Stade Luigi-Ferraris

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Stade Luigi-Ferraris
Stadio Luigi Ferraris
Stadium.svg
Stadio Luigi Ferraris da mura S. Bartolomeo.jpg
Généralités
Noms précédents
Stadio Marassi (1911 - 1933)
Surnom(s)
il Tempio del Calcio, Marassi
Nom complet
Stadio comunale Luigi Ferraris
Adresse
Via Giovanni De Prà, 1
16139 Gênes (GE)
Coordonnées
Construction et ouverture
Début construction
1909
Ouverture
Architecte
Gregotti Associati International
Rénovation
1989
Utilisation
Clubs résidents
Propriétaire
Ville de Gênes
Équipement
Surface
Pelouse naturelle
Capacité
36 569 [1]
Affluence record
Dimensions
105 × 68 m

Géolocalisation sur la carte : Gênes

(Voir situation sur carte : Gênes)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Italie

(Voir situation sur carte : Italie)
Point carte.svg

Le stade Luigi-Ferraris (en italien Stadio comunale Luigi Ferraris), qui porte aussi le surnom de Marassi, nom du quartier où il se trouve. De 1911 à 1933 le nom de Stadio comunale, est un stade de football italien basé à Gênes, en Ligurie.

Il a pour hôtes les deux clubs de la métropole ligure, le Genoa Cricket and Football Club et la Unione Calcio Sampdoria. Sa capacité est de 36 569 places.

Historique[modifier | modifier le code]

Le stade fut inauguré le 22 janvier 1911 par un match entre le Genoa et l'Inter Milan. Sa capacité était alors de 20 000 places. Le 1er janvier 1933, le stade, qui s'appelait jusqu'alors Stade Marassi fut rebaptisé Stade Luigi-Ferraris en hommage à l'ancien capitaine du Genoa, héros de la Première Guerre mondiale.

Lors de la Coupe du monde de football 1934, le Stade Luigi-Ferraris accueillit le huitième de finale entre le Brésil et l'Espagne. Pour l'occasion, sa capacité fut portée à 30 000 places.

En 1989, le stade fut démoli et reconstruit en vue de la Coupe du monde de football 1990. Trois matchs du Groupe C au premier tour et le huitième de finale entre la Roumanie et l'Irlande s'y déroulèrent.

Le record d'affluence du stade fut établi le 27 février 1949 à l'occasion d'un match entre l'Italie et le Portugal avec plus de 60 000 spectateurs.

Pour l'anecdote, Vittorio Gregotti, l'architecte du stade Luigi-Ferraris est également celui du stade des Costières, de Nîmes, d'où la ressemblance entre ces deux enceintes sportives.

Événements[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]