Jardin du Palais-Royal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jardin du Palais-Royal
Image illustrative de l'article Jardin du Palais-Royal
Vue d'ensemble des jardins du Palais-Royal
Géographie
Pays France
Commune Paris
Quartier 1er arrondissement
Superficie 2,0850 ha
Caractéristiques
Création 1633
Gestion
Protection Jardin remarquable
Localisation
Coordonnées 48° 51′ 54″ N 2° 20′ 16″ E / 48.864983, 2.33774948° 51′ 54″ Nord 2° 20′ 16″ Est / 48.864983, 2.337749  

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Jardin du Palais-Royal

Géolocalisation sur la carte : 1er arrondissement de Paris

(Voir situation sur carte : 1er arrondissement de Paris)
Jardin du Palais-Royal

Le jardin du Palais-Royal est un grand square parisien de 20 850 m2 situé dans le 1er arrondissement de Paris et construit en 1633 au centre du Palais-Royal. Le jardin est labellisé « Jardin remarquable ».

Description[modifier | modifier le code]

Le jardin est bordé par trois galeries sous arcades : la galerie de Montpensier à l'ouest, la galerie de Beaujolais au nord, la galerie de Valois à l'est et la galerie du Jardin au sud.

Histoire[modifier | modifier le code]

Une allée du Palais-Royal

Les jardins furent décidés par le cardinal de Richelieu pour ornementer le Palais-Royal et furent réalisés par Pierre Desgotz, le jardinier du roi. Le palais et les jardins furent légués à Louis XIII à la mort du cardinal et la famille royale s'y installa. Il fut modifié sous Charles X pour lui donner son aspect actuel, avec les galeries et les tracés des allées.

Éléments particuliers[modifier | modifier le code]

Le petit canon[modifier | modifier le code]

Le petit canon en 2009

Un petit canon de bronze fut inventé en 1785 par le sieur Rousseau, ingénieur en instruments de mathématiques et horloger ayant boutique dans la galerie de Beaujolais. En 1786, il est installé sur ordre du Duc d’Orléans face à la boutique de Rousseau, sur le méridien de Paris. Grâce à une loupe, les rayons du soleil enflammait une mèche qui faisait partir la charge, les jours ensoleillés de mai à octobre[1] à midi pile. Il servait à régler les pendules parisiennes. Une devise latine était gravée sur son socle : Horas non numero nisi serenas, signifiant : « Je ne compte que les heures heureuses »[2]. En 1799, est déplacé au milieu du parterre le plus au sud (du coté des colonnes de Buren) où il se trouve toujours de nos jours. En 1891, l’heure indiquée par le canon du Palais-Royal est étendue à toute la France. En 1911, son usage est interdit suite à l'adoption par la France de temps moyen de Greenwich (GMT)[3].

En 1990, il est restauré et recommence à tonner à midi. Mais il doit cesser à cause du plan Vigipirate. En 1998, il est volé et une réplique est installée. Depuis 2011, le ministère de la Culture décida de lui rendre sa fonction première, mais en abandonnant l'allumage solaire. Désormais, chaque mercredi à midi pile c'est un artificier qui a la charge de déclencher le tir[3].

Accès[modifier | modifier le code]

Le jardin du Palais Royal est desservi par la ligne de métro (M)(1) à la station Palais Royal - Musée du Louvre ainsi que par les lignes de bus (BUS) RATP 21 27 29 39 48 67 81 95.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jacques Hillairet, Dictionnaire historique des rues de Paris, éditions de Minuit, 1985.
  2. Suivant la notice explicative apposée sur les lieux
  3. a et b Le petit canon du Palais-Royal

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]