Jardin Nelson-Mandela

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Jardin des Halles)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jardins Nelson Mandela.
Jardin Nelson-Mandela
(anc. Jardin des Halles)
Image illustrative de l'article Jardin Nelson-Mandela
Vue sur les pyramides de verre de la serre tropicale du jardin des Halles et la Bourse de Commerce.
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Commune Paris
Quartier 1er arrondissement
Superficie 4 ha
Caractéristiques
Création 1988
Type Jardin public
Localisation
Coordonnées 48° 51′ 45″ N 2° 20′ 41″ E / 48.8625, 2.344722 ()48° 51′ 45″ Nord 2° 20′ 41″ Est / 48.8625, 2.344722 ()  

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Jardin Nelson-Mandela  (anc. Jardin des Halles)

Géolocalisation sur la carte : 1er arrondissement de Paris

(Voir situation sur carte : 1er arrondissement de Paris)
Jardin Nelson-Mandela  (anc. Jardin des Halles)

Le jardin Nelson-Mandela, anciennement jardin des Halles, est un espace vert d'environ quatre hectares au milieu du quartier des Halles du 1er arrondissement, au centre de la ville de Paris, en France. Il a été créé dans les années 1980 sur l'emplacement des anciennes Halles de Paris. Le jardin repose sur la dalle qui recouvre le Forum des Halles, un centre commercial abritant également quelques activités culturelles. Le jardin comprend plusieurs pelouses et de nombreuses plantations d'arbres et d'arbustes. Parmi les éléments remarquables figurent le jardin des Enfants, une serre tropicale enfouie dans le sous-sol et la place René-Cassin qui forme un petit amphithéâtre. Une refonte du jardin, menée en parallèle de celle du Forum des Halles, a débuté en 2010 et devrait s'achever en 2016.

Localisation[modifier | modifier le code]

Jardin des Halles.
Place René Cassin.
Jardin des Halles vue sur Saint-Eustache.

Le jardin est situé au-dessus du Forum des Halles, dans le 1er arrondissement de Paris et de la gare de Châtelet - Les Halles, où convergent trois lignes de RER, constituant le plus important pôle de transports de la région d’Île-de-France. De forme globalement rectangulaire, il est délimité au nord par la rue Rambuteau, au sud par la rue Berger, à l'ouest par la rue de Viarmes et à l'est par les pavillons du Forum des Halles. L'Église Saint-Eustache et la Bourse de Commerce, sur la facade de laquelle est accolée la colonne Médicis, sont situées à proximité immédiate.

Historique[modifier | modifier le code]

Le jardin occupe une partie de l'emplacement des anciennes Halles de Paris, démolies en 1973. Il est aménagé par l'architecte Louis Arretche en 1986 et ouvert au public en 1988.

Réagissant au décès de Nelson Mandela survenu le , le maire de Paris Bertrand Delanoë a annoncé qu’il proposerait au Conseil de Paris du que le jardin des Halles soit baptisé « jardin Nelson-Mandela »[1]. La proposition a été acceptée et la plaque officialisant le nom est dévoilée le 19 décembre 2013[2].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Le jardin est construit sur une dalle recouvrant des aménagements souterrains : le Forum des Halles, la voirie souterraine des Halles, et la gare de Châtelet - Les Halles, ce qui implique la présence en son sein d’installations destinées à permettre l’accès et l’aération de ces aménagements. Il est organisé autour de plusieurs allées. L'allée Jules-Supervielle est un mail bordé de tilleuls et de marronniers tandis que l'allée Saint-John-Perse comprend de nombreuses fontaines et bassins ; elles débouchent sur la place René-Cassin. Le jardin comporte également de nombreuses arcades qui font références aux anciennes Halles de Paris.

L'ouest du jardin comprend une serre tropicale de 450 m2 éclairée par quatre pyramides de verre. Le nord-est est occupé par le jardin Lalanne.

Plusieurs œuvres sont disposées dans le jardin. Sur la place René-Cassin, Écoute et Cadran solaire à fibres optiques d'Henri de Miller ; sur la rue Berger, Vizitor de Barry Flanagan.

Refonte du jardin (2010-2016)[modifier | modifier le code]

Sources et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]