Kemi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kemi
Héraldique
Héraldique
Le centre de Kemi
Le centre de Kemi
Administration
Pays Drapeau de la Finlande Finlande
Région Laponie
Langue(s) parlée(s) finnois
Démographie
Population 22 279 hab. (2012[1])
Densité 242 hab./km2
Géographie
Coordonnées 65° 44′ N 24° 34′ E / 65.73, 24.5665° 44′ Nord 24° 34′ Est / 65.73, 24.56  
Altitude Min. 0 m – Max. 30 m
Superficie 9 196 ha = 91,96 km2
· dont terre 90,71 km2 (98,64 %)
· dont eau 1,25 km2 (1,36 %)
Rang superficie (397e / 336)
Rang population (42e / 336)
Histoire
Province historique Ostrobotnie
Province Laponie
Fondation 1869
Droits de Cité depuis 1869
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Finlande

Voir la carte administrative de Finlande
City locator 14.svg
Kemi

Géolocalisation sur la carte : Finlande

Voir la carte topographique de Finlande
City locator 14.svg
Kemi
Liens
Site web http://www.kemi.fi

Kemi est une ville de Finlande, située au fond du Golfe de Botnie, à l'embouchure du fleuve Kemijoki, en Laponie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Par la superficie, c'est la plus petite municipalité de la province (Laponie), mais sa situation privilégiée (au fond du Golfe de Botnie et à l'embouchure du fleuve Kemijoki) a été la raison de son développement.

Les communes voisines sont Simo et Keminmaa.

Démographie[modifier | modifier le code]

La population de la ville a culminé à plus de 30 000 habitants dans les années 1960.

Évolution démographique
1987 1990 1997 2000 2002 2004 2006 2012
25 984 25 374 24 485 23 689 23 236 22 907 22 835 22 279


Politique[modifier | modifier le code]

En raison de son caractère très industriel, Kemi est politiquement dominée par les partis de gauche, l'Alliance de gauche et le Parti social-démocrate comptant à eux deux 26 sièges sur 43 au conseil municipal (sans compter d'autres petites formations d'extrême-gauche).

Le 18 août 1949, des incidents très violents éclatent à Kemi qui dégénèrent en un affrontements entre la police et les syndicalistes. Deux ouvriers sont tués et de nombreux autres blessés. Ce Jeudi sanglant (Kemin veritorstai en finnois), suivi de la proclamation dans la ville de la loi martiale, entraînera une vague de grèves dans les usines du pays et menacera un temps la stabilité de la démocratie finlandaise, déjà fragilisée par l'humiliation de la Guerre de continuation et la pression exercée par l'Union soviétique.

Économie[modifier | modifier le code]

Dès le milieu du XIXe siècle, les industries liées au bois s'installent dans la région. Aujourd'hui, Kemi compte encore deux importantes usines de pâte à papier (la Metsä-Botnia et la Stora-Enso), et une usine (de la compagnie Outokumpu) qui traite le minerai de chrome extrait de la mine voisine de Keminmaa, seule mine de chrome d'Europe.

La ville connaît d'importantes difficultés financières, au point qu'en avril 2007, tous les fonctionnaires municipaux ont dû être mis au chômage technique pendant deux semaines. Cette situation serait due à des coûts médicaux spécialisés qui sont trop élevés et à un rendement fiscal de l'industrie toujours plus bas.

Transports[modifier | modifier le code]

La gare ferroviaire de Kemi est une étape intermédiaire sur la ligne entre la capitale, Helsinki, et la Laponie. Elle est gérée par la compagnie nationale finlandaise VR-Yhtymä Oy. Il y a au moins trois liaisons quotidiennes avec Helsinki.

La ville est également dotée d'un aéroport qui dessert aussi la ville voisine de Tornio.

La route nationale 4 passe par Kemi.

Culture[modifier | modifier le code]

Éducation[modifier | modifier le code]

La ville de Kemi abrite l'université de sciences appliquées de Kemi-Tornio. Créée en 1992, elle accueille 2 100 étudiants et compte trois départements : économie et culture, santé et services sociaux, technologies[2].

Musique[modifier | modifier le code]

Kemi est aussi reconnu pour avoir donné naissance au groupe de power Metal réputé mondialement, Sonata Arctica.

Tourisme[modifier | modifier le code]

Rue Meripuistokatu et Hôtel de ville

La galerie de pierres précieuses[modifier | modifier le code]

La plus importante attraction touristique de la ville est la galerie de pierres précieuses qui contient environ 3 000 pierres précieuses, un atelier d'orfèvrerie et une documentation sur l'origine et l'entreposage de ces pierres. Les pièces les plus connues sont une réplique de la couronne de la reine Élisabeth II du Royaume-Uni très fidèle à l'originale, ainsi que la couronne de Finlande réalisée pour et portée par l'unique roi de Finlande, Frédéric de Hesse[3]. Les heures d'ouverture de la galerie varient en fonction de la période de l'année.

L'hôtel de ville[modifier | modifier le code]

L'hôtel de ville de Kemi a été terminé en 1940 d'après les plans de l'architecte Bertel Strömmer. Les étages supérieurs de ce bâtiment de 51 mètres de haut font fonction de château d'eau. Lors de la guerre de Laponie de 1944, les troupes allemandes ont tenté, sans succès, de faire sauter le bâtiment. L'hôtel de ville a été agrandi et rehaussé d'un étage en 1967 où se trouvent désormais un café et une terrasse donnant une vue sur la région.

Le brise-glace Sampo[modifier | modifier le code]

Dans le port de Kemi se trouve le brise-glace Sampo, construit en 1961. Il mesure 75 mètres de long pour 17,4 mètres de large, pèse 450 tonnes et peut atteindre une vitesse maximale de seize nœuds sur des eaux libres de glace. Il n'est plus en fonction et a été reconverti en luxueux bateau de croisière pouvant accueillir jusqu'à 150 personnes. Durant l'hiver, on peut faire des croisières de deux à six heures sur la mer Baltique gelée. En été, le bateau reste au port, mais peut être visité et le restaurant est également ouvert.

Le château de glace[modifier | modifier le code]

Le château-hôtel de glace, construit chaque année depuis 1996, est le plus grand hôtel de glace au monde. Il abrite un restaurant pour 200 personnes et 57 lits[4].

L'église[modifier | modifier le code]

L'église de Kemi a été réalisée par l'architecte Josef Stenbäck en 1902.

Personnalités[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Kemi est jumelée avec

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]