Kohtla-Järve

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kohtla-Järve
Kohtla-Järve linn
Blason de Kohtla-Järve
Héraldique
Drapeau de Kohtla-Järve
Drapeau
'étang du parc de Kohtla-Järve.
'étang du parc de Kohtla-Järve.
Administration
Pays Drapeau de l'Estonie Estonie
Comté Virumaa oriental
Statut Municipalité urbaine
Maire
Mandat
Jevgeni Solovjov (K)
Depuis 2005
Démographie
Gentilé Kohtlo-jarvéens, Kohtlo-jarvéennes
Population 46 740 hab. (1 janvier 2012 [1])
Densité 978 hab./km2
Géographie
Coordonnées 59° 24′ N 27° 15′ E / 59.4, 27.2559° 24′ Nord 27° 15′ Est / 59.4, 27.25  
Superficie 4 777 ha = 47,77 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Estonie

Voir la carte administrative d'Estonie
City locator 14.svg
Kohtla-Järve

Géolocalisation sur la carte : Estonie

Voir la carte topographique d'Estonie
City locator 14.svg
Kohtla-Järve
Liens
Site web http://www.kohtla-jarve.ee/

Kohtla-Järve est la quatrième plus grande ville d'Estonie, elle forme la Commune urbaine de Kohtla-Järve. Elle est située au nord-est du pays, dans la région administrative du Virumaa oriental. La ville fut fondée en 1924 et compte 37 965 habitants[1](01.01.2012) d'origine diverse (plus de quarante groupes ethniques). La plupart des habitants de Kohtla-Järve parlent le russe, bien qu'à partir de 1990 l'estonien devienne la langue utilisée dans la vie administrative. La ville est très industrialisée et compte une forte activité pétrolière.

Ville de Kohtla-Järve (rouge)
dans le Virumaa oriental (jaune).

Géographie[modifier | modifier le code]

La ville est divisée en six districts (linnaosad):

  1. Ahtme (20 000 habitants)
  2. Järve (21 000)
  3. Kukruse (600)
  4. Oru (1 500)
  5. Sompa (2 000)
  6. Viivikonna (avec Sirgala) (700)

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat est continental, donc les été sont chauds et orageux avec de températures allant de 15 à 33 degrés. Par contre, les hivers sont froids et souvent secs, les températures moyennes vont de -23 à -5 degrés, mais elles peuvent descendre en dessous de -25 degrés. La neige peut tomber dès novembre. Le printemps et l'automne sont les période les plus douces de l'année (moyenne de 19 degrés) mais parfois des averses de grêle peuvent survenir.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les premières traces de civilisation datent du haut Moyen Âge. Dans un livre danois de 1241, les villages de Järve et de Kukruse sont mentionnés sous les noms de Jeruius et Kukarus et le village Sompa par Soenpe.

L'histoire de Kohtla-Järve est très liée à l'histoire de l'extraction du schiste bitumeux - le principal minerai d'Estonie.

La présence de pétrole dans le sous-sol était connue depuis longtemps, mais son extraction industrielle ne commença qu'au début du XXe siècle. En 1916, des prospections montrèrent que l'on pouvait extraire du schiste, du pétrole brut qui pouvait être utilisé comme fuel ou comme produit de base pour l'industrie chimique. Des mines furent ouvertes près du village de Järve. En 1919, la State Oil Shale Industrial Corporation fut créée et augmenta le nombre des mines. Des logements furent construits près des mines pour loger les mineurs. En 1924, une usine d'extraction des huiles fut construite à côté de la gare ferroviaire de Kohtla.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, les Allemands occupèrent l'Estonie et considèrent Kohtla-Järve comme une importante réserve de pétrole. Cependant, ils ne réussirent pas à lancer l'extraction totale.

Après la guerre, le schiste bitumeux fut nécessaire pour les industries du nord-ouest de l'Union soviétique. Depuis 1946, la ville ne cessa de croître et de s'agrandir en annexant Kohtla, Kukruse, puis Jõhvi, Ahtme et Sompa en 1960 puis Kiviõli, Oru, Püssi et Viivikonna en 1964. En 1980, Kohtla-Järve atteignit 90 000 habitants dont la plupart travaillent dans l'industrie pétrolière, mais aussi forestière et agricole.

En 1991, les villes de Jõhvi, Kiviõli et Püssi se séparèrent. Le volume de combustible chuta dramatiquement et beaucoup de personnes, découragées par le chômage, partirent vers Tallinn ou vers la Russie.

En 2005, Jevgeni Solovjov, de souche russe et représentant le Parti du Centre, est le maire de la ville.

Enseignement supérieur[modifier | modifier le code]

Bien qu'il y ait un enseignement technique depuis 1959, la ville accueille depuis 2000 le Virumaa Kolledz, antenne de l'Université Technologique de Tallinn, lequel propose plusieurs programmes d'enseignement supérieur notamment :

  • Ingénierie de production
  • Informatique
  • Technologie du fioul
  • Contrôle des systèmes automatisés

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (et) « Omavalitsusüksuste võrdlus », Portail de l'office statistique régional (Statistikaameti piirkondlik portaal),‎ 1 janvier 2012 (consulté le 24 juillet 2012)