Provinces de Finlande

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Provinces historiques de Finlande.

Les provinces de Finlande sont une ancienne division administrative de la Finlande, disparue au 1er janvier 2010 suite à une réforme territoriale.

La Finlande a été historiquement subdivisée en plusieurs provinces (läänit en finnois, län en suédois). Cette division a été formalisée en 1634, à l'époque où la Finlande faisait partie du royaume de Suède[1]. Ces provinces historiques ont ensuite subi plusieurs redécoupages. La dernière réorganisation a eu lieu en 1997 et a ramené leur nombre à six (douze auparavant), elles mêmes divisées en vingt régions.

Organisation[modifier | modifier le code]

L'autorité de la province faisait partie de la branche exécutive du gouvernement central, un système qui n'a que peu changé entre 1634 et 2009. Les provinces finlandaises n'étaient donc que des administrations décentralisées de l'État et ne disposaient pas d'une autonomie politique, à l'exception d'Åland.

L'État de la Finlande est bilingue depuis la fin du XIXe siècle (finnois et suédois). Les bureaux gouvernementaux et administrations utilisent les deux langues au contact du public.

Chaque province disposait d'un bureau provincial d'État (Lääninhallitus/Länsstyrelse) qui agissait en tant qu'autorité provinciale commune pour sept ministères dans les domaines suivants :

  • Social et santé
  • Éducation et culture
  • Administration de la police
  • Services de secours
  • Équipement
  • Affaires concurrence et consommation
  • Administration judiciaire

Chaque autorité d'administration provinciale était dirigée par un gouverneur (Maaherra, Landshövding) nommé par le président après une proposition du cabinet. Tous les crédits disponibles au niveau de la province provenaient du budget de l'État.

Les provinces finlandaises (1997 - 2009)[modifier | modifier le code]

"Provinces", nouveaux läänit ou län Noms finnois et suédois Capitale Population (2003) Superficie en km² Anciens läänit ou län
1. Finlande méridionale Etelä-Suomen lääni, (Södra Finlands län) Hämeenlinna, (Tavastehus) 2 116 914 34 378 Uusimaa, Kymi, Häme (sauf Pirkanmaa)
2. Finlande occidentale Länsi-Suomen lääni, (Västra Finlands län) (Turku), Åbo 1 848 269 74 185 Vaasa, Turku & Pori, Finlande centrale, Häme (Pirkanmaa)
3. Finlande orientale Itä-Suomen lääni, (Östra Finlands län) Mikkeli, (S:t Michel) 582 781 48 726 Kuopio, Carélie du nord, Mikkeli
4. Province d'Oulu Oulun lääni, (Uleåborgs län) Oulu, (Uleåborg) 458 504 57 000 Oulu
5. Laponie Lapin lääni, (Lapplands län) Rovaniemi 186 917 98 946 Laponie
6. Åland (Ahvenanmaan lääni), Ålands län (régime autonome particulier) (Maarianhamina), Mariehamn 26 000 6 784 Åland (on n'y parle que suédois)

Map of Finland with provinces (numbered).png

Suppression des provinces[modifier | modifier le code]

Une réforme territoriale de 2009 a entraîné la disparition des provinces au 1er janvier 2010. Seules subsistent les régions, qui quant à elles ne sont pas issues de la décentralisation de l'État mais plutôt des regroupements de municipalités. A l'ancien échelon provincial, des agences d'administration régionale (aluehallintovirasto en finnois) ont été mises en place et ont pris en charge une partie des tâches de la collectivité territoriale disparue[1].

Références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]