dissolution[1].
Personnages clés François Bourdoncle, Patrice Bertin, cofondateurs
Slogan Connect the dots
Siège social Drapeau de France Paris (France)
Activité Moteurs de recherche, applications orientées recherche, internet
Produits CloudView
Société mère Dassault Systèmes
Filiales États-Unis (cédée en 2012), Royaume Uni, Italie, Allemagne, Espagne (liquidée en 2012) et Benelux
Effectif 125 employés (au 31/12/2012)
Site web www.exalead.fr
Chiffre d’affaires en diminution 13,4 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2012
-23 %
Résultat net perte 15,3 millions d'euros
en diminution

Exalead [eg'zæli:d] est un éditeur de logiciels français spécialisé dans les infrastructures permettant le développement d'applications pour les entreprises sur une base de moteur de recherche, appartenant au groupe Dassault Systèmes. Exalead a reçu en 2008 le prix AFDEL de l'éditeur logiciel français ayant eu la plus forte croissance[2]. La société a été dissoute au premier trimestre de l'année 2014[1].

Exalead dispose également d'un démonstrateur technologique grand public qui indexe 16 milliards de pages Web.

Fonctionnalités[modifier | modifier le code]

Exalead permet la recherche de sons et de vidéos, à l'image de tous les moteurs de recherche. Ce moteur de recherche a diverses fonctionnalités, comme la prévisualisation des résultats de recherche, l'affichage de captures d'écran de chaque résultat. Il existe également la possibilité d'affiner les résultats de la recherche selon des critères de localité, types de documents et termes associés. Enfin, il permet de créer et gérer une sélection de sites favoris disponible directement sur la page d'accueil, permettant en un clic d'aller sur ses pages préférées (une image réduite de chacun des sites leur est associée).

L'option type de recherche permet une recherche phonétique (par exemple, une recherche par expressions rationnelles).

Exalead a également mis au point un moteur de recherche pour Wikipedia qui permet la navigation dans l'encyclopédie grâce à un nuage de mots clefs (catégories, termes associés, personnes, lieux, et organisations).

Exalead fait partie du programme français Quaero au sein duquel elle est responsable du projet de moteur de recherche.

Historique[modifier | modifier le code]

L'entreprise Exalead est fondée en 2000 par d'anciens développeurs d'Alta Vista, dont François Bourdoncle.

Le , Exalead sortait la beta d'une nouvelle interface web, puis le , la passait en version grand public. À la fin décembre 2006, plus de 8 074 618 964 pages sont indexées.

Entre avril et mai 2007, Exalead lance, en version bêta, la possibilité d'inclure ou d'exclure des recherches les blogs ou les forums, la recherche sur Wikipédia et la recherche de vidéos.

Le , Dassault Systèmes annonce le rachat d'Exalead pour environ 135 millions d'euros[3].

Fin septembre 2011, l'entreprise a indiqué qu'elle venait de doubler son index de référencement, passant de 8 à 16 milliards de pages[4].

En 2012, Exalead SA a procédé à la dissolution de sa filiale de distribution espagnole. Exalead a de plus cédé sa filiale de distribution américaine Exalead Inc. à la société Dassault Systèmes Americas Corp.

Début 2014, la société a annoncé sa dissolution en vertu de l'article 1844-5 du Code Civil[1].

Gammes de produits[modifier | modifier le code]

La gamme de produits d'Exalead repose sur une plate-forme commune appelée CloudView et s'articule autour de :

  • CloudView OEM destiné aux éditeurs de logiciels
  • CloudView Search pour la recherche d'entreprise (Intranet, Internet, bases de données, etc.)
  • CloudView 360 pour la construction d'applications métiers

Exalead a également développé: un moteur de recherche PC, Exalead Desktop (Windows uniquement), une barre d'outils Exalead pour Firefox et Internet Explorer ; pour les utilisateurs de Firefox et de Internet Explorer version 7, la possibilité de l'ajouter à la barre de recherche et ajouter le formulaire de recherche Exalead sur un site web ; un module de recherche Exalead pour Netvibes ; un bookmarklet pour indexer les sites favoris.

Exalead et la concurrence[modifier | modifier le code]

De nombreuses innovations caractérisent le moteur de recherche pour le Web d'Exalead mais il reste encore peu utilisé et méconnu du grand public, loin derrière les géants du secteurs Google, Bing, et Yahoo![5]. Cependant, Exalead n'est pas qu'un portail de recherche. Sa principale source de revenus provient du B2B.

Logos[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]