Ignazio Abate

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Abate.
Ignazio Abate
Ignazio Abate and Ashley Cole England-Italy Euro 2012 (cropped).JPG
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Italie AC Milan
Numéro 20
Biographie
Nationalité Drapeau : Italie Italien
Naissance 12 novembre 1986 (28 ans)
Lieu Sant'Agata de' Goti, Italie
Taille 1,8 m (5 11)
Poste Arrière latéral
Parcours junior
Saisons Club
2003-2004 Drapeau : Italie AC Milan
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
2003-2004 Drapeau : Italie AC Milan 002 (0)
2004-2005 Drapeau : Italie SSC Napoli 033 (2)
2005-2006 Drapeau : Italie Piacenza FC 013 (0)
2006-2007 Drapeau : Italie Modena FC 041 (1)
2007-2008 Drapeau : Italie Empoli FC 028 (2)
2008-2009 Drapeau : Italie Torino FC 028 (1)
2009- Drapeau : Italie AC Milan 184 (1)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
2003-2004 Drapeau : Italie Italie -18 ans 03 (0)
2004-2005 Drapeau : Italie Italie -19 ans 02 (1)
2005-2006 Drapeau : Italie Italie -20 ans 06 (0)
2006-2009 Drapeau : Italie Italie espoirs 10 (1)
2008 Drapeau : Italie Italie olympique 08 (1)
2011- Drapeau : Italie Italie 21 (1)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 8 novembre 2014

Ignazio Abate né le 12 novembre 1986 à Sant'Agata de' Goti, est un joueur de football italien évoluant au poste de latéral droit au sein de l'AC Milan.

Carrière[modifier | modifier le code]

Club[modifier | modifier le code]

Ses débuts[modifier | modifier le code]

Fils de l'ancien gardien de but italien, Beniamino Abate, Ignazio commence à jouer au football en amateur avec le club de Rescaldina en section giovanili[1], avant de rejoindre en 1999[2] le système de formation de l'écurie milanaise avec qui il gagne le Campionato Allievi Nazionali lors de la saison 2002/2003[3].

Il entame sa carrière professionnelle lors de la saison 2003/2004 sous les couleurs de son club formateur, l'AC Milan, alternant les matchs de Primavera et quelques apparitions en Coupe d'Italie contre la Sampdoria de Gênes (1-0), le 3 décembre 2003 et également en Ligue des champions, lors de la réception du Celta Vigo (1-2) à San Siro, lors de la dernière journée des phases de poule.

Divers prêts (2004-2007)[modifier | modifier le code]

Entament la saison suivante par un premier prêt et une première saison pleine au SSC Napoli, alors en Série C1, échouant notamment en final des Play-offs face à l'US Avellino à l'accession au deuxième niveau de la hiérarchie italienne, en Série B. Il récolte 32 apparitions pour 2 buts à la clôture de l'exercice.

Continuant son apprentissage du haut niveau, il fut alors convenu qu'il serait prêté lors de sa saison 2005/2006 à un club de Série A et plus exactement du côté de la Sampdoria de Gênes, ce même club qui 2 saisons plus tôt assistait à ses débuts en professionnel mais avant même le début effectif de la saison et faute de n'avoir pu jouer quelques matchs, il fut rappelé pour être immédiatement reprêté dans la foulée au club de la division inférieure, de Piacenza FC.

Cette saison s'avéra finalement difficile, ne participant seulement que à 13 matchs de sa première expérience en Série B. Persistant sur cette lignée de différents prêts, c'est donc en toute logique qu'il participa à engendrer une seconde expérience au sein de cette même division, saison qui fut des plus fructueuses pour ce jeune espoir, s'accréditant de 38 apparitions sous le maillot des Canarini du Modena FC.

Débuts en Série A[modifier | modifier le code]

Malgré son précédent avorté avec les Blucerchiati de la Sampdoria, ses débuts au sein de l'élite italienne se firent finalement avec le club de l'Empoli FC et un accord de copropriété entre ces derniers et le Milan. Ce fut donc au cours de la saison 2007/2008, qu'Ignazio Abate prit part à sa première expérience en Série A et également à 24 matchs de championnat. Saison qui le vit et qui fut pour lui, l'occasion d'ouvrir son compteur but avec une réalisation lors du match contre le Genoa CFC (0-1), l'autre club de la ville de Gênes, sur leur pelouse du Stade Luigi-Ferraris.

Malgré une première saison solide, la relégation du club florentin eu raison de son départ. C'est donc dans ce sens qu'il fut, toujours en copropriété, cédé au Granata, du Torino FC, qui en dépit d'une blessure qui lui amputa une partie de son temps de jeu, acheva une saison des plus complètes avec notamment une réalisation supplémentaire à mettre à son actif au cours de cette exercice.

Retour à l'AC Milan[modifier | modifier le code]

C'est donc le 24 juin 2009 et après plus de cinq années de divers prêts et copropriétés à travers l'Italie, qu'il rentre dans son club formateur, selon la volonté de l'entraineur de l'époque, Leonardo, l'estimant capable d'avoir une place prépondérante au sein de l'équipe. Et son intuition fut la bonne, allié de plus, aux méformes et blessures des autres joueurs, le natif de Sant'Agata de' Goti, qui depuis le début de saison n'avait qu'un rôle de simple doublure au milieu de terrain fut replacé plus bas, en tant que latéral droit à vocation offensive, ayant comme objectif de continuellement percuter les défenses adverses et d'alimenter au mieux ses coéquipiers en centre. Ce nouveau déploiement au sein du dispositif milanais va être une réussite totale tant pour le club que pour le joueur, reléguant durant l'année, les expérimentés Massimo Oddo et Gianluca Zambrotta en tant que second choix dans la hiérarchie, il en demeura la révélation au sein du club lombard. La saison suivante n'est autre que la saison de la confirmation, malgré un changement d'entraîneur à l'intersaison, il demeura souverain à son poste et un des hommes fort de la conquête du 18e Scudetto de l'histoire du club milanais.

En raison de sa régularité, le 11 février 2010, en guise de reconnaissance de son travail effectué, a été proposé et signé un contrat de prolongation accourant jusqu'en 2014.

Le 3 juillet 2011, il rallonge son contrat avec le Milan d'une année supplémentaire, jusqu'au 30 juillet 2015[4]. Dans la foulée de cette nouvelle prolongation, le 6 août 2011, il remporte la Supercoupe d'Italie 2011 avec son club, en prenant le dessus de l'Inter Milan (2-1) au Stade national de Pékin, en Chine[5].

Le 25 septembre 2013, est la date de sa première réalisation sous les couleurs du club qui l'a formé. Égalisant dans les dernières minutes du match contre le Bologna FC (3-3) à l'extérieur, au Stadio Renato-Dall'Ara[6].

Équipe nationale[modifier | modifier le code]

Ignazio Abate en action face à Ashley Cole lors du quart de finale de l'Euro 2012 face à l'Angleterre.

Après avoir effectué et joué aux différents niveaux des équipes nationales italiennes, Ignazio Abate fait ses débuts avec l'équipe espoir d'Italie en remplacement de Marino Defendi, lors d'un match amical face au Luxembourg (2-0), le 12 décembre 2006 au Stade communale de Vibo Valentia en Calabre[7].

Il fait également partie de la sélection Olympique d'Italie entrainée par Pierluigi Casiraghi, avec lequel il remporte l'édition 2008 du Tournoi de Toulon, jouant la totalité du tournoi avec les Azzurrini, réalisant au passage le premier but des siens contre les États-Unis (2-0).

Il prend également part aux Jeux Olympiques d'été de 2008 à Pékin et une première victoire face à l'Honduras (0-3)[8].

À Tel Aviv, le 15 octobre 2008, il célèbre sa première réalisation officielle avec l'Italie Espoirs à l'encontre de Israël (3-1), scellant le succès du groupe, rencontre comptant pour les qualifications du Championnat d'Europe espoirs 2009, auquel il participera par la suite en Suède, il initiera son entrée dans la compétition, lors du match contre les Biélorusses (1-2). L'élimination en demi-finale face aux espoirs allemands (1-0) clôtureront leurs parcours.

Le 6 novembre 2011, il reçoit sa première convocation en Squadra Azzura, en vue des oppositions amicales contre la Pologne et l'Urugay[9]. La veille de son vingt-cinquième anniversaire, le 11 novembre 2011, il officie sa première titularisation, en jouant la totalité des 90 minutes de la rencontre gagnée (2-0) sur les Biało-czerwoni au Stade municipal à Wrocław[10],[11].

Pour ses débuts en compétition officielle, il est titularisé pour la première fois, lors du dernier match de l'Italie en phase de poule de l'Euro 2012 contre l'Irlande (2-0) et gagne une place de titulaire dans le onze type de Prandelli. Bien qu'absent en demies à cause d'une blessure, il retrouvera sa place en finale pour assister impuissant à une défaite sévère contre l'Espagne (0-4), tenante du titre[12].

Le 3 juin 2013, il est inséré par le CT (commissario tecnico) Prandelli dans la liste des 23 joueurs convoqués pour la Coupe des confédérations 2013[13]. Au cours de la compétition, il dispute les trois parties de la phase de groupe mais durant le dernier match de poules, opposition avec le pays hôte, le Brésil, une luxation de l'épaule gauche le contrariera à déclarer forfait pour les rencontres suivantes. L'Italie se faisant éliminer au stade des demi-finales au tirs au but face à l'Espagne (0-0)[14].

Il marque son premier but en Nazionale, le 15 novembre 2013, répondant à l'ouverture du score du défenseur Mats Hummels, qui survient au cours de la rencontre amicale contre l'Allemagne (1-1) se déroulant notamment au stade Giuseppe-Meazza, mieux connue comme San Siro, enceinte de l'AC Milan[15].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques de Ignazio Abate au 8 novembre 2014[16]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Compétition(s)
continentale(s)
Total
Division M B Pd M B Pd C M B Pd M B Pd
2003-2004 Drapeau de l'Italie AC Milan Série A 0 0 0 1 0 0 C1 1 0 0 2 0 0
Sous-total 0 0 0 1 0 0 - 1 0 0 2 0 0
2004-2005 Drapeau de l'Italie SSC Napoli (prêt) Série C 33 2 0 0 0 0 - - - - 33 2 0
Sous-total 33 2 0 0 0 0 - - - - 33 2 0
2005-2006 Drapeau de l'Italie Piacenza Calcio (prêt) Série B 13 0 0 0 0 0 - - - - 13 0 0
Sous-total 13 0 0 0 0 0 - - - - 13 0 0
2006-2007 Drapeau de l'Italie Modena FC (prêt) Série B 38 1 0 0 0 0 - - - - 38 1 0
Sous-total 38 1 0 0 0 0 - - - - 38 1 0
2007-2008 Drapeau de l'Italie Empoli FC (prêt) Série A 23 1 1 2 1 1 C3 2 0 0 27 2 2
Sous-total 23 1 1 2 1 1 - 2 0 0 27 2 2
2008-2009 Drapeau de l'Italie Torino FC Série A 25 2 1 2 0 0 - - - - 27 2 1
Sous-total 25 2 1 2 0 0 - - - - 27 2 1
2009-2010 Drapeau de l'Italie AC Milan Série A 30 0 1 1 0 0 C1 5 0 0 36 0 1
2010-2011 Drapeau de l'Italie AC Milan Série A 29 0 1 2 0 0 C1 6 0 0 37 0 1
2011-2012 Drapeau de l'Italie AC Milan Série A 29 0 2 3 0 0 C1 8 0 0 40 0 2
2012-2013 Drapeau de l'Italie AC Milan Série A 27 0 3 2 0 0 C1 4 0 0 33 0 3
2013-2014 Drapeau de l'Italie AC Milan Série A 19 1 0 1 0 0 C1 8 0 1 28 1 1
2014-2015 Drapeau de l'Italie AC Milan Série A 10 0 5 0 0 0 - - - - 10 0 5
Sous-total 144 1 12 9 0 0 - 31 0 1 184 1 13
Total sur la carrière 276 7 14 14 1 1 - 34 0 1 324 8 16

Caractéristique technique[modifier | modifier le code]

Formé comme un aillier mais qui au cours de sa carrière à appris à recouvrir le rôle de milieu latéral, puis celui d'arrière latéral, il a donc la capacité de pouvoir évoluer à plusieurs poste sur tout le long du couloir droit[17]. Il est doté notamment d'une grande vitesse[18],[19].

Vie personelle[modifier | modifier le code]

Il est fiance à Valentina Del Vecchio, avec qui, il a eu deux enfants, Matteo, nait le 19 novembre 2011[20] et Andrea nait le 14 mai 2013[21].

Palmarès[modifier | modifier le code]

AC Milan[modifier | modifier le code]

Italie Espoirs[modifier | modifier le code]

Italie[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Cristiana Mariani, « Rescaldina davanti alla tvper sostenere il suo Ignazio Tutti fanno tifo per Abate », sur ilgiorno.it,‎ 30 juin 2012
  2. (it) « Seconda Squadra 2003/2004 », sur acmilan.com,‎ 9 octobre 2003
  3. (it) « Ignazio Abate », sur campionatoprimavera.com,‎ 10 septembre 2003
  4. (it) Marco Pasotto, « Abate rinnova In rossonero fino al 2015 », sur gazzetta.it,‎ 3 juillet 2011
  5. (it) Gaetano De Stefano, « Ibra-Boateng: Inter a terra Festa Milan in Supercoppa », sur gazzetta.it,‎ 6 août 2011
  6. (it) Marco Pasotto, « Bologna-Milan 3-3, i rossoneri risalgono dall'inferno », sur gazzetta.it,‎ 25 septembre 2013
  7. (it) « NAZIONALE IN CIFRE », sur figc.it,‎ 12 décembre 2006
  8. (en) « Honduras 0:3 Italy », sur fifa.com,‎ 7 août 2008
  9. (it) « PRIMA CONVOCAZIONE PER IL MILANISTA ABATE. RIENTRANO NEL GRUPPO PEPE E MATRI », sur figc.it,‎ 6 novembre 2011
  10. (it) « BALOTELLI E PAZZINI RISPONDONO ALLA CHIAMATA: L’ITALIA VINCE IN POLONIA », sur figc.it,‎ 11 novembre 2011
  11. (it) « Buona la prima », sur acmilan.com,‎ 12 novembre 2011
  12. (it) « Spagna-Italia 0:4 », sur uefa.com,‎ 1 juillet 2012
  13. (it) « INVIATA ALLA FIFA LA LISTA PER LA CONFEDERATIONS CUP: C’È ANCHE BARZAGLI », sur figc.it,‎ 3 juin 2013
  14. (it) « PRANDELLI: “ABBIAMO MOSTRATO PERSONALITÀ, QUESTE PARTITE FANNO CRESCERE” », sur figc.it,‎ 23 juin 2013
  15. (it) Riccardo Pratesi, « Italia-Germania 1-1. Abate risponde a Hummels. Buon test per Prandelli », sur gazzetta.it,‎ 15 novembre 2013
  16. Statistiques de Ignazio Abate
  17. (it) Matteo Calcagni, « Il transformer Ignazio Abate », sur milannews.it,‎ 5 novembre 2010
  18. (it) Vincenzo Vasta, « Abate: velocità al servizio del gruppo », sur milannews.it,‎ 22 février 2010
  19. (it) « La trasformazione di Ignazio Abate », sur lastampa.it,‎ 1 décembre 2010
  20. (it) « BENVENUTO MATTEO! E' NATO IL PRIMOGENITO DI IGNAZIO ABATE! », sur acmilan.com,‎ 20 novembre 2011
  21. (it) Enrico Ferrazzi, « Abate, è nato oggi il suo secondogenito Andrea », sur milannews.it,‎ 14 mai 2013